Bilan

iRobot

La société Pal Robotics lance son premier androïde.
Crédits: Dr

Sortir le chien, porter des valises, passer l’aspirateur: quoi de plus luxueux que de laisser faire à d’autre les tâches ingrates qui nous incombent ?

L’exploitation de l’homme par l’homme n’étant plus au programme des grandes idéologies du XXe siècle, l’écrivain tchécoslovaque KarelČ apek inventait en 1921 le terme « robot » pour désigner une machine servile qui ne connaît ni la fatigue ni la notion de salaire.

Objet de science-fiction, fantasme ultime d’une humanité rompue à la société des loisirs, ce serviteur mécanique restera longtemps une idée surtout exploitée par le cinéma.

Les progrès conjoints de l’informatique et de la microtechnologie font désormais de cette robotique domestique une réalité industrielle. Basée à Barcelone, la société Pal Robotics vient ainsi de lancer son premier androïde commercial. Reem – mot d’argot équivalent à « cool » – assume son petit look de boniche du futur avec son uniforme en noir et blanc et son bonnet à dentelle stylisé.

Le valet automatique reconnaît son interlocuteur, peut transporter des bagages, servir d’unité de renseignement interactive, promener un cocker et divertir son public de sa voix synthétique. En revanche, il ignore la recette du Bloody Mary et se révèle un piètre partenaire au bridge. Pour connaître le prix de ce fabuleux gadget pour enfant riche, prière de s’adresser à son créateur : www.pal-robotics.com 

Antoine Roduit

Aucun titre

Lui écrire

Aucune biographie

Du même auteur:

Mode in Switzerland
Le plein d’applis

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."