Bilan

Divines maisons de vins

Les grands domaines de France, d'Espagne, du Portugal et d'Italie s'offrent des monuments contemporains à la gloire du sang de la terre. Six caves de très grands crus.
  • Chai Château Cheval-Blanc par Christian de Portzamparc.

    Le domaine appartient à Bernard Arnault et au Baron Albert Frère, deux collectionneurs tous azimuts d'art et de grands crus classés. Autant dire qu'il va y avoir de l'esthétique et de l'architecture-signature à leur Château Cheval-Blanc.

    Commandé à Christian de Portzamparc en 2006, achevé cinq ans plus tard, le tout nouveau chai, c'est un voile de béton qui ondule dans le paysage du bordelais. Une aile plantée de verdure sur laquelle on peut grimper pour admirer la vue sur les vignes de Saint Emilion. Un bel objet organique pour un beau produit tiré de la terre. A l'intérieur, les cuves, également en béton, épousent un galbe de verre à dégustation, histoire d'optimiser l'oxygénation de la vinification.

  • Chai Château Cheval-Blanc par Christian de Portzamparc.

  • Chai Château Cheval-Blanc par Christian de Portzamparc.

  • Quinta de Lemos par Studio Carvalho Araújo.

    A Passos do Silgueiros, il y a une baraque qui serpente le long du relief. Et si c'est l'architecte portugais Hugo Carvalho Araújo qui en a dessiné la silhouette, c'est la roche qui a décidé de sa forme et de son orientation. A la fois restaurant et cabinet de dégustation - une guest house est également à la disposition des invités - la maison de vin de la marque Quinta de Lemos s'étire comme un reptile, mais n'abrite ni cave ni centre de production.

  • Quinta de Lemos par Studio Carvalho Araújo.

  • Quinta de Lemos par Studio Carvalho Araújo.

  • Quinta de Lemos par Studio Carvalho Araújo.

  • Marchesi Antinori par Archea Associati.

    Chez les Antinori, on presse du chianti depuis 1506. Un bail. En 2005, la dynastie décidait de déplacer son quartier général. Bye bye le palais de Florence. Bonjour la campagne environnante. Et puis, 500 ans dans la production viticole valaient bien un monument. Oui, mais en toute discrétion.

    La nouvelle maison de vin des Antinori est donc invisible. Camouflé dans la colline, le bâtiment de 50'000 mètres carrés se confond totalement avec le paysage rural du village de Bargino. Un exploit, la surface sol de l'édifice équivalant à celle de la pyramide de Gizeh. Il faut dire que le programme est à la taille du projet: pharaonique. Outre le chai, l'édifice comprend un musée, un auditorium, des salles de dégustation et un magasin. A noter que le toit percé d'oculus est planté de vignes et que les murs recouverts de terracota - la Toscane, c'est aussi le pays de la terre cuite - assurent au bâtiment une fraîcheur constante toute l'année.

  • Marchesi Antinori par Archea Associati.

  • Marchesi Antinori par Archea Associati.

  • Le chai La Dominique par Jean Nouvel.

    Rouge comme le vin. Rouge comme les sculptures d'Anish Kapoor. Voilà les deux raisons qui ont poussé Jean Nouvel à recouvrir le nouveau chai de La Dominique d'une carapace en verre qui reflète le paysage en couleur rubis. Construite à Saint Emilion, juste à côté du chai Château Cheval-Blanc de Christian de Portzamparc, la bâtisse offre également une terrasse panoramique pour déguster la production du lieu en contemplant le vignoble.

  • Le chai La Dominique par Jean Nouvel.

  • Le chai La Dominique par Jean Nouvel.

  • La Bodegas Portia par Foster + Partners.

    Vu du ciel, le bâtiment en étoile ressemble à un satellite d'aéroport tapi dans la région du Ribera del Duero, au nord de Madrid. Ou à une usine d'assemblage de matériel électronique enterrée dans cette plaine de Castille où en été tape un soleil d'enfer et en hiver un froid mordant.

    Vu du sol, l'unité viticole Bodegas Portia du groupe Faustino confirme l'hypothèse high-tech - la fabrication du vin est ici envisagée comme une entreprise technologique - qui cherche surtout à se confondre avec son environnement. Pour ne pas nuire au paysage. Pour aussi profiter de la géothermie naturelle de la région. Construite en béton et acier Corten, chaque branche de la maison est ainsi dédiée à une opération viticole. Un circuit au terme duquel un million de bouteilles sort chaque année.

  • La Bodegas Portia par Foster + Partners.

  • La Bodegas Portia par Foster + Partners.

  • La Bodegas Portia par Foster + Partners.

  • La Bodegas Portia par Foster + Partners.

  • La Bodegas Portia par Foster + Partners.

  • Bodegas Ysios par Santiago Calatrava.

    Les ondulations en rapport avec le massif montagneux, le fronton avec sa "rosace" en forme de tuyaux d'orgue qui s'élèvent à la façon d'une tour de cathédrale... Pigé! La cave Ysios glorifie à la fois le vin et la région vallonnée de Rioja où elle est implantée. Un bâtiment amusant et ludique mais qui fait actuellement l'objet d'un contentieux beaucoup moins tordant.

    Livré en 2001 par Santiago Calatrava, LE grand architecte espagnol, récipiendaire du Prix Prince des Asturies en 1999 mais pas encore du Pritzker, le toit de la maison de vin Ysios, propriété du groupe Pernod Ricard, fait des vagues depuis 12 ans. Au propre comme au figuré. La région est pluvieuse et les barriques se retrouvent à chaque averse les pieds dans l'eau. Malgré plusieurs tentatives, l'architecte et ses ingénieurs ne sont jamais parvenus à rendre l'édifice étanche. Du coup, la cave se rebiffe. Le propriétaire réclame désormais à Calatrava de payer une partie des 1,7 million d'euros nécessaires pour réparer la couverture.

  • Bodegas Ysios par Santiago Calatrava.

  • Bodegas Ysios par Santiago Calatrava.

Vous ne pouvez plus voir une bouteille de rouge en peinture? On vous comprend: après l'orgie, les Dafalgan. Démarrons quand même 2014, comme on a achevé 2013, mais en abordant la chose autrement.

Le vin, c'est aussi de l'architecture, peut-être ce qui se fait de plus beau dans le premier des arts. Car au vin, produit délicat et vivant qui prend son temps, il faut de l'élégance et du panache, du soin, mais aussi de quoi assurer une production au top.

Surtout, le bâtiment, planté au milieu des vignes, doit savoir se faire oublier. Ce qui explique que les maisons de vins se fondent dans le paysage. Une tactique caméléon à la fois esthétique et géothermique. Cinq exemples de cette architecture grand cru.

Emmanuel Grandjean

Aucun titre

Lui écrire

Aucune biographie

Du même auteur:

Technosophie
4 créatrices qui habillent les garçons

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."