Bilan

Des yachts pas comme les autres

Ecologie, confort, évasion: les projets présentés lors des salons nautiques repoussent les limites de la navigation pour devenir de véritables paradis flottants... Quelques-uns sont devenus réalité.
  • 1. Tropical Island Paradise, Yacht island design. Plus besoin d’investir dans une île tropicale : cette dernière est intégrée sur ce bateau de 90 mètres, et mêle des caractéristiques des Caraïbes, de Polynésie et d’Indonésie.

    Crédits: Image : DR
  • Le yacht peut accueillir jusqu’à dix personnes, et navigue à la vitesse de 30 km/h maximum, propulsé par un moteur diesel. Cinema, spa privés, plateforme pour hélicoptère, bibliothèque, salle de gym sont également à bord.

    Crédits: Image : DR
  • 2. Streets of Monaco, Yacht island design. Hommage au rocher, ce projet-plateforme de 155 mètres décline l’architecture et le style monégasque en interne et en externe. Il est prévu pour accueillir 70 personnels d’équipages et 16 passagers.

    Crédits: Image : DR
  • Outre un extrait des lacets du grand prix de Monaco, transformé en piste de kart, il s’inspire du Casino monégasque et ses jardins, du café de Paris, et des hôtels situés sur place pour les aménagements intérieurs...qui comportent également terrain de basket et court de tennis.

    Crédits: Image : DR
  • 3. Tofi, Hyun-Seok Kim. Vainqueur du Millennium Yacht Design Award de 2011 ce concept de verre, plastique et bois est au méga yacht ce que le camping-car est à l’hôtel de luxe, mais ses espaces –couchage, living, douche, deck- sont savamment pensés et l’objet constitue une bulle idéale pour un week-end à deux.

    Crédits: Image : DR
  • 4. Why Yacht, Wally & Hermès. Une île flottante de 200 mètres carrés, une terrasse de 25 mètres de long, cinq suites destinées aux passagers, une piscine de 25 mètres et une plage sur l’océan, avec bien sûr une salle de musique, de cinéma, une salle à manger en plein air et un hélipad. Le tout avec un argument écologique : 900 mètres de panneaux solaires et une propulsion hybride permettant d’économiser 200 tonnes de carburant par an. Why ? Why not !?

    Crédits: Image : DR
  • 5. Voronoï, Hyun-Seok Kim. Inspiré du célèbre diagramme mathématique, ce super yacht de 125 mètres permet de buller à l’abri des regards. Seul un tout petit espace mêlant cafés et jacuzzis sur le deck supérieur est entièrement à l’air libre.

    Crédits: Image : DR
  • La piscine et les jardins extérieurs sont eux dissimulés derrière ces nids d’abeille. L’engin est aussi doté d’un terrain de golfe. Mais le projet du designer sud-coréen n’a pas encore entamé la phase de réalisation.

    Crédits: Image : DR
  • 6. Soliloquy, Callender designs. Un yacht totalement écologique de 58 mètres, sans émission carbone, qui fonctionne à l’énergie solaire, au vent, et aux technologies hybrides. Il est aussi doté de matériaux écologiques et va jusqu’à utiliser l’énergie dépensée dans la salle de gym pour produire de l’électricité !

    Crédits: Image : DR
  • 7. Bamboo yacht, Simone Madella et Lorenzo Berselli. Presque totalement constitué de panneaux de bambous compressé, matériau bien plus écologique que la traditionnelle fibre de verre, et procurant une très belle acoustique. Ce bateau fonctionne à l’énergie solaire et éolienne, et son empreinte écologique est proche de zéro.

    Crédits: Image : DR
  • 8.U-010 Undersea yacht, Marina Colombo et Sebastiano Vida. Le crossover sous-marin/yacht. Une fois le deck du bateau rangé, l’engin de 67 mètres peut plonger sous les vagues...et il est même doté d’un mini submersible pour deux personnes, au cas où vous auriez envie d’une petite escapade en solo.

    Crédits: Image : DR
  • Le moteur peut passer du diesel à la propulsion électrique et dispose d’un système de stabilisation pour explorer l’océan en toute quiétude.

    Crédits: Image : DR
  • 9. Trilobis, Giancarlo Zema Design Group. Pour explorer le monde sous-marin tout en restant à l’air libre le Trilobis – du nom d’un animal marin disparu il y a 500 millions d’années- comporte une cabine permettant d’observer la faune aquatique à trois mètres cinquante sous le niveau de la mer. Ce bateau de 20 mètres conçu pour six passagers est idéal pour les baies, atolls et parcs marins : autosuffisant, il ne produit pas d’émission polluante et se pilote à 360°, idéal pour l’observation marine.

    Crédits: Image : DR
  • 10. Island (e)-motion. MCM Design studio. Le projet du studio lausannois, réalisé en partenariat avec une société australienne est le plus abouti à tous points de vue.

    Crédits: Image : DR
  • Sur le plan écologique : moteur pourvu d’une pile à hydrogène, peinture absorbant l’énergie solaire, aménagement à partir d’artisanat traditionnel, jardin biologique à bord... En terme de réalisation : deux clients sont intéressés et l’un pourrait transformer le bateau en hôtel flottant.

    Crédits: Image : DR

Sans limites. L’univers des supers-yachts, comme celui des jets privés, ne cesse de voir naître de nouvelles créations et de dépasser tous les records.

Le bateau de plaisance le plus long actuellement réalisé mesure 180 mètres ("Azzam", propriété du Sheikh Khalifa ben Zayed Al Nahyane). Une taille hors norme, mais déjà un nouveau standard dans l’univers du nautisme de luxe, où les prix de construction et d’aménagement flirtent aujourd’hui aisément avec le million d’euros... au mètre linéaire. Sans compter ensuite l’entretien et le fonctionnement du bâtiment, qui se chiffrent annuellement entre 7 et 10% de son prix total.

Pourtant, la demande ne tarit pas. La clientèle des yachts de plaisance – à la location ou à l’achat- est aujourd’hui celle des UHNWI (ultra high net worth individuals), disposant au minimum de capacités d’investissement d’un million de dollars. Un potentiel estimé à 13 millions de personnes dans le monde. Pour ce public d’exception, les giga-yachts revêtent de nouvelles fonctions.

Plus qu’un moyen de transport luxueux ou un endroit où faire la fête, c’est un espace d’évasion. Qui doit permettre de vivre une expérience, une aventure, ou de s’échapper et vivre en autarcie, loin des regards et des paparazzi. D’où le développement de bateaux-îles, cocons, ou disposant de nouveaux moyens pour explorer l’environnement marin : piscine rétractable, sous-marins...

De plus en plus énergivores, ces penthouses flottants sont aussi comme des laboratoires écologiques pour les designers, qui intègrent dans leurs projets des innovations en terme de propulsion, d’énergie. Une fois mises en oeuvre sur ces palaces flottants, elles peuvent ensuite être démocratisées.

Camille Andres

JOURNALISTE

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."