Bilan

Fascinantes complications

Contrairement à certaines idées reçues, l’horlogerie est un secteur particulièrement innovant. La montre mécanique d’aujourd’hui, plus fiable et précise, est bien loin de celle d’il y a vingt ans. Et si les horlogers explorent de nou- velles voies, outre en accroître l’aspect ludique, faire avancer la technique et gagner en performance, c’est surtout – et tou- jours – pour se lancer de nouveaux défis. Petit tour d’horizon de quelques tours de force horlogers.

Urwerk

Ur-210

Outre ses satellites des heures et son aiguille rétrograde des minutes, cette Urwerk innove par son indicateur situé à 11h. Ce dernier indique l’efficience du remontage durant les deux dernières heures de porter de la montre. Si vous passez, immobile, deux heures dans un fauteuil, l’aiguille plongera dans le rouge car le mouvement mécanique à remontage automatique n’aura pas emmagasiné d’énergie. C’est la première fois qu’une indication intègre le comportement du porteur.

Hautlence

HL2.0

Architecturée autour des minutes rétrogrades, l’heure sautante des modèles de la collection HL2.0 d’Hautlence est constituée d’une chaîne formée de 12 maillons déclenchée par un système de bielle-manivelle. Les minutes rétrogrades se retrouvent dans un secteur à 180 degrés. Un mécanisme permet de déplacer l’ensemble de manière contrôlée grâce à un régulateur de vitesse qui préserve les composants des chocs intempestifs liés au fonctionnement. Le mouvement de la chaîne s’accompagne chaque heure de la rotation sur 60 degrés du mouvement baguette. 

Louis Vuitton

Tambour spin time régate

Louis Vuitton a présenté en 2010 une façon innovante de lire l’heure avec la collection Tambour Spin Time. Le principe: l’affichage des heures s’obtient par la rotation simultanée de cubes présentant une face chiffrée ou neutre. Capitalisant sur ce mouvement Spin Time original devenu emblématique de la marque, Louis Vuitton a présenté ce modèle régate. Les cubes rotatifs dotés de faces rouges et bleues égrènent le compte à rebours de cinq minutes précédant le départ d’une régate.

Harry Winston  

Opus 12

Douze paires d’aiguilles ainsi qu’une aiguille cinq minutes rétrograde au centre constituent l’essentiel du principe imaginé par Emmanuel Bouchet pour cette Opus 12 d’Harry Winston. L’heure exacte se lit grâce à l'aiguille courte des heures et l’aiguille longue des minutes. Entre les intervalles cinq minutes, l’aiguille rétrograde au centre indique la minute précise. Toutes les cinq minutes, les aiguilles des minutes (longues) s’animent tour à tour tout autour du cadran pour s’arrêter sur l’intervalle cinq minutes suivant. Il en va de même toutes les heures avec les aiguilles des heures qui s’offrent un tour de cadran avant de s’immobiliser sur l’heure suivante.

Zenith

Academy Christophe Colomb hommage à Charles Fleck 

Partant du principe que le maintien de l’organe régulateur en position horizontale engendre la meilleure amplitude possible du balancier et gé- nère ainsi la meilleure précision, Zenith a imaginé ce système inédit aujourd’hui proposé dans un mouvement squelette, en hommage à Charles Fleck, chronométrier de légende qui a marqué l’histoire de Zenith. Le système de «gravity control» breveté emprunte aux chronomètres de marine le principe de suspension à cardans. Le mécanisme gyroscopique autorégulateur garantit la position horizontale du régulateur et de l’échappement.

Jaeger-Lecoultre

Duomètre Sphérotourbillon

Le concept Dual-Wing au cœur de la collection Duomètre a pour principe de comporter deux mécanismes autonomes, avec chacun sa propre source d’énergie, partageant un organe réglant commun. L’objectif ? Gagner en précision. Quatrième pièce de la collection, cette Sphérotourbillon propose un tourbillon (qui permet d’afficher la seconde dans un compteur) et qui propose un mouvement de rotation inhabituel. En plus de la révolution autour de l’axe de sa cage en titane, le tourbillon tourne autour d’un deuxième axe, incliné de 20 degrés. La combinaison de ces deux rotations distinctes et rapides (respectivement trente et quinze secondes) permet d’affranchir la montre des effets de la gravité.

TAG Heuer

MikrotourbillonS

Plus un mouvement horloger bat la cadence rapidement, plus il est précis (et plus il consomme d’énergie). Très active dans le développement de mouvements haute fréquence, TAG Heuer vient de présenter ce MikrotourbillonS qui possède deux mécanismes de tourbillons. Le premier a une fréquence ordinaire de 4 hertz — 28 800 alternances par heure — et contrôle la montre. Le second le tourbillon le plus rapide du monde, contrôle le chronographe au 1/100e de seconde. Il affiche une fréquence de 50 hertz, soit 360 000 alternances par heure et une vitesse de rotation de cinq secondes pour une révolution.

Blancpain  

Calendrier Chinois Traditionnel 

Les horlogers avaient jusqu’ici largement exploré les finesses de notre calendrier grégorien. Blancpain s’est donc attaquée à un autre défi: le calendrier chinois et ses irrégularités. Le cadran de cette première mondiale présente notamment les indications suivantes: heure double traditionnelle, jour, mois avec indication des mois intercalaires, signe du zodiaque ainsi que les 5 éléments et les 10 troncs célestes. La combinaison de ces der- niers avec les 12 animaux du zodiaque qui représentent les branches terrestres suit le cycle sexagénaire central à la culture chinoise. Au-delà du défi technique, c’est la philosophie chinoise du temps qui irradie ce garde-temps.

Hublot

Anticythère

Daté du IIe siècle avant notre ère, le mécanisme d’Anticythère – dont seuls 82 fragments ont été retrouvés – n’a sans doute pas encore révélé tous ses secrets. Le mécanisme d’Anticythère n’était pas une horloge capable de donner l’heure: les Grecs anciens ne vivaient pas le temps comme nous. Mais cet « instrument astronomique » a inspiré les horlogers de Hublot qui ont tenté de reproduire et de com- pléter pour une montre-bracelet le mécanisme de très haute précision de cette machine à décrire le cosmos. En ajoutant évidemment à ce calculateur astronomique une nouvelle dimension, celle de donner l'heure avec précision.

Crédits photos: Dr

Michel Jeannot
Michel Jeannot

FONDATEUR DE WTHEJOURNAL.COM

Lui écrire

Journaliste spécialisé, fondateur du site WtheJournal.com et des applications iPhone, iPad et Android associées, Michel Jeannot est à la tête du Bureau d’Information et de Presse Horlogère (BIPH), un team de journalistes collaborant avec une quinzaine de médias dans le monde, dont Bilan et le Figaro. Sa plume sûre et parfois acérée est aussi à l’aise sur les questions techniques que sur les enjeux liés à la branche et à son économie. Michel Jeannot est également éditeur et rédacteur en chef du magazine Montres Le Guide / Uhren von A bis Z / 顶级钟表鉴 (225 000 exemplaires).

Du même auteur:

Rolex: les filiales au pouvoir
«Notre marque de fabrique est l’innovation»

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."