Bilan

Horlogerie: les effectifs ont diminué de presque 3%

Les effectifs de l'industrie horlogère suisse se sont repliés de 2,6% sur un an en septembre. Il s'agit d'une baisse "modérée" étant donné que la pandémie de coronavirus a eu un fort impact sur les exportations du secteur. Cette tendance négative devrait se poursuivre en 2021, les incertitudes demeurant élevées, craint la Convention patronale de l'industrie horlogère.

Toutes les catégories professionnelles ont été touchées par la réduction des effectifs.

Crédits: Keystone

Au 30 septembre, la branche comptait 57'550 personnes actives dans le secteur horloger et microtechnique, soit 1553 de moins que douze mois auparavant. Ce repli a cependant été amorti par le recours aux réductions d'horaires de travail. "Elles se sont montrées essentielles pour soutenir les entreprises particulièrement touchées par la crise sanitaire et préserver le personnel en place", indique le communiqué.

Toutes les catégories professionnelles ont été touchées par la réduction des effectifs. Le personnel administratif est en recul de 604 unités (-3,8%), celui de direction de 77 unités (-2,5%), tandis que le personnel de production enregistre une diminution de 857 unités (-2,1%).

Les cantons de Neuchâtel (-810 personnes) et de Berne (-307) sont les plus affectés. Les cantons de Genève et du Jura ont eux enregistrés des effectifs stables voir en très légère progression pour le premier.

Par ailleurs, les trois cantons comptant le plus d'effectifs de cette industrie restent Neuchâtel (15'099), Berne (12'333) et Genève (10'347).

Sur les dix premiers mois de 2020, les exportations horlogères, un indicateur-clé de la branche, ont chuté de 25,8% à 13,3 milliards de francs.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."