Bilan

J’ai testé... une cure macrobiotique

De nombreux établissements en Europe proposent des cures macrobiotiques ou détox pour se régénérer. Récit d’une expérience dans une clinique d’Alicante, en Espagne.
  • La clinique SHA dispose d’infrastructures haut de gamme: centre de soins, piscines, spa, fitness, boutiques...

    Crédits: Dr
  • Le but de la macrobiotique: favoriser la longévité, à travers les aliments notamment.

    Crédits: Dr

C’est un brin dubitative que j’ai accepté l’invitation de la Clinique SHA Wellness à Alicante (Espagne) au mois d’août. J’étais là pour découvrir, durant trois jours, les effets d’une cure macrobiotique ou détox. En tant que responsable du supplément Vin et gastronomie de Bilan, l’idée de se contenter d’un menu à base de graines de soja et de jus d’épinard, sans un petit cru au verre ou quelques douceurs en fin de repas, ne m’enchantait guère. Et pourtant, la surprise fut totale ! Exit les clichés de frugalité.

Non seulement on y mange extrêmement sainement – le restaurant propose trois menus (très léger, équilibré et assez copieux) avec des desserts – mais je n’aurais jamais imaginé avoir autant de plaisir à déguster une soupe d’avoine ou des lasagnes de pak choï (sorte de chou chinois). Il existe bel et bien une gastronomie équilibrée, sans viande ni produits laitiers (pour les intolérants, l’établissement propose également des menus sans gluten)!

L’autre surprise fut la balance. Loin d’être affamée après les repas, j’ai quand même réussi à me délester de quelques kilos après trois jours de cure. Il faut le dire, SHA est plus proche d’un hôtel cinq étoiles que d’un établissement austère où on jeûne. Perchées sur une colline avec vue sur la mer, les infrastructures haut de gamme s’accompagnent d’une clinique santé ainsi qu’un centre de bien-être. A cela s’ajoutent un fitness, un spa, des piscines intérieure et extérieure, des boutiques ou encore un coiffeur.

Une journée type

Voici le déroulement de la journée type d’un curiste: réveil à l’aube pour une promenade au lever du soleil jusqu’au phare d’Alicante ou marche rapide (nordic walking) dans la forêt alentour. Puis, petit-déjeuner léger mais énergétique, composé d’une soupe miso, d’un jus de fruits pressés, d’une préparation à base d’avoine, type porridge. Pour ceux qui veulent se lâcher, il y a la possibilité de commander du pain avec de la confiture maison sans sucre, bios, bien sûr. 

Ensuite, direction le centre de bien-être pour commencer les soins: le choix est vaste: gommage exfoliant, hydromassage, palpation profonde des tissus, drainage lymphatique, hydrologie du côlon (eh oui!), séance d’acupuncture, de réflexologie, de reiki ou encore de pressothérapie (les jambes sont compressées dans des bottes qui se gonflent et se dégonflent pour faire circuler le sang et éviter la rétention d’eau). 

Après quelques soins, retour au restaurant, vêtu d’un simple peignoir, pour le déjeuner. Puis, petite séance piscine et bronzage pour la digestion ou nouveaux soins à la clinique. Il existe également la possibilité de faire de nombreuses analyses au centre médical, de la qualité des cheveux en passant par celle de la peau, des dents ou encore de la masse graisseuse. Des consultations concernant l’esthétique ou les habitudes alimentaires sont suggérées, tout comme une prise de sang matinale pour détecter toute carence ou dérèglement hormonal.

Vers 16 h, un cours de cuisine végétale ou détox est proposé au Chef’s Studio. Puis, en début de soirée, direction la salle de gym pour un cours de yoga, de stretching ou d’abdos fessiers. Retour en chambre ensuite pour se préparer pour le dîner du soir, sur la terrasse du restaurant où se produisent une chanteuse et un pianiste en live. Les conversations téléphoniques sont interdites dans les zones communes. Pour les couche-tard, une séance de cinéma est proposée à partir de 21 h ou 22 h. 

Verdict

En repartant de SHA, je me suis sentie réellement requinquée, tant au niveau physique que psychologique. J’étais reposée, déstressée et même désintoxiquée des réseaux sociaux et autre pollution digitale. Ce séjour m’a permis de comprendre qu’un régime macrobiotique n’est pas une dictature alimentaire mais une philosophie de vie. Il s’agit tout simplement de manger sainement des produits bios, de saison et non transformés.

C’est de la médecine préventive, un moyen de prolonger sa vie en prenant soin de son corps, de l’intérieur et de l’extérieur. «Trop de gens attendent d’être malades avant de s’occuper d’eux, alors qu’ils pourraient le faire bien avant», souligne l’une des thérapeutes sur place. Cette cure permet surtout de créer un déclic: celui de changer d’hygiène de vie si l’on est adepte des excès.
Il est dès lors important d’y aller en jouant le jeu.  

En dehors de SHA Wellness, il existe d’autres cliniques réputées en Europe. Buchinger Wilhelmi (Allemagne), qui allie jeûne, activité physique et médecine intégrative. Le Palace Merano Espace Henri Chenot au nord de l’Italie s’est spécialisé dans la biontologie (rééquilibrage des énergies de l’esprit, de l’inconscient et du corps) ainsi que dans les soins médicaux, esthétiques et diététiques. Quant à Vivamayr (Autriche), la clinique est spécialisée dans la digestion et les régimes alcalins (produits naturels et sains, sans additifs ou génétiquement modifiés).  

Chantal Mathez

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."