Bilan

François Nuñez : « L’horlogerie aujourd’hui est un monde convenu»

L’horlogerie est-elle une industrie prête à bousculer les codes ? François Nuñez, aujourd’hui directeur artistique de la marque horlogère HYT, pose un regard lucide sur le secteur et définit ce qui pourrait faire renaître l’esprit de subversion.

Crédits: (Crédits: Dr)

Depuis trente ans, François Nuñez travaille, modélise, façonne l’horlogerie. Dans sa tête et dans ses mains, une seule obsession : tracer de nouvelles voies esthétiques qui devront définir le temps. Chef de produit chez Audemars Piguet de 1988 à 1998, puis chez Calvin Klein durant huit ans (entre autres marques), c’est chez HYT qu’il tente de faire bouger les lignes, à la fois sur la communication et le produit.

Est-ce que l’horlogerie peut encore être subversive ?

Par le passé, il y a eu des points d’audace liés aux personnages, moins aux marques. Je pense à Nicolas Hayek, Jean-Claude Biver. Ils ont été subversifs. Je ne suis pas sûr de l’être, ou d’oser le dire… Mais l’horlogerie aujourd’hui est un monde convenu, passéiste, avec des difficultés à se projeter. Pendant trente ans, je m’y suis contenté, je m’en étais accommodé. Mais au passage de la cinquantaine, comme l’occasion se présentait avec HYT, j’ai saisi cette opportunité d’avoir un point de vue, sur le monde contemporain, sur le temps, en intégrant les observations culturelles qui m’entourent.

La montre SOONOW de HYT, qui indique le temps par un fluide. Son cadran en titane comprend 313 picots en or 18 carats. (Crédits: Dr)

Quelle définition HYT en fait-elle ?

HYT n’est pas un « time keeper », mais un « time teller ». La marque HYT n’est pas disruptive – je n’aime pas ce mot –, ni futuriste, car nous avons pu développer des montres avec les techniques d’aujourd’hui. Le point d’entrée n’est pas la technologie, mais la philosophie du temps, la fluidité du temps. Il est une rivière que l’on ne peut pas arrêter. Ce n’est pas la conception du physicien qui pointe une flèche sur une seconde. Notre principe est de déplacer un liquide pour modifier l’espace, car temps et espace ne font qu’un. Cette idée du temps fluide est très contemporaine, car elle se réfère à la jauge utilisée en informatique, devenue le repère temporel de la génération d’aujourd’hui. Nous voulons nous affranchir de l’aiguille. La précision n’est plus un enjeu. Nous sommes entre l’art et la science, entre un cabinet de curiosité et une technologie.

Quelle est votre ambition ?

Je veux donner et permettre un point de vue différent. Au Salon de la Haute Horlogerie, notre stand-installation était constitué de panneaux sur lesquels nous avions agrafé du papier bulles, de manière inégale. L’idée était de montrer le côté éphémère du salon, une idée du luxe qui doit se monter et se démonter dans l’urgence. C’est assez subversif. C’est un point de vue, qui expose davantage. Il est assumé et il n’est pas démocratique! La subversion vient avec le temps, ce n’est pas un privilège de jeune. Avec le confort, la carrière déjà faite, on peut se permettre de tout bouleverser.

Cristina d'Agostino

RÉDACTRICE EN CHEF ADJOINTE EN CHARGE DE BILAN LUXE

Lui écrire

Licenciée en Sciences politiques à l’Université de Lausanne puis spécialisée en marketing et économie à HEC Lausanne en 1992, Cristina d’Agostino débute sa carrière dans l’industrie du luxe, et occupe les fonctions de responsable marketing et communication pour diverses marques horlogères. En 2008, elle décide de changer radicalement d’orientation, et débute une carrière de journaliste. En freelance d’abord, elle collabore aux titres Bilan, Bilan Luxe, Encore, avant d’intégrer la rédaction de Bilan en 2012. Depuis 2012, elle occupe la fonction de rédactrice en chef adjointe et responsable des hors-série Bilan Luxe.

Du même auteur:

Ex-mannequin: un physique pour quel emploi?
Comment Matignon a créé six cliniques en quatre ans

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."