Bilan

Escapade au paradis des arbres en fleurs

Des centaines de milliers d’arbres fruitiers poussent en Thurgovie, un canton qui gagne à être exploré surtout au printemps. Visite guidée, en attendant la fin du confinement.

  • L’éclosion des bourgeons massés sur les branches a lieu d’avril à mai.

    Crédits: Ivo Scholz
  • Bubble Hotel: Un lit douillet dans des tentes transparentes au milieu de la nature.

    Crédits: Dr
  • Mosterei Möhl: Visite d’une distillerie et fabrique de jus de pomme familiale.

    Crédits: Dr

Tirez une diagonale qui traverse la Suisse depuis Genève, et vous voilà en Thurgovie, au bord du lac de Constance. Dans ce paysage de collines verdoyantes, le temps s’écoule au rythme des saisons. Et au printemps, c’est une explosion de fleurs. Avec plus de 210 000 pommiers à haute tige et quelque 1600 hectares de vergers, la Thurgovie est le plus grand canton fruitier de Suisse. L’éclosion des bourgeons massés sur les branches a lieu d’avril à mai. Pour les curieux, c’est l’occasion de s’immerger dans un paradis fleuri. Les abeilles butinent, tandis que le parfum du pollen flotte dans les rayons du soleil. Cette généreuse nature se parcourt à pied comme à vélo, électrique ou pas, au son du chant des oiseaux.

Les vergers de pommiers se concentrent autour de la commune d’Altnau, où différents circuits ont été balisés. Les chemins conviennent à tous les âges, aux solitaires comme aux familles et relient quelques curiosités. Proche de la commune d’Altnau, dans la petite ville d’Arbon aux belles maisons à colombages, on peut visiter la fameuse Mosterei Möhl (abrégé MoMö). La famille Möhl est connue par sa fabrique de jus de pomme et sa distillerie qui produit du cidre. L’entreprise familiale, qui était à l’origine un restaurant,
est aujourd’hui dirigée par la cinquième génération. Ouvert en 2018, le Musée MoMö revient sur l’histoire de la fabrique en recourant à une communication interactive. A la mi-août, le musée organise une grande fête pour la récolte des pommes.

Dans la campagne à proximité d’Arbon, au milieu de vastes champs de pommiers, on découvre l’Öpfelfarm, une usine historique où l’on transporte les meilleurs fruits de la région. Dans la halle, les pommes sont séchées selon un procédé qui préserve les vitamines et les minéraux naturels. Connues dans toute la Suisse, les rondelles de pomme disponibles au magasin de ferme sont aussi croustillantes que des chips. Puis c’est l’occasion de faire un crochet par le château de Hagenwil. Entouré de douves, le monument appartient à la même famille depuis de nombreuses années. Il abrite un restaurant ainsi qu’un hôtel.

A côté du cidre, la Thurgovie produit aussi du vin que l’on peut déguster dans la célèbre cave de Suisse orientale Rutishauser Barossa. Fondé en 1886 par August Rutishauser et filiale du fribourgeois InVivo depuis 2017, le groupe se classe parmi les dix plus grandes entreprises de ce secteur en Suisse.

A la belle étoile (ou presque)

Passer une nuit sous les branches d’un arbre centenaire à admirer les étoiles, voilà une possibilité très tentante qu’offre l’enseigne Bubble Hotel. Lancée il y a quatre ans, cette formule loge les visiteurs dans des tentes transparentes au lit douillet. Responsable de leur exploitation, Thurgovie Tourisme a planté des bulles dans les plus beaux endroits du canton. Il y en a au milieu de jardins, au-dessus des vignobles et dans les vergers. Connaissant un succès grandissant, ces tentes atypiques se multiplient. Cette année, un nouvel emplacement a été ouvert à Diessenhofen, près de St. Katharinental. Le Bubble Hotel a pris place dans le jardin de l’ancien couvent des Dominicaines. Les autres «bulles» se trouvent à la chartreuse d’Ittingen, au château d’Arenenberg de Napoléon à Salenstein, au Feierlenhof à Altnau et à la ferme Hagschnurer à Hüttwilen.

Responsable du projet Bubble Hotel pour Thurgovie Tourisme, Nadine Pfister détaille: «En 2019, nous avons enregistré un taux d’occupation de plus de 97%. Au cours des trois premières années de fonctionnement, nous avons comptabilisé près de 5000 nuitées. Cette année, l’ouverture des bulles a été reportée au 20 avril à cause de la pandémie de Covid-19.» La nuit avec petit-déjeuner et vélos à disposition est à 230 francs. Une offre avec un repas à 4 plats le soir revient à 450 francs. Réservez très tôt, les week-ends sont complets en quelques jours.

L’Office du tourisme thurgovien a tout prévu pour que l’on puisse organiser son escapade en fonction de la floraison printanière, qui varie d’un groupe d’arbres à l’autre. Demandez Madame Arbres en fleurs (Mme Bluescht). Sous cette appellation, Thurgovie Tourisme donne des renseignements au sujet des éclosions en cours sur son site internet (avec les photos du jour) et par téléphone. Le même service établit des parcours à vélo qui permettent aux visiteurs de sillonner les vergers en voyant un maximum de fleurs.

Madame Arbres en fleurs: thurgau-bodensee.ch (recherchez le mot-clé Bluescht), tél. 071 531 01 30.
Bubble Hotel: www.himmelbett.cloud, tél. 071 531 01 56.

Mary Vacharidis
Mary Vakaridis

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste chez Bilan, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

Du même auteur:

CFF: Comment éviter le scénario catastrophe
L’omerta sur le harcèlement sexuel existe aussi en suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."