Bilan

Esteban Garcia dote Chandolin d’un bijou

Le petit village du Val d'Anniviers est sublimé par son nouveau boutique hôtel et son restaurant gastronomique.
  • Une chambre deluxe.

    Crédits: DR
  • Une des chambres familiales.

    Crédits: DR
  • Une des trois suites disponibles, dotée d'un balcon.

    Crédits: DR
  • Une adresse à conseiller: le restaurant du Chandolin Boutique Hotel.

    Crédits: DR
  • La terrasse du restaurant de l'hôtel, avec sa vue dégagée.

    Crédits: DR
  • Le chef cuisinier Stéphane Coco, qui oeuvrait pour Joël Robuchon à Monaco auparavant.

    Crédits: DR
  • A l'étage inférieur, l'espace wellness comprend un hammam.

    Crédits: DR
  • L'hôtel se situe à l'entrée du village, près des installations de remontées mécaniques.

    Crédits: DR
  • Le talentueux chef sommelier, Thomas Scheidt, auparavant au service d'Alain Ducasse.

    Crédits: DR

Accéder à Chandolin se mérite. Il faut tout d’abord s’enfoncer au cœur du Valais, jusqu’à Sierre et même au-delà pour ensuite s’infiltrer dans l’étroit Val d’Anniviers. Chandolin est niché à près de 2000 mètres d’altitude. La célèbre écrivaine genevoise Ella Maillart avait coutume d’y résider six mois par année, quand elle n’était pas en train d’explorer l’Inde, l’Iran ou l’Afghanistan. La commune lui consacre d’ailleurs une exposition permanente dans une de ces maisons du vieux-village.

Lire aussi: Les 5 écolodges les plus chics d’altitude

En redonnant vie à l’ancien hôtel désaffecté, le propriétaire Esteban Garcia a voulu concrétiser une vision et une démarche responsable pouvant créer un effet revitalisant pour toute la région. Son credo: «Loin du chaos urbain, l’énergie majestueuse des sommets inspire et invite à la sérénité, en contemplant les étoiles et en écoutant le silence».

22 chambres, trois suites et quatre appartements

Non seulement le cadre est magique, avec une vue entièrement dégagée et un calme olympien. Mais l’accueil est à la hauteur des attentes des citadins perpétuellement stressés, ceci grâce à Charlotte et Jean-Marc Boutilly, un couple d’hôteliers qui ont notamment dirigé l’Hôtel des Trois Couronnes à Vevey et le Mirador Kempinski au Mont-Pèlerin. Cet hôtel de 22 chambres, trois suites et quatre appartements a été entièrement rénové par le bureau local Kittel de Vissoie.

Lire aussi: Les appart’hôtels, la stratégie payante d’une PME vaudoise

La rénovation de la façade a été réfléchie dans le souci de préserver l’authenticité du style chalet suisse: pierre et bois de cèdre. Les chambres et leurs salles de bain ont été conçues avec la volonté de faire entrer la nature à l’intérieur de l’hôtel. En outre, le Chandolin Boutique Hotel possède un excellent restaurant gastronomique dirigé par le chef Stéphane Coco, venu des cuisines de l’Hôtel Métropole à Monaco où il a œuvré douze ans pour Joël Robuchon (un conseil: goûtez son gaspacho revisité avec des cerises ou ses filets de perche aux artichauts).

Une stratégie commerciale signée de l'EHL

Et comme le rappelle le chef sommelier Thomas Scheidt (venu de chez Ducasse): «Il faut que le vin sublime le plat, pas qu’il lui fasse de l’ombre». Une maxime magnifiquement appliquée par cet Alsacien qui propose une carte de vins locaux pleine d’excellentes surprises (400 références). On vous conseille le meilleur rosé au monde, celui de Maurice Zufferey ou encore un cidre incroyable, le cidre du Grand Saint-Bernard. Les gourmets ne s’y sont pas trompés, alors que l’hôtel n’a ouvert ses portes qu’en février dernier, le restaurant affiche souvent complet. Mieux vaut réserver.

Esteban Garcia a pensé à tout. Ce boutique hôtel s’est doté d’un spa où officie Francine Ramu. Incontournable pour ceux dont les trapèzes sont aussi tendus que des cordes de piano ! A côté de cette cabine de soins, on trouve aussi un sauna, un hammam et sa douche expérience. Il est prévu d’installer plusieurs jacuzzis externes devant le bâtiment, côté vallée. Enfin, relevons encore le Moonclub très cosy. Dernière précision: Esteban Garcia avait fait appel à l’Ecole Hôtelière de Lausanne en 2016, laquelle a fait plancher un groupe d’étudiants sur un projet de stratégie commerciale et marketing. Le concept développé a reçu le Prix d’excellence de l’EHL.

Lire aussi: Gstaad domine le marché des stations de ski

 

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin de cette année.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."