Bilan

L’Angleterre à ciel ouvert

Rouler au soleil et en cabriolet Bentley, ce n’est pas rouler. C’est vivre une expérience hors du temps en se prenant pour un Lord britannique.

  • Crédits: Dr
  • Crédits: Dr

Lorsque j’ai commencé à faire des chroniques automobiles, il y a plusieurs matins où j’ai dû me pincer violemment à plusieurs endroits sur le corps afin d’être totalement sûr que je ne rêvais pas. Soyons franc: à moins d’être un écologiste convaincu que faire des pistes cyclables de 14 mètres de large est un but ultime dans la vie, si on vous demande d’aller chercher le tout dernier modèle d’une voiture, de vous balader dans les cols alpins ou au bord de lacs et ensuite d’écrire un article, je vois assez mal ce qui pourrait vous arriver de mieux. C’était exactement ce que je me disais en longeant le bord du lac de Thoune avec la dernière Bentley Continental GTC – le «C» étant pour signifier que c’est un cabriolet.

Lorsque vous avez la chance de rouler en Bentley régulièrement sans avoir à payer le service, l’entretien et les impôts pour les plaques sur le canton de Genève, il n’y a pas d’énorme surprise au volant, que ça soit une Bentayga, une Mulsanne, un coupé Continental GT ou la dernière GTC. Tout est pareil vu de l’intérieur. Les sièges sont les mêmes, le volant est le même, les boutons sont tous au même endroit. Non, dans ce cas précis, la seule chose que l’usine de Crew ait rajouté, c’est l’interrupteur pour ouvrir la capote. Et ce n’est pas la moindre des options.

Le respect d’Eole

En général, quand on roule dans un cabriolet en plein été – ce qui dure à peu près huit semaines en Suisse – c’est très bruyant et plein de vent qui tourne autour de vous. En même temps, si vous voulez rouler les cheveux au vent sans subir un minimum de conséquences, il vaut peut-être mieux rester à la maison et passer la journée sur YouTube à regarder des reportages sur les cabriolets. Cela dit, je ne sais pas comment fait Bentley, mais, un peu comme chez Rolls, le vent est nettement moins dérangeant que chez une autre marque. Peut-être que le dieu Eole s’incline devant l’imposante calandre de la Continental, dont le poids frise l’obésité: 2470 kilos à vide quand même. Et quand on rajoute deux personnes et les fluides, c’est pire. On peut aussi accueillir deux passagers à l’arrière, mais je ne crois pas que je haïsse quelqu’un suffisamment pour lui proposer d’aller s’asseoir dans une de ces places. Non, sérieusement, à deux c’est bien. Il y a même la place pour une grosse valise.

Le dernier-né des cabriolets de chez Bentley a pourtant subi une cure d’amaigrissement au niveau du moteur – afin d’être parfaitement écologiquement «compliance» sûrement –, passant du V12 à un V8 de «seulement» 4 litres de cylindrée. Alors pour compenser la taille gargantuesque de son prédécesseur, le V8 s’est fait greffer deux turbos, histoire de rendre un peu d’agilité au monstre. Les 507 chevaux vendus sur catalogue donnent malgré tout un sentiment de souplesse et d’agilité, étant donné la taille imposante de la bête. Je vous préviens tout de suite que la standardisation des places de parking sous nos latitudes n’a pas été prévue pour des véhicules aussi imposants que la Bentley Continental GT cabriolet avec des 4,81 mètres de long et ses 2,75 mètres de large. Mais rassurez-vous, lorsque vous serez au volant à explorer la Suisse en long et en large en vous prenant pour un Lord britannique, vous n’aurez qu’une envie: que le coronavirus disparaisse et que vous puissiez partir explorer le reste de l’Europe, voire du monde.

Je l’ai déjà dit plusieurs fois, conduire une Bentley est une expérience assez unique. Ce sentiment de luxe et de puissance donne envie de rouler. Lorsque Bentley met des voitures à disposition des journalistes, il arrive qu’elles soient livrées à Cham, près du lac de Zoug. Depuis quelque temps, je me porte et me porterai toujours volontaire pour faire le transport par la route. Rouler au soleil et en cabriolet Bentley n’est pas rouler, c’est autre chose. Une expérience hors du temps qui se concentre uniquement sur ce luxe à l’anglaise tellement particulier.

Bitume.ch


Fiche Technique

Boîte à 8 vitesses

4,0 l de cylindrée: (existe en V12 avec 100 chevaux de plus)

Puissance: 550 chevaux

Puissance fiscale: 46 CV

Emission CO2: 275 g/km

Poids à vide: 2470 kg

0 à 100 km/h: 4 sec

Longueur: 4,81 m

Largeur: 2,75 m

Rendement énergétique: G

Thomas Veillet*

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."