Bilan

Injections et scalpel contre les atteintes de l’âge

Bilan Luxe a rendu visite à deux instituts où les hommes se font rectifier ce qui ne leur plaît pas. Pour leur compagne ou pour leur carrière. Mais surtout pour leur propre confiance en soi.
Crédits: Nicolas Zentner

Le miroir est sans pitié pour les hommes aussi: mollets étriqués, trop de graisse à la taille, biceps ramollis et thorax flasque – oui, sous l’effet des hormones, les hommes peuvent aussi avoir « les seins qui pendent ». Et si nous nous regardons de profil, nous voyons un derrière qui n’est plus depuis longtemps aussi craquant qu’il le fut.

Pas de profil autour du menton. Autour des yeux, les poches et les paupières créent un regard fatigué, les rides sur le front et autour de la bouche confèrent une expression chagrine. Nous ne sommes vraiment plus l’icône du manager triomphant ou du conquérant plein de venin que nous fûmes.

Clairement, il n’y a pas que de vieux messieurs qui entendent corriger cela. « Parmi nos clients, on trouve des hommes à succès dans la fleur de l’âge, constate le Dr Marco Cerrano, spécialiste de médecine esthétique à la Beauty Suite de Lausanne. Ce sont des hommes à partir de 40 ans, parfois même plus jeunes. Selon l’âge, les ambitions esthétiques auxquelles ils aspirent varient. » Chez les uns, il faut une correction autour des yeux, du nez ou du menton, mais aussi aux hanches et au ventre. D’autres souhaitent plus de volume pour certaines parties du visage, mais aussi aux bras et aux cuisses.

Ce modelage du corps ciblé est appelé « bodyforming » ou « bodyshaping » à la Gentlemen’s Clinic de Zurich. Le processus ambulatoire et sans douleur peut aussi être pratiqué durant la pause de midi. Il est même souvent demandé de souligner les contours du « sixpack ».

«Encore que tout ce que l’on nous demande n’est pas réalisable, admet Yuan Yau, copropriétaire de la Gentlemen’s Clinic. Dans le corps, bien des éléments sont génétiquement déterminés ou dépendent de l’ossature. Il s’agit donc d’optimiser la forme qu’on a sous la main et de conférer aux hommes un sentiment positif d’eux-mêmes. »

Autre moyen de retrouver le corps souhaité, la liposuccion, croient les hommes dont le principal souci sont la silhouette et la bedaine. Mais à Lausanne et à Zurich, les médecins ont encore d’autres moyens, comme la cryolipolyse, où les cellules graisseuses sont presque congelées et meurent. Sauf qu’un vrai ventre ne disparaît que relativement, même avec une opération de raffermissement de la paroi abdominale. « Pas moyen de faire l’impasse sur un régime et de l’exercice », assure Yuan Yau.

On lui demande aussi souvent la suppression des poils. Et pas seulement quand les pectoraux et les aisselles glabres sont à la mode, mais surtout pour éliminer ces pelages qui se forment avec le temps sur les épaules et dans le dos des hommes. A l’aide d’un laser et d’autres techniques on attaque durablement le problème à la racine. Idem pour l’hyperhidrose, cette transpiration excessive.

Tant à la clinique spécialisée homme de Zurich qu’à la Beauty Suite de Lausanne on discute d’abord avec le client, lors d’un entretien poussé, des diverses possibilités de traitement afin qu’il ne naisse pas des attentes erronées suivies de déceptions. «Le but, c’est des résultats absolument naturels et discrets », souligne le Dr Cerrano. Et Yuan Yau ajoute : « L’idée est qu’après un traitement médical esthétique ou une intervention le client se réintègre dans son entourage social et familial sans que l’on remarque tout de suite qu’il s’est fait faire quelque chose. Heureusement, la médecine et la chirurgie esthétiques ne sont plus un tabou pour les hommes. Pour les managers débordés, sans cesse en route ou en réunion, qui étudient leurs dossiers la nuit, ces interventions vont autant de soi qu’un fitness. »

Reste que dans les deux instituts la discrétion est de rigueur. On veille par exemple à ce que ces messieurs ne se rencontrent pas dans la salle d’attente. A vrai dire, à la Gentlemen’s Clinic, on ne peut guère parler de salle d’attente : elle ressemble davantage à un club sélect, un bar proposant des whiskies de choix, des jus de fruits pressés et des amuse-bouche. Une atmosphère détendue est indispensable, assurent les deux spécialistes. Car, en général, les hommes sont beaucoup plus terrorisés par de tels traitements que les femmes.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."