Bilan

En Suisse (Luxe automne)

En Suisse

Henri Matisse jeune, photographié par Edward Steichen

Zurich

Matisse, Métamorphoses

Comme son collègue et concurrent Pablo Picasso, Henri Matisse (1869-1954) connaissait le succès de son vivant. Tous deux ont beaucoup sculpté, pratiquant moins la taille que le modelage. A partir des quatre énormes bronzes du Kunsthaus, représentant des dos féminins, Sandra Gianfreda a conçu toute une exposition. Elle révèle comment l’artiste, en simplifiant, glisse de la représentation fidèle à une sorte d’abstraction en 3D (jusqu’au 8 décembre, www.kunsthaus.ch).

«Temps de mars» de Charles l’Eplattenier / Photo Musée des beaux-arts du Locle, 2019

Le Locle

Géographies de la montagne

Sur ce thème général, le Musée des beaux-arts offre quatre accrochages menant les visiteurs du Jura à la Chine ou à l’Afghanistan. Le principal puise dans les archives de l’agence Magnum depuis sa fondation. Une enquête photo a été confiée à Henrik Spohler, tandis que l’artiste française Noémie Goudal y a monté une installation labyrinthique. Le Neuchâtelois Charles L’Eplattenier complète ce panorama avec ses grandes peintures en largeur paysage, réalisées entre 1900 et 1940 (jusqu’au 13 octobre, www.mbal.ch).

«Composition abstraite» de Johannes Itten / Succession Johannes Itten, Pro Litteris, Kunstmuseum, Berne 2019.

Berne

Johannes Itten, l’art c’est la vie

Le Bauhaus a été fondé à Weimar en 1919. Pour marquer ce centenaire, le Kunstmuseum offre une manifestation tournant autour de la personne complexe de Johannes Itten (1888-1967). Le Suisse s’est voulu comme une sorte de bonze en terrain germanique. Totale, sa «Lebensreform» devait dépasser les beaux-arts pour gagner tous les aspects de l’existence quotidienne. Une vie bien sûr végétarienne et un brin ésotérique (jusqu’au 2 février 2020, www.kunstmuseumbern.ch).

Bruce Boice - Jan Groover / Musée de l’Elysée, Lausanne – Fonds Jan Groover

Lausanne

Ian Groover

Elle a commencé comme peintre avant de bifurquer vers la photographie. Décédée en 2012, l’Américaine a ses archives déposées à l’Elysée depuis 2017. L’exposition entend proposer son travail tant aux Etats-Unis que celui réalisé après son installation en France. L’idée est de montrer ses natures mortes, bien sûr, mais aussi les efforts de restauration consentis sur ce fonds, ainsi que ceux ayant porté sur une contextualisation de l’œuvre (jusqu’au 5 janvier 2020, www.elysee.ch).

Le Musée cantonal des beaux-arts de Lausanne. Simulation / Photo Atelier Barozzi/Veiga

Lausanne

Atlas, cartographie du don

Ouf ! Cette fois-ci, on y est enfin. Le Musée cantonal des beaux-arts, ou MCB-a, ouvre ses portes au public le 5 octobre. La totalité des espaces du nouveau bâtiment, soit 3200 m2, sera dévolue à une seule présentation. Celle-ci proposera une sorte de géographie de la générosité, les collections de l’institution (environ 10’000 œuvres) résultant avant tout de legs et de largesses. Il y aura là des pièces inédites que l’institution vaudoise gardait pour l’occasion (www.mcba.ch).

Bilan Luxe

Lui écrire

Du même auteur:

Chic Team
Votez pour l'Homme de l'année 2015

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."