Bilan

HYMNE AU PRINTEMPS

Le mot d’ordre de la saison est désinvolture. Pour rafraîchir votre tenue, il suffit de quelques basiques et un peu d’astuce.

1. PANTALON RETROUSSE

Ce n’est pas le biceps mais la cheville qui s’exhibe. Le pantalon retroussé est l’énième fruit de la tendance «preppy» qui fait rage depuis plusieurs années. Le terme est une abréviation de «preparatory» et fait référence aux écoles préparatoires les plus chics des Etats-Unis. Après le style dépareillé et le nœud papillon, voilà que les grands designers adoptent le style décontracté de la jeunesse hype new-yorkaise en exhibant la cheville sur tous les catwalks. Nul besoin d’acquérir un nouveau pantalon, la tendance est tellement prouvée qu’elle s’applique aux jeans, aux pantalons droits et même aux pantalons amples pour un look dandy cool. Toujours réticent à montrer vos jolies chevilles? Sautez dans des bottines montantes et le tour est joué !

2. BONNE IMPRESSION

Si, dans la mémoire collective, Versace reste le premier à avoir imposé les motifs imprimés pour homme, aujourd’hui d’autres grandes marques arborent de nouvelles déclinaisons. Fini les arabesques dorées et place aux motifs exotiques et psychédéliques. Il suffit d’un seul pull pour donner un twist hypersophistiqué à toute votre garde-robe. Entre les dessins rappelant la forêt amazonienne chez Givenchy et la nostalgie liberty chez Kenzo, aujourd’hui tout le monde peut doser sa touche d’excentricité.  

3. SE TENIR A CARREAU

Les carreaux ont le vent en poupe. Vous pensiez que l’inspiration «bûcheron» les reléguaient au dressing hivernal? Pas du tout! Au printemps, Gucci utilise ce motif géométrique en version noir et blanc pour des petits costumes tandis que Louis Vuitton fait clasher un bleu électrique avec un rouge flamboyant. Pourquoi succomber à cette tendance? Simplement parce que les carreaux ont le pouvoir de rendre toute tenue plus juvénile.

4. SUPERPOSITION

Pour détourner les codes du vestiaire classique il ne faut pas prendre obligatoirement des risques ou enchaîner les achats compulsifs. Il suffit parfois simplement d’utiliser vos pièces avec un brin d’imagination. Ne vous est-il jamais passé par la tête de superposer une chemise à un polo ? Gant montre que l’association des deux garantit un résultat élégant et frais. Calvin Klein superpose aussi les marcels, vous rassurant sur le fait qu’il ne faut pas forcément être baraqué pour porter une telle pièce sportive.

5. L’ABSOLU DE LA BLANCHE CHEMISE 

La chemise blanche est intemporelle et doit être impeccable. Cintrée et en pur coton, si possible traitée antifroissures, ses épaules ne doivent pas tomber et il ne doit pas y avoir de volumes inutiles au niveau des pectoraux et des aisselles. Si on peut apercevoir votre peau entre les boutons, au niveau du buste, ce sont là aussi des signes évidents que vous vous trompez de taille. L’inspection finale est de lever les bras; si la chemise ne sort pas de votre pantalon, elle a alors la bonne longueur. Autre conseil pour évaluer la qualité de la chemise, c’est de bien en contrôler les coutures qui doivent être discrètes et fines. Pour en apprécier la finesse, comptez le nombre de points sur un centimètre de couture, plus il y en a, mieux c’est, sachant que le maximum est de sept points entre un bouton et l’autre.

6. BLOUSON

Qu’il soit rocker, en cuir noir, sportif, en tissu synthétique très fin ou encore classique, en daim, l’essentiel est que le blouson soit ajusté et confortable. C’est le it-wear du printemps, la pièce indispensable dont il ne faut jamais se séparer car elle combine élégance et chic décontracté. Une pièce presque trop facile? Pour les impavides, désireux d’une dégaine à la James Dean, le perfecto. Comme celui très structuré de la collection Balmain ou celui mi-cuir mi-jean proposé par Bottega Veneta.

7. LES LOAFERS 

Même une pièce si classique comme le mocassin se décontracte ce printemps. Pour perdre leur côté ringard, les «loafers» gagnent en contraste de couleurs et de matières. Leur côté sévère est effacé mais elles gardent un certain parfum aristocratique. On aime la version en cuir verni de Prada, mais sommes encore perplexe devant les semelles épaisses, vues lors des derniers défilés. Nous avons probablement encore besoin de quelques saisons pour digérer cette tendance qui pour l’instant nous fait encore trop penser à une chaussure orthopédique. La mode propose, l’homme dispose.

8. LE BLEU EST ROI

La magie du bleu est sa faculté à nous donner une allure classique tout en évitant de trop nous assombrir avec le noir. Indigo, bleu nuit mais aussi bleu ciel et fluo, la palette a de quoi raviver vos looks printaniers. L’engouement certain pour cette couleur vient aussi du fait que les anciennes règles  rejetant la combinaison du bleu marine et du noir sont désormais tombées. Car la mode a le droit de se contredire et de se comporter comme une impératrice capricieuse!

FOULARD, ENCORE ET TOUJOURS!

Le foulard prend pied. Le soupçon est qu’il essaie de remplacer la cravate, poussée dans ses derniers retranchements. On l’a vue devenir discrète, jouant le mimétisme avec une chemise de la même couleur et en choisissant une coupe fine. Elle était même utilisée en guise de ceinture au dernier défilé Arnys. Le foulard, lui, parade discrètement noué sur le torse ou gagnant du volume pour envelopper le cou comme avec le plaid écossais de Louis Vuitton.  

10. MONOCHROME

Vous avez une couleur préférée? Osez l’intégral! Le premier hommage au printemps passe par la couleur, c’est l’évidence même. Mais le fait de coordonner cette couleur de la tête aux pieds donne une allure résolument branchée. Roberto Cavalli propose un homme plongé dans le jaune, le bleu électrique, voire cerise. Si l’occasion requiert plus de discrétion, les tonalités entre bleu ciel et gris sont extrêmement faciles à porter avant que le thermomètre ne monte jusqu’à vous permettre d’enfiler un total white.

Illustration: Nicolas Zentner, crédits photo: Dr

Francesca Serra

Aucun titre

Lui écrire

Aucune biographie

Du même auteur:

Abel Ferrara
Mario Botta

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."