Bilan

Jeep: Maximus le gladiateur

La marque mythique qui avait participé à la libération de la France ressort une version pick-up.

Crédits: FCA US LLC

Jeep Gladiator 3.0 turbo-diesel

Moteur: V6 3.0 Multijet
Puissance:
264 ch
Couple maxi:
600 Nm
Longueur:
5,54 m
Largeur:
1,87 m
Hauteur:
1,85 m
Transmission:
intégrale
Boîte:
automatique 8 rapports
Consommation: 
9,8 litres/100 km en mixte
Etiquette énergie:
G


A l’heure où l’on prône l’hybride à tout va et où la voiture électrique est élevée au rang de star, il est difficile de se montrer au volant du dernier Jeep Gladiator sans craindre de se faire jeter des pierres au premier feu rouge. Il faut déjà avouer que monter à bord est un exercice en soi. Je ne saurais trop recommander à qui que ce soit qui en aurait l’intention de porter des vêtements amples et d’éviter les talons aiguilles.

Ceux qui s’intéressent un tant soit peu à l’univers de Jeep et des 4x4 américains se souviendront que, par le passé, la marque mythique avait déjà lancé un pick-up sur le marché. Mais depuis des années, il avait fallu se contenter de la version classique, plus connue sous le nom de Wrangler. Et puis tout à coup, les ingénieurs de Stellantis ont décidé de ressortir une version pick-up. Version que l’on peut largement imaginer sur les grandes autoroutes américaines, mais que l’on a de la peine à visualiser dans nos petits villages européens.

Parce qu’il faut le dire clairement: si vous cherchez une voiture de ville, il va falloir vous diriger ailleurs. Ou alors déménager dans une ville un peu plus appropriée pour un véhicule de ces dimensions. Avec ses 5,50 m de long et ses presque 1,90 m de large, le dernier paquebot de chez Jeep est plus adapté aux grands espaces qu’aux petits parkings de Suisse. Et je ne vous dis même pas en France, où l’étalon standard de la place de parc est basé sur la Renault Clio.

(FCA US LLC)

Toujours est-il que lorsque l’on commence à rouler, on est vite surpris de l’agilité de la bête. Soit, ce n’est pas une GTI, mais il faut dire qu’elle peut surprendre avec ses 260 chevaux et son énorme moteur diesel qui lui donne un couple de folie. De quoi oublier facilement les dimensions de l’engin. Cependant, le moindre dépassement vous rappellera la monstruosité de la chose, puisque plus d’une fois j’ai eu l’impression d’être passé par-dessus la voiture de devant plutôt qu’à côté.

La route est à moi. Toute la route

Je dois avouer que je n’étais pas emballé de tester un monstre pareil. Il m’aura cependant fallu moins de 3 jours pour commencer à consulter la liste de prix et à me dire qu’elle serait superbe avec des jantes énormes et une préparation moteur qui peut monter le Gladiator jusqu’à 1000 chevaux. Puis j’ai eu une vision, celle du montant des impôts qu’il faut verser chaque année. Il m’a soudainement semblé plus réaliste d’attendre la version hybride.

Néanmoins, je reconnais que j’ai une tendance très enfantine à trouver ce genre de monstre à 4 roues bien plus drôle à piloter qu’une Renault Zoé électrique. Je me suis quand même demandé pendant tout le test ce que je ferais de l’immense benne qui lui donne sa catégorisation de «pick-up». Et c’est là que la lumière fut: je pourrais mettre une Renault Zoé électrique dedans.

bitume.ch

Veillet Thomas
Thomas Veillet

FONDATEUR INVESTIR.CH

Lui écrire

Thomas Veillet, 48 ans et des poussières, plus de vingt ans dans des salles de trading, blogueur, trader, râleur et plein d’autres choses. Thomas a passé pas mal de temps dans les grandes banques de la place, a été un banquier conforme avant de passer au non-conformisme. La création du «Morningbull» aura été le début d’un changement de direction vers plus d’indépendance. Aujourd’hui, il essaie de vulgariser le monde de la finance et de le raconter avec un angle décalé, histoire de prouver que ça peut aussi être drôle. Il y a bientôt deux ans, il a co-fondé le site Investir.ch, qui s'est rapidement imposé comme un des sites financiers romands - un site qui parle de finance sans détour, sans artifice et qui a une forte tendance à penser "outside the box" quand tout le monde est inside...

Du même auteur:

Investir avec sélectivité: quatre idées
L’été sera chaud en Volkswagen cabriolet

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."