Bilan

Elle est loin la 2CV

Citroën se distingue sur les terres du SUV premium. Truffée de luxe et de technologie, sa DS7 Crossback ne ressemble à aucune autre voiture.

  • Crédits: Citroën
  • Crédits: Citroën

Avant toute chose, il faut commencer par intégrer le fait que si vous n’avez pas votre «gamme premium», vous n’êtes pas un constructeur automobile de cette génération. Chez Citroën, on a réglé le cas en transformant la gamme DS en une marque presque séparée. Il faut dire que lorsque vous entrez dans une concession de la marque au chevron, vous avez vite fait de rester du côté de DS tant la différence est énorme. L’ambiance donne immédiatement le ton et le luxe vous tend les mains.

C’est également ce que l’on ressent en s’asseyant derrière le volant d’une DS7 Crossback bien équipée. Moi qui venais de finir un test avec le C-Cross de chez Citroën, inutile de dire qu’elle ne joue pas dans la même gamme et que les intentions ne sont pas les mêmes. Heureusement d’ailleurs. La DS7 se positionne entre la Q3 et la Q5 de chez Audi – en termes de taille – et c’est à peu près là que s’arrête la comparaison. Le but de DS est de jouer sur les terres du SUV premium avec une tarification un peu inférieure à celle des allemandes. Et il faut reconnaître que la dernière petite française joue pas mal son rôle.

Mon premier souvenir en tant que conducteur s’est construit derrière le volant d’une Citroën – d’une 2CV très exactement – et s’est rapidement terminé dans le pilier de l’entrée de la maison de mes grands-parents. Je n’en dirais pas plus parce que je n’avais absolument pas l’âge pour le revendiquer, mais disons que mes premières émotions de pilote automobile se sont faites avec cette marque. Un paquet d’années après, une galaxie sépare la 2CV et la DS7: la DS7 est tout bonnement ahurissante.

Technologiquement, d’abord. La marque française a voulu se démarquer du reste. Et le fait de jouer sur les terres de ce qui serait un «Q4» est le seul point commun avec les autres marques qui creusent leur trou dans la gamme du SUV ni trop gros ni trop petit. Pour le reste, les ingénieurs ont essayé de vous donner le sentiment que vous êtes dans une DS7 et dans rien d’autre. Et c’est un coup de maître, parce que la seule chose qui vous ferait penser à une voiture «comme les autres», c’est que le volant est à gauche.

Tout le reste est différent. Quand vous avez la chance de passer vos journées à tester des voitures, il faut reconnaître qu’au bout d’un moment, vous avez l’impression qu’elles se ressemblent toutes. Alors qu’avec la DS7, pas du tout. Il m’a presque fallu ouvrir le mode d’emploi pour réussir à faire fonctionner l’autoradio. Même pour ouvrir les fenêtres, il faut s’habituer, puisque les interrupteurs ont été déplacés et cassent vos instincts – je ne vous dis même pas combien de fois j’ai verrouillé les portes ou déréglé les rétros alors que je pensais ouvrir la fenêtre.

Aides à la conduite

Intérieurement, c’est le luxe à tout va. Je ne sais pas combien d’alcantara ils ont assassiné pour décorer le tableau de bord, mais c’est une boucherie. On n’est pas encore au niveau de chez Bentley, mais ils ont fait fort. Technologiquement aussi. C’est du haut niveau. Il y a de la vision nocturne et tant d’aides à la conduite qu’encore aujourd’hui je me demande si je l’ai vraiment conduite, cette voiture. Niveau motorisation, je dois dire que j’ai été surpris, là aussi. D’habitude, j’ai tendance à trouver les voitures venant de l’Hexagone assez poussives et peu réactives, mais pas ce moteur-là. Il faut dire qu’en poussant le petit bloc de 1,6 litre à 225 chevaux, DS a fait du bien à son dernier Crossback – le modèle que j’ai eu l’occasion de tester était plutôt fun à conduire et montrait même des reprises plutôt sympas. Ce n’est pas un V6 de 400 chevaux, d’accord, mais au moins vous n’aurez pas besoin de prendre une hypothèque pour immatriculer votre voiture.

* Bitume.ch


Fiche Technique

Moteur: 4 cylindres, 1,6 l turbo THP

Puissance: 225 ch

Boite: EAT8 à 8 rapports

Puissance fiscale: 13 CV

Accélération: 0-100 km/h en 8 secondes

Vitesse maximale: 230 km/h

Poids: 1425 kg

Coffre: 555 litres

Consommation mixte réelle: 6,5 l/100 km

Emissions de CO2: 151 g/km, catégorie B

Longueur: 4,57 m

Thomas Veillet*

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."