Bilan

La croisière s’amuse sur les lacs

Très peu exploité jusqu’à présent, en partie dû à la saison courte, le marché de location des bateaux de prestige commence à émerger sous nos latitudes.
  • Crédits: Dr
  • L’Atlantis 55 peut être loué 12 000 francs la journée. Crédits: Dr
  • Crédits: Dr
  • L’Alceia (13 mètres), peut être loué 1000 francs l’heure. Crédits: Dr

Ce ne sont pas encore les mastodontes amarrés dans les « it » ports de la Côte d’Azur ou de la Costa del Sol, mais des yachts et des voiliers de luxe commencent à arriver dans les rades helvétiques. Depuis l’an dernier, un bateau en particulier pointe le bout de son étrave en face de l’Hôtel Kempinski à Genève. Son surnom ? Cyrano. Avec ses 17 mètres et ses 22 tonnes, l’Atlantis 55 What else ? est le plus grand yacht amarré sur le lac Léman. Le propriétaire n’est autre que Thierry Uldry, CEO de la biscuiterie Tante Agathe et détenteur de la concession Fauchon en Suisse.

« Malgré un plan d’eau exceptionnel, aucun concept sur mesure ni rien d’exclusif n’étaient proposés jusqu’à présent », s’étonne l’entrepreneur. Le passionné de yachting est pourtant persuadé que les Suisses, autant que les touristes fortunés, seraient prêts à débourser plusieurs milliers de francs pour profiter de naviguer dans des conditions uniques, sur un des plus beaux plans d’eau d’Europe.

« Les gens louent bien de somptueuses voitures, mangent dans des restaurants gastronomiques et dorment dans des palaces en Suisse, alors pourquoi pas leur proposer des bateaux de luxe à la location », commente l’amateur de produits premium.

Mis en location par la CGN (Compagnie Générale de Navigation) et l’entreprise AirSwitch à partir de cette année, l’Atlantis 55 a un profil élégant, est rapide comme une automobile sportive et permet de gratifier d’émotions ceux qui aiment naviguer entourés d’un confort absolu.

Le bateau est composé de trois cabines spacieuses, du même nombre de salles de bains et d’un agréable espace de séjour sur le pont. Il peut accueillir au maximum 14 passagers pour un prix de location variant entre 7000 francs la demi-journée et 12 000 francs la journée complète. Et pour offrir un concept exclusif les clients vont jusqu’à choisir leur musique, le champagne, les fleurs, l’équipage ou encore le menu qu’ils souhaitent déguster durant leur croisière privée. De quoi s’offrir calme, luxe et volupté le temps d’un moment privilégié sur le lac.

Alors que les autres plans d’eau en Suisse n’exploitent pas encore le marché de la location de bateaux haut de gamme, la CGN vient de lancer cette nouvelle offre exclusive dans son catalogue des croisières privées, un secteur qui représente 10% du chiffre d’affaires de la compagnie (sur un total de 35,5 millions pour 2012).

En effet, la location de bateaux de luxe est quelque chose qui manquait à la CGN. « Auparavant, nous proposions uniquement des grands bateaux pour des événements comprenant entre 60 et 500 personnes et nous ne pouvions pas répondre aux demandes des particuliers », confirme Carole Hosp, responsable croisières privées.

Avec le What else ? la compagnie navale envisage de tester le marché avant de suggérer éventuellement d’autres bateaux de prestige à la location.

L’Atlantis 55 n’est pas l’unique bateau haut de gamme mis en location sur les rives du Léman. La société AirSwitch, fondée il y a dix ans par Pierre Baudet, propose 8 magnifiques yachts neufs, dont un Chris-Craft de 7,62 mètres, un Alceia de 13 mètres et un Cranchi de 13,7 mètres. Spécialisée dans les activités nautiques, il s’agit du seul loueur de bateaux avec un parc naval quasiment neuf et d’aussi bonne qualité en Suisse romande. Son marché ? Principalement la clientèle des hôtels cinq étoiles des rives du Léman, mais également des entreprises ou des habitants qui souhaitent faire une virée sur le lac entre collègues ou entre amis.

« Qu’il s’agisse de farniente lacustre, d’un enterrement de vie de jeune fille, d’une demande en mariage, ou encore d’un conseil d’administration, tous les prétextes sont bons pour louer un magnifique Alceia de 42 pieds », commente Pierre Baudet, également responsable de la Marina de l’Hôtel La Réserve à Bellevue. Loués à l’heure, les bateaux d’AirSwitch sont facturés environ 1000 francs l’heure, incluant le carburant, le skipper, l’hôtesse et les boissons.

Réagir rapidement

Mais avant les services de qualité, le luxe suprême est, selon les différents prestataires interrogés, la capacité de réaction. Avec une clientèle extrêmement volatile, une météo capricieuse et la plupart des réservations qui se font le jour même, il faut savoir répondre rapidement à la demande et offrir un concept global et unique en quelques heures. C’est bel et bien l’une des difficultés du business, mais, quand elle est accomplie de manière professionnelle, apparaît comme l’une des clés du succès !

Des particuliers louent leur bateau

En Suisse, avec une météo incertaine et capricieuse, posséder un bateau est à proprement parler un « gouffre ». D’où l’idée de certains particuliers de mettre leur bateau en location afin de couvrir une partie des frais annuels d’entretien.

L’entreprise Poseidon & Co basée à Genève vient de lancer boat2sleep.com qui propose un hébergement à bord d’un luxueux voilier de 36 pieds pouvant accueillir entre deux et quatre personnes pour une nuit insolite dans la rade de Genève. Au programme : coucher de soleil, dîner entre amis sur le pont et nuit (en cabine) à la belle étoile. 

Chantal Mathez

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."