Bilan

La voiture électrique, nouvel eldorado des investisseurs

La convergence des nouvelles technologies a remodelé l’industrie automobile. Tête de pont de ce changement, Tesla commence à en tirer profit.

Microlino, la mini voiture électrique du constructeur suisse Micro Mobility Systems.

Crédits: Dr

Il a beau être excentrique et imprévisible, Elon Musk a fini par faire ce qu’il avait dit. Son entreprise Tesla vient d’annoncer ses résultats financiers pour le troisième trimestre 2018 et présente un bénéfice de 322 millions de dollars.

Certains analystes décriaient l’incapacité d’Elon Musk à atteindre les objectifs de fabrication de son Model 3, annoncé moins cher et donc prometteur de plus gros volumes de vente. Mais il a visiblement réussi à rétablir la situation, le Model 3 sortant aujourd’hui des chaînes de production à un rythme de plus de 5000 voitures par semaine. De plus, il semble attaquer désormais frontalement les constructeurs allemands, puisque Tesla a fait mieux au mois de septembre que la plupart des marques germaniques sur le marché américain. A commencer par Audi et Mercedes-Benz dont les ventes ont été inférieures à Tesla sur la même période. Avec 70 000 voitures livrées durant le troisième trimestre de l’année, Tesla talonne désormais BMW, leader de la catégorie premium aux USA. Selon le cabinet Atherton Research, le constructeur né il y a seulement quinze ans devrait devenir leader du secteur aux Etats-Unis d’ici à la fin de l’année.

Plus étonnant encore, alors même que la familiale Model 3 n’a pas encore été importée en Europe (les premiers clients devraient être livrés dans le courant du premier trimestre 2019) et que seuls les onéreux Model S et X y sont disponibles, la firme de Palo Alto a livré plus de véhicules particuliers dans l’ouest de l’Europe que Lexus, Porsche, DS Automobiles ou Alfa Romeo.

Mais ces derniers sont prêts à contre-attaquer. Mercedes et Jaguar sont déjà présents sur le marché des EV premium grâce à leurs gammes EQ et i-pace et BMW – après avoir fait office de précurseur avec ses i3 et i8 – s’apprête enfin à lancer une berline électrique qui lui permettra d’atteindre de plus gros volumes de vente. Les connaisseurs fondent beaucoup d’espoir dans le futur Porsche Taycan,
dont les prototypes de présérie tournent déjà sur les pistes d’essais du constructeur à Weissach.

Cette course au modèle électrique sous-tend celle de la chasse aux capitaux. Elon Musk avait récemment annoncé sur Twitter être prêt à retirer Tesla de la cotation publique. Etait-ce pour s’assurer l’aide du Fonds public d’investissement d’Arabie saoudite (Public Investment Fund ou PIF), déjà entré à hauteur de 5% dans son capital ? Mauvaise pioche : les Saoudiens ont préféré investir massivement dans Lucid Motors, projet américain avec aux commandes d’anciens cadres de Tesla qui vise la mise sur le marché en 2020 d’une berline de luxe au prix de 60 000 dollars. Plusieurs prototypes ont paradé lors du très chic concours d’élégance de Pebble Beach.

Le modèle 3 de Tesla (Crédits: Handout . / Reuters)

Concrètement, l’arrivée des voitures 100% électriques pourrait complètement redistribuer les cartes parmi les grands groupes de l’automobile. Une plateforme électrique est relativement plus facile à concevoir et à produire que son équivalent à moteur thermique. De petites start-up ont investi le marché telle Rimac, entreprise basée en Croatie dont les bolides atteignent les 1800 chevaux et coûtent des millions d’euros. Signe des temps, c’est Porsche qui vient d’en acheter une part du capital. Même les Suisses de chez Micro, inventeurs de la trottinette moderne, s’apprêtent à commercialiser une très chic voiture de ville électrique inspirée de la BWM Isetta des années 1950.

La Chine, marché automobile clé où les ventes de véhicules explosent, l’a bien compris. Plusieurs initiatives sont déjà arrivées à maturité, dont Nio et Chery. La première, financée par les géants du net Baidu et Tencent, vient récemment de faire son introduction à la Bourse de New York. Et trois ans après la création de l’entreprise, ses premiers SUV viennent d’être immatriculés alors que Nio affirme détenir déjà 17 000 commandes fermes.

Quant à Chery, le constructeur dévoilait son TX au salon automobile de Francfort 2017. Si ce modèle roule déjà sur les routes de Chine, il devrait être également commercialisé en Europe sous l’appellation Exeed à l’horizon 2020.

Et puisque décidément tout le monde semble vouloir investir dans le secteur, deux initiatives pour le moins surprenantes mais extrêmement sérieuses sont à signaler: Dyson, fabricant britannique d’aspirateurs, et Kalachnikov, célèbre fabricant d’armes russe. Le premier se donne les moyens de son ambition: un investissement de 5 milliards de dollars a été consacré à son projet de voiture électrique. Les équipes Dyson y travaillent depuis trois ans déjà et la première voiture devrait arriver sur le marché en 2021, produite dans une usine flambant neuve à Singapour. Un lieu choisi afin d’anticiper à la fois les conséquences du Brexit et la guerre commerciale sino-américaine.

Du côté russe, le fabricant d’armes Kalachnikov a récemment présenté le prototype de la CV-1, modèle au design vintage inspiré des voitures de l’époque soviétique. Depuis l’entrée d’investisseurs privés à son capital, yachts et motos électriques Kalachnikov seront prêts dès 2019 déjà, l’automobile devant suivre en 2021.

La berline électrique de luxe du constructeur américain Lucid Motors qui devrait sortir en 2020. (Crédits: Dr)
Jorge Guerreiro

FONDATEUR DE JSBG.ME

Lui écrire

Après avoir travaillé dans des domaines aussi variés que l'industrie du disque ou l'hôtellerie, Jorge S. B Guerreiro a lancé en juin 2010 le blog JSBG.me (JSBG, comme ses initiales). Depuis, toute une équipe de chroniqueuses a rejoint le projet. Devenu petit à petit un véritable webzine, JSBG.me se décline désormais également, en plus du français, en anglais et brésilien et couvre un choix éclectique de sujets: de la mode à la musique, en passant par les voyages, le design, l’horlogerie ou le cinéma.

www.JSBG.me

www.facebook.com/www.JSBG.me

Du même auteur:

Swatch et Damien Hirst collaborent pour les 90 ans de Mickey
Digiluxe

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."