Bilan

Faut-il avoir de belles dents pour réussir?

Un beau sourire est synonyme de bonne santé et donne surtout confiance en soi. Un atout esthétique à ne pas négliger pour être à l’aise au niveau professionnel.

La tendance en Suisse va vers un «sourire étincelant».

Crédits: Shutterstock

Installée depuis quelques mois sur le quai du Mont-Blanc, Smile Design Boutique est le nouveau temple de la beauté dentaire à Genève. L’enseigne est l’œuvre du Dr Eduardo de la Torre, un Hispano-Américain qui ambitionne de changer le paradigme de la dentisterie en la rendant plus «plaisante et innovante». Ce dernier, qui a épousé une Vaudoise, détient déjà avec sa famille de nombreuses cliniques dentaires en Espagne et entend conquérir le marché helvétique avec ses établissements. 

Après la Cité de Calvin, l’ouverture d’un flagship est prévue l’an prochain à Zurich. «La Suisse représente la perfection, la précision et la qualité. D’où notre volonté de s’implanter ici.» Ainsi, son centre genevois ultrachic, pensé par des architectes et des psychologues sur 400 m2, ressemble plus à un espace «bien-vivre» – avec cheminées vapeur et fauteuils en velours –  qu’à un endroit où l’on vous fait subir habituellement des misères. «Nous misons sur la technologie et la digitalisation, mais également sur la compréhension et l’empathie», explique le fondateur qui emploie déjà huit médecins. Leur plus-value: créer un clone digital de la tête pour comprendre la manière dont le patient mord, lui enlever des douleurs potentielles et surtout lui redessiner un sourire beau et naturel. «Nous souhaitons changer la perception sociale du dentiste. Faire en sorte que les patients soient contents de venir chez nous car nous contribuons à leur redonner confiance en eux.»

Jusqu’à plusieurs dizaines de milliers de francs

Alors que le sourire parfait d’une blancheur extrême est commun depuis des dizaines d’années aux Etats-Unis, les pays européens et la Suisse observent depuis quelque temps un intérêt croissant pour le «sourire étincelant». «Cela ne redonne pas uniquement confiance en soi, il est aussi synonyme de réussite et de bonne santé», explique un médecin-dentiste interrogé qui a préféré garder l’anonymat. 

A l’époque, François Mitterrand s’était fait limer les canines en pleine période électorale, ces dernières lui donnant un petit air de vampire qui suscitait la méfiance selon son conseiller de l’époque Jacques Séguéla. Il y a quelques semaines, c’est le sélectionneur de l’équipe de France de football, Didier Deschamps, qui a fait parler de lui avec sa nouvelle dentition. Il s’exprimait alors: «Le côté représentatif est important, cela concerne l’image de la fédération.» 

Un centre dentaire ultrachic, Smile Design Boutique, vient d’ouvrir à Genève. (Crédits: SDB)

En Suisse, les dentistes interrogés observent notamment une augmentation de la demande pour le blanchiment des dents depuis une dizaine d’années environ. Mais de plus en plus de patients souhaitent également changer la position et la forme de leurs dents. «Dès lors, nous les repositionnons avec des gouttières pour des cas simples. En règle générale, les dents naturelles sont plus solides, donc nous essayons de les restaurer en les gardant avec l’aide de composites et de facettes en résine», explique notre interlocuteur. «Pour des raisons de santé et d’esthétique, nous recommandons aussi de changer les anciens plombages», ajoute le spécialiste.

En Suisse, près de 5350 médecins-dentistes exercent leur profession dans des cabinets dentaires, des cliniques universitaires ou des centres dentaires selon la Société suisse des médecins-dentistes (SSO). Selon l’Office fédéral de la statistique, le coût des soins fournis par les cabinets dentaires en 2015 a atteint 4019 millions de francs. Répartis sur la population suisse, les soins dentaires ont en moyenne atteint 40 fr.20 par mois par habitant. La facture peut toutefois monter jusqu’à plusieurs dizaines de milliers de francs en cas de complications. 

Rappelons que les Genevois se prononceront le 10 février prochain sur le remboursement des soins dentaires à travers une assurance financée sur le même modèle que l’AVS, soit à 50% par l’employé et 50% par l’employeur. A Genève, près de 15% de la population renonce aux soins dentaires par manque de moyens. En mars 2018, l’assurance dentaire obligatoire avait été largement refusée dans le canton de Vaud. 


Evitez la mauvaise haleine

Conseils Alors que près d’un quart de la population aurait mauvaise haleine, le sujet reste plus ou moins tabou en société. Pourtant, il peut agir à la longue sur la vie sociale de celui qui en souffre. Comment y remédier? Premièrement en se brossant soigneusement et régulièrement les dents afin d’éliminer les bactéries et les débris alimentaires présents dans la bouche. 

En brossant également la langue, soit avec un gratte-langue, soit avec l’arrière de certaines brosses à dents qui en sont équipées. Mâcher un chewing-gum permet d’avoir une haleine fraîche en toute situation. Vous pouvez aussi mastiquer un brin de persil frais après votre repas ou gargariser votre bouche avec une infusion de thym. 

Chantal De Senger
Chantal de Senger

JOURNALISTE

Lui écrire

Licenciée des Hautes Etudes Internationales de Genève en 2001, Chantal de Senger obtient par la suite un Master en médias et communication à l’Université de Genève. Elle débute sa carrière au sein de la radio genevoise Radio Lac. Journaliste depuis 2010 pour le magazine Bilan, elle est spécialisée dans les PME. En grande amatrice de vins et gastronomie, elle est également responsable du supplément Au fil du goût encarté deux fois par année dans le magazine Bilan. Chantal contribue par ailleurs régulièrement aux suppléments Luxe et Immo Luxe de Bilan.

Du même auteur:

Le road show de DSK passe par Genève
Genève accueille le premier salon suisse du champagne

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."