Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Joël Dicker, un Romand à succès

Joël, cela fait des semaines qu’on vous voit partout. Vous courrez dans tous les sens, enregistrements d’émissions de télévision, de radio, interviews pour la presse suisse et internationale. Qu’est-ce que vous ressentez aujourd’hui?

Votre livre est sorti en pleine période d’élection présidentielle américaine comme la sortie du livre de Markus Goldman, le personnage de votre roman. Hasard du calendrier ou était-ce prémédité?

En sortant le livre, pensiez-vous qu’il aurait autant de succès?

Depuis votre succès fulgurant, avez-vous, comme le personnage de votre histoire Markus Goldman, changé votre mode de vie?

Où écrivez-vous et est-ce que vous avez des rituels lorsque vous écrivez?

Un rêve que vous pourriez accomplir grâce aux recettes de votre succès?

Quelle est votre définition du luxe?

La notoriété n’amène pas toujours que des choses positives. «La gloire fait souvent mal», raconte Goldman. Pouvez-vous nous parler des éléments positifs liés à la notoriété et ceux qui le sont moins?

En quelque temps, vous êtes devenu le chouchou des Suisses.

La pression des maisons d’édition est-elle si forte que vous la décrivez dans votre livre?

La gloire éphémère. Est-ce que c’est quelque chose qui vous fait peur, maintenant que vous avez connu le succès?

Comme Quebert, auriez-vous pu usurper le livre d’un autre?

L’angoisse du syndrome de la page blanche, l’avez-vous déjà connue?

Avez-vous, comme Markus Goldman, un Harry Quebert dans votre vie, un mentor, une personne qui vous inspire?

Vos deux personnages principaux se traitent tour à tour d’imposteur. Est-ce un sentiment que vous avez déjà ressenti?

Parlons un peu chiffres. Combien vous a déjà rapporté votre livre? Et combien se négocient les droits d’auteur?

Avez-vous déjà une idée pour votre prochain livre?

Dernière question. Etes-vous moins seul que vos deux personnages de votre roman?En d’autres termes, maintenant que vous avez achevé le livre, partez-vous à la quête de l’amour?