Bilan

Lalique renonce au versement d'un dividende pour 2019

Le groupe de luxe Lalique proposera lors de l'assemblée générale prévue le 8 mai de renoncer au paiement d'un dividende, non spécifié, afin de préserver la trésorerie de l'entreprise dans un contexte de propagation de coronavirus.

Le groupe a introduit le chômage partiel ou des mesures d'accompagnement similaires, notamment pour ses collaborateurs à Zurich.

Crédits: DR

La société zurichoise a par ailleurs renoncé à communiquer des objectifs pour l'année en cours en raison de l'évolution imprévisible de la situation. Elle a aussi confirmé ses chiffres pour 2019, dans un communiqué publié jeudi.

Le groupe a introduit le chômage partiel ou des mesures d'accompagnement similaires, notamment pour ses collaborateurs à Zurich, de tous ses sites en France, y compris la cristallerie Lalique à Wingen-sur-Moder et l'usine de production de parfums à Ury, ainsi qu'en outre-mer. La direction et le conseil d'administration renonceront pour leur part à une partie de leurs salaires et primes.

En revanche, les activités de marketing digital et de vente en ligne sont davantage développées.

Lalique a également confirmé ses chiffres publiés en mars. Le bénéfice net s'est inscrit à 1,1 million d'euros après les 5,2 millions enregistrés en 2018. Le bénéfice opérationnel (Ebit) a été divisé par plus de 4 à 1,4 million d'euros. L'année d'avant, cet indicateur s'était établi à 6,1 millions. La marge correspondante pour sa part a perdu 3,5 points de pourcentage à 1%, selon des chiffres non-audités publiés mercredi.

Hors frais exceptionnels liés à l'acquisition de 50% de la distillerie écossaise The Glenturret, l'Ebit de l'exercice 2019 s'est élevé à environ 2,6 millions et la marge à environ 1,8%.

Quant au chiffre d'affaire de l'entreprise connue surtout pour ses produits en cristal, il a avancé de 5% à 143,5 millions d'euros, et il a dégagé une croissance similaire hors effets de change.

Après un retour à la normale, la firme s'attend à s'attend à ce que ce, parmi son portefeuille, la demande pour les biens de consommation courante et les produits du segment d'entrée de gamme connaîtra un retour à la croissance plus marqué.

Pour les produits de luxe, en particulier dans le segment Lalique, la demande pourrait croître plus lentement, en sachant toutefois que la clientèle Lalique est fidèle et moins sensible aux aléas de la conjoncture, comme constaté, dans une certaine mesure, depuis le début de l'année.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."