Bilan

La fée du Z44

L’architecte d’intérieur Mayra Sarasin a participé à la transformation d’une usine en 35 lofts.
Crédits: Dr

Réhabilitation Originaire de Brasilia, l’architecte d’intérieur Mayra Sarasin est férue de lignes pures. «Je n’aime pas ce qui est superflu. L’architecte d’intérieur doit réussir à trouver un équilibre entre l’espace, les proportions et un confort qui est à la fois visuel, tactile et psychologique, résume-t-elle. Quand on entre dans un espace, on doit s’y sentir bien, il ne doit pas seulement être beau. Cela s’obtient avec la bonne lumière, des matériaux de qualité et des espaces aux proportions adéquates.»

Le tournant de la carrière de Mayra Sarasin a été sans conteste la transformation de l’ancienne usine Pic-Pic aux Charmilles (acronyme de Piccard et Pictet) en 35 lofts. Ce lieu a vu des centaines d’ouvriers, entre 1905 et 1921, œuvrer à la construction d’environ 3000 voitures. Elle a notamment recréé entièrement un loft dans l’espace Hippomène pour la commercialisation. 

Pour cette promotion d’envergure baptisée Z44, elle a œuvré en étroite collaboration avec trois bureaux: Ris & Chabloz pour l’ancienne usine Pic-Pic, Richter Dahl Rocha & Associés pour l’extension de l’usine avec 72 appartements en PPE, et enfin avec BR Architectes Associés (anciennement Brodbeck et Roulet) pour le nouveau bâtiment longeant le chemin des Sports, édifié à l’emplacement de la tribune nord du stade des Charmilles (44 logements en PPE et 96 appartements locatifs gérés par une coopérative).

«Je devais optimiser la volumétrie, redessiner les cuisines et les salles de bains pour déterminer l’emplacement optimal de chaque objet et surtout définir les matériaux qui seraient utilisés pour les finitions.» Elle s’est aussi investie dans la mise en place des plans d’éclairage, trop souvent négligés. 

En ce qui concerne l’ancienne usine, le programme de réhabilitation comportait la transformation du volume existant en 23 lofts duplex ou simplex avec des hauteurs sous plafond à près de 4  mètres et une surélévation proposant 12 appartements en triplex avec accès sur la terrasse panoramique en toiture. «De plus en plus de propriétaires comprennent qu’il faut avoir une vision à long terme et me mandatent pour transformer leur parc locatif plutôt que de se contenter de refaire à l’identique via la régie immobilière», se réjouit la jeune et déjà très expérimentée architecte d’intérieur et décoratrice.

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin de cette année.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."