Bilan

La crevette fraîche de Suisse

Depuis février 2019, SwissShrimp commercialise ses crevettes fraîches suisses issues d’un élevage à grande échelle, durable et responsable. Caroline Decima

  • Récolte artisanale des crevettes en fonction des commandes dans un des seize bassins de la ferme.

    Crédits: Simon von Gunten
  • Des crevettes bleues, une couleur insolite due à la haute teneur en oxygène de l’eau.

    Crédits: Thomas Buchwalder

D’Asie, d’Amérique du Sud ou d’Afrique, les crevettes que nous consommons en Suisse sont exclusivement surgelées. Appréciées aux tables de Fêtes, sur les 8000 tonnes de crevettes importées chaque année, environ 30% finiront à la poubelle. Considérant en plus le bilan carbone qu’elles traînent, c’en est presque indigeste. Sur un marché mondial particulièrement occupé, SwissShrimp est venue bousculer les pratiques et contrer ces aberrations écologiques et sanitaires en commercialisant sur le territoire helvétique une crevette fraîche, locale et sans antibiotiques.

Le mode de production durable et responsable se répercute indéniablement sur le prix au kilo, situé entre 98 fr. et 150 fr. selon le calibre. Un frein commercial ? Pas véritablement, selon Rafael Waber, CEO de la société lancée en 2018, qui tient à souligner que « les crevettes surgelées ne sont pas un produit concurrentiel au sens propre du terme, parce qu’elles ne sont pas fraîches ».

Qualitativement parlant, elles ne jouent pas dans la même catégorie. Née du constat de Thomas Tschirren des effets négatifs de l’industrie excessive de la crevette lors d’un voyage en Asie du Sud-Est en 2008, quelques années de recherche et de formation plus tard, l’entreprise Swiss Shrimp, désormais emmenée par une équipe de 15 personnes, s’affirme comme étant le premier élevage de crevettes à grande échelle en Suisse et le plus grand en Europe. Intelligemment installé à Rheinfelden (AG) à proximité des salines de Riburg, ce partenaire stratégique fournit le sel et permet à Swiss Shrimp de profiter de la chaleur résiduelle des salines pour chauffer les 16 bassins de la ferme. Swiss Shrimp élève des crevettes blanches du Pacifique ou White Tiger Shrimp et se fournit en postlarves aux Etats-Unis et en Europe. Toute la production se passe à la ferme, soit quatre à six mois d’élevage pour une crevette consommable. Avec une capacité de production annuelle de 60 tonnes, Swiss Shrimp se réjouit de fournir de plus en plus d’adeptes de cette crevette locale goûteuse et plutôt croquante. « Nous ne récoltons que ce qui a été commandé et adaptons la production à la demande saisonnière », précise le CEO, désireux d’apporter la plus grande transparence aux consommateurs. A l’image finalement de son produit, joliment présenté dans une barquette de conservation primée, des crevettes transparentes et bleues… 

www.swissshrimp.ch

Bilan Luxe

Lui écrire

Du même auteur:

Chic Team
Votez pour l'Homme de l'année 2015

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."