Bilan

L’antichambre de la 911

La Porsche Cayman 718 T roule avec deux cyclindres de moins que sa grande sœur, mais elle reste une sportive relativement fougueuse.

  • Crédits: Porsche
  • Crédits: Porsche

S’il y a une chose que Porsche sait faire – en plus des voitures –, c’est du marketing. Il n’y a pas besoin d’aller chercher très loin sur le Net pour trouver des publicités qui laissent penser que d’un côté, il y a les voitures et de l’autre, il y a Porsche. Pourtant, avec l’avènement de la lutte contre le réchauffement climatique, les automobiles sont aujourd’hui responsables de tout, tout le temps. La firme de Stuttgart a donc décidé de faire comme tout le monde et de réduire la taille de ses moteurs, histoire d’être en accord avec Greta, mais aussi avec les normes antipollution de la plupart des pays du monde qui basculent du côté vert de la force.

Par rapport aux anciens modèles, la Cayman a donc été amputée de deux cylindres. Rien d’insurmontable pour un engin qui en avait six auparavant. Tout au plus, on pouvait se demander ce que ça donnerait sur la route et si la jeune sportive de l’époque n’allait pas devenir une asthmatique poussive en fin de vie. Que l’on soit rassuré: Porsche reste, est resté et restera fidèle à sa légende: même avec un 4 cylindres, la Cayman demeure une sportive relativement fougueuse.

En s’approchant de la Cayman, on sent tout de suite son air de filiation avec sa grande sœur qui a fait tomber des générations de passionnés dans ses filets. Ça ressemble à une 911, ça a l’odeur de la 911, mais ça n’est pas une 911. Je n’oserais pas aller plus loin dans les comparaisons, de peur de me faire assassiner par les puristes de la marque à la jument. Quoi qu’il en soit, en dehors du prix – nettement inférieur –, les différences sont nombreuses, mais nous ne sommes pas là pour les énumérer.

Dès que l’on est à l’intérieur, il n’y a plus qu’une chose qui compte: rouler. Démarrer et si possible, après avoir regardé partout, accélérer. Il est clair que l’habitacle pourra être qualifié de spartiate par rapport à ce que l’on nous offre de nos jours. Mais n’oublions pas que la Porsche Cayman 718 T est une sportive avant tout. Elle n’est pas conçue pour rivaliser avec les séries 7 de chez BMW. Non, sa seule rivale, c’est plutôt l’Alpine Renault. Il est difficile de comparer les deux véhicules tant la facture n’est pas la même, mais leurs similarités en termes de positionnement moteur et leurs caractères joueurs sont proches.

GaaaZZZ

En enclenchant la première de la boîte manuelle, vous savez que ça va être compliqué de rester dans les clous – la Cayman existe en boîte automatique, mais c’est tellement plus fun avec un embrayage. Une fois que vous passez la seconde, c’est encore pire. En mode sport, il faut reconnaître que le staccato du moteur vous pousse à sortir des limites. Si vous n’avez pas de circuit automobile sous la main, c’est en montagne qu’elle s’exprimera le mieux. A peine sortie d’un virage, elle se mettra en quête du prochain avec ce ton enjoué et cette envie de rouler qui caractérise les «sportives».

Pour être franc, il n’y a rien à dire. Philosophiquement parlant, j’aurais préféré rester sur 6 cylindres, mais comme il faut vivre avec son temps, on peut se contenter de ça. Je ne suis pas loin de penser que Steve McQueen aurait mal pris le fait que l’on tente de museler ce genre de mécanique, mais c’est le prix à payer si l’on veut sauver les ours polaires. Quoique à l’instant où je vous écris, les koalas semblent tout aussi menacés.

En conclusion, la Cayman est extrêmement ludique à conduire si vous faites moins de 185 cm. Elle vous donnera beaucoup de plaisir et une envie dingue d’y revenir. Je suis néanmoins presque certain qu’après quelques mois vous ne dormirez plus, vous ne mangerez plus, parce qu’une pensée unique vous obsédera: acheter une 911. Parce qu’après tout, s’il ne doit en rester qu’une, ça sera celle-là.

* Bitume.ch et Merion Swiss Partners.


Fiche Technique

Moteur: 4 cylindres, 1998 cm³

Boîte manuelle à 6 vitesses

Poids: 1475 kg

Puissance: 300 CV

Puissance fiscale: 19 CV

Vitesse max.: 275 km/h

0 à 100 km/h: 5,3 sec

Consommation lors du test: 9,1 l/100 km

Thomas Veillet*

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."