Bilan

«Le but ultime est de faire revenir le client»

Directeur général d’EWM, Ramzi Chamat détaille la croissance de son agence genevoise, active dans le développement web et marketing pour l’univers du luxe. Il mise sur la conversion.

Ancien chargé du développement dans la région du Golfe de la société financière ACM, rachetée en 2010 par Swissquote, Ramzi Chamat a eu de tout temps le goût de l’entrepreneuriat. Après avoir monté sa propre société de trading financier, le jeune patron d’origine libanaise ouvre parallèlement une société de marketing digital en 2010. Nouvellement rebaptisée EWM (Eight Ways Media), son agence emploie aujourd’hui une soixantaine de personnes qui se concentrent sur l’univers du luxe.

Plus de 500 plateformes digitales ont émergé de cette entreprise aux multiples références dans l’aviation privée, la finance ou encore les organisations étatiques. Le fer de lance du patron? La conversion, soit l’analyse quantitative d’une visite sur un site qui se transforme en acte final de consommation. «Notre but est de comprendre le cheminement du client qui passe en mode achat et réservation. Je pars du principe que cette approche digitale est le futur de notre métier.» Une stratégie payante, alors que le secteur hôtelier est en pleine crise.

Avec des partenaires de choix comme le groupe Michel Reybier, le groupe Ultima ou la régie Naef, l’entreprise s’affirme dans une industrie en constante évolution. Il y a plus d’un an, elle a investi dans BLENT.io, récemment incubée au sein de l’Ecole hôtelière de Lausanne et spécialisée dans l’intelligence artificielle. Grâce à un accès en temps réel aux données, elle rend possible la prévision des retombées en matière de consommation directe. «L’expérience client ne se termine pas au moment du départ d’un hôtel. Bien au contraire, c’est peut-être même à ce moment qu’elle débute vraiment. Le but est de faire revenir le consommateur.»

Alliance en France

Plus récemment, EWM a étendu sa présence jusque dans l’Hexagone en s’associant avec la holding française OLCM. Créée par Olivia et Didier Le Calvez, celle-ci regroupe plusieurs sociétés spécialisées dans l’hôtellerie de prestige. De la gestion hôtelière à la construction, en passant par l’architecture et les ventes, elle compte parmi ses clients The Woodward Genève, Chopard (1, place Vendôme) et l’Hôtel Chais Monnet & Spa à Cognac.«Nous sommes très fiers de cette nouvelle association qui nous permet de percer le marché français», se réjouit Ramzi Chamat. Son aventure n’a pas l’air de vouloir s’arrêter.

Amoiel Edouard2
Edouard Amoiel

Chroniqueur culinaire

Lui écrire

Petit-fils de restaurateur, fils de marchand de vins, diplômé de l’Ecole Hôtelière de Lausanne, chroniqueur culinaire pour le journal Le Temps et pour mon site Amoiel.ch, épicurien, aussi gourmand que gourmet, hédoniste, poète… l’idée d’écrire sur la gastronomie m’est apparue comme une évidence.

Ma démarche est avant tout de mettre en valeur et de faire découvrir des chefs, des restaurateurs, des producteurs et des créateurs. qui se donnent corps et âme à leur métier.

Alors, rejoignez-moi dans cette aventure culinaire truffée de gourmandises, de surprises et de plaisirs.

Du même auteur:

Les réseaux sociaux boostent les restos
Guide toujours

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."