Bilan

« Faites dire à votre corps qui vous êtes »

Et si on admettait que les apparences comptent ? Tel était le titre de la conférence donnée par la consultante en image Nadia De Col en septembre dernier à l’association Career Women’s Forum. Entretien. Amanda Castillo

Crédits: Dr

Vous dites que la mode est un révélateur de l’état psychologique d’une société…

C’est une évidence. Prenez la longueur de nos ourlets. Entre le XIXe siècle puritain, où la vision d’une cheville faisait scandale, et l’invention de la minijupe par la styliste anglaise Mary Quant en 1964, les ourlets n’ont cessé de monter et descendre en fonction de la prospérité économique et industrielle d’un pays. Plus récemment, au début de la crise sanitaire, les best-sellers étaient la chemise blanche, le short et les sandales. Cela en dit long sur l’état d’esprit des gens. En temps de crise, on revient aux basiques car ils nous rassurent. Le short est par ailleurs la version moderne de la minijupe : il marque une volonté d’indépendance. Enfin, les sandales sont le symbole par excellence de la liberté, ce dont nous étions privés pendant le confinement. Les accessoires colorés se sont aussi très bien vendus car la couleur remonte le moral.

La campagne Thirty Wears incite les gens à se demander, avant d’acheter un vêtement, « vais-je le porter 30 fois ? ». Très souvent, cette question amène à repartir les mains vides du magasin…

Trop de placards sont remplis d’achats compulsifs. Il est impératif de consommer de manière plus consciente et écoresponsable. L’industrie de la mode produit 20% des eaux usées mondiales et 10% des émissions mondiales de carbone, soit plus que l’ensemble des émissions provenant des vols internationaux et de la navigation maritime. L’adage less is more est au cœur de ma mission. Nous devrions posséder uniquement des vêtements qui donnent le power look, c’est-à-dire des habits à la bonne taille, dans des coupes, des couleurs et des matières qui mettent en valeur notre silhouette et renforcent notre estime de soi.

Quels conseils vestimentaires donnez-vous aux chefs d’entreprises ?

Un vêtement doit refléter les valeurs de l’entreprise et la fonction. Ce conseil s’applique d’ailleurs à tous. Que penseriez-vous d’un banquier qui analyse votre portefeuille en blouse blanche ? Ou d’un médecin qui vous ausculte en costard-cravate ? Il y aurait clairement un problème de cohérence d’image et de crédibilité. Faites dire à votre corps qui vous êtes. Notre apparence est un fabuleux outil de communication. Même si l’habit ne fait pas le moine, il ouvre incontestablement les portes du monastère. De nombreuses études ont d’ailleurs démontré qu’à compétences égales, le candidat qui a « la tête de l’emploi » obtient le poste.

Que pensez-vous du point de vue de l’historienne Micheline Dumont : « Le culte de la beauté constitue la figure la plus sournoise de l’antiféminisme, car il perpétue et encourage la discrimination contre les femmes sur la base de leur apparence ? »

Il ne faut pas confondre l’allure avec la perfection des traits. Lorsque je conseille mes clientes, je suis en quête d’harmonie et d’élégance. Je ne cherche pas à obéir à un « canon de beauté ». Grande et mince ou petite et ronde, là n’est pas la question. Chaque physionomie a des atouts à faire valoir. Plus qu’un but, le style est un moyen de s’aimer et d’être appréciée à sa juste valeur.

Castilloamanda2018 Nb
Amanda Castillo

Journaliste

Lui écrire

Amanda Castillo est une journaliste indépendante qui écrit pour la presse spécialisée. Diplômée de l'université de Genève en droit et en sciences de la communication et des médias, ses sujets de prédilection sont le management et le leadership. Elle est l'auteure d'un livre, 57 méditations pour réenchanter le monde du travail (éd. Slatkine), qui questionne la position centrale du travail dans nos vies, le mythe du plein emploi, le salariat, et le top-down management.

Du même auteur:

Les hommes rêvent de jeunesse éternelle
La longue série noire de la famille royale espagnole

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."