Bilan

Dégustez les plus rares champagnes

La Champagne comme vous ne l’avez jamais vue: Bilan vous guide à travers les quatre parties de ce pays pétillant d’exclusivités prestigieuses. A vos flûtes!
  • Château Pommery. Son Clos Pompadour est situé tout près de la ville de Reims.

    Crédits: Eric Fenouil
  • Salon, réputé pour sa pureté: Didier Depond, président, et Michel Fauconnet, chef de cave.

    Crédits: Eric Fenouil
  • Krug, un cru d’exception: Margareth Henriquez, présidente, et Olivier Krug, directeur général.

    Crédits: Eric Fenouil
  • Krug, un cru d’exception: Margareth Henriquez, présidente, et Olivier Krug, directeur général.

    Crédits: Eric Fenouil
  • L’abbaye d’Hautvillers, où le moine dom Pérignon veilla sur les vignes de 1668 à 1715.

    Crédits: Eric Fenouil
  • Pommery, Clos Pompadour

    Crédits: Dr
  • Krug, Clos d’Ambonnay

    Crédits: Dr
  • Laurent-Perrier, cuvée Alexandra

    Crédits: Dr
  • Salon, «S»

    Crédits: Dr
  • Selosse, VO

    Crédits: Dr
  • Dom Pérignon, cuvée œnothèque

    Crédits: Dr
  • Bollinger, RD

    Crédits: Dr
  • Drappier, la Grande Sendrée

    Crédits: Dr

La Champagne? Un paysage vallonné et deux villes. Reims, la capitale, où les rois de France se faisaient couronner. Et Epernay, où l’insolite avenue de Champagne aligne les opulents palais citadins des négociants d’un côté, les sites de production de quelques grands noms du vin de Champagne de l’autre.

En général, depuis la Suisse, la connaissance de ce coin de pays s’arrête là… C’est le champagne qui éveille la curiosité plus que la Champagne.

Dans ces pages, nous vous proposons néanmoins de concilier les deux. Grâce aux regards croisés du photographe Eric Fenouil et aux compétences de trois sommeliers établis en Suisse, nous allons cheminer de domaine exclusif en vignoble de prestige, dans les quatre parties de la Champagne: côte des Blancs, montagne de Reims, vallée de la Marne et Aube.

Nous y évoquerons quelques crus exceptionnels dont les consommateurs helvétiques sont particulièrement friands. En effet, la demande de cuvées de prestige a progressé de près de 30% en 2012, alors que les bruts non millésimés enregistrent un recul de quelque 8%.

Pour nous servir de guide, nous avons fait appel à Thibaut Panas, chef sommelier du Beau-Rivage Palace et récemment désigné sommelier de l’année par le guide GaultMillau Suisse. Champenois d’origine, ce jeune et talentueux sommelier de 29 ans connaît les terroirs et les crus.

Pour compléter le lien entre la Champagne et la consommation de crus d’exception en Suisse, nous avons suscité les commentaires de deux autres sommeliers en poste dans des maisons prestigieuses en Suisse: Catherine Gasparini, de l’Hôtel d’Angleterre, à Genève, et Claudio De Giorgi, ancien sommelier du Palace de Gstaad et aujourd’hui responsable du Caveau de Bacchus de l’élégantissime station des Alpes bernoises.

Montagne de Reims, des crus masculins et puissants

La montagne de Reims culmine à 286 mètres d’altitude entre Reims et Epernay. C’est le berceau du pinot noir (40% de l’encépagement) qui donne des crus purs, mais sert aussi aux assemblages. Dans ce deuxième cas de figure, Thibaut Panas se plaît à le considérer comme «les épaules du vin». Ici, les crus sont plutôt masculins, vineux, puissants et structurés.

Pommery, Clos Pompadour 

Cette cuvée tout en fraîcheur et en tension, lancée pour la première fois en 2002, est une curiosité. Le clos est situé tout près de la ville de Reims, et, après dix ans en cave, seuls 3000 magnums ont été mis en vente à un prix avoisinant les 750 francs.

«Il en reste une trentaine pour toute la Suisse: je pense en prendre pour les Fêtes», affirme Claudio De Giorgi, qui connaît les goûts de la clientèle de Gstaad.

Krug, Clos d’Ambonnay

«Je suis krugiste à 200%», lance Catherine Gasparini, devant ce cru emblématique. D’une part, il est rare, car issu d’une parcelle très petite. D’autre part, il offre une qualité exceptionnelle, car élaboré à base de vieilles vignes au faible rendement. Elevé en fût de 228 litres, ce 100% pinot noir est tout simplement exceptionnel.

Après douze ans en cave, il en sort 3000 à 4000 bouteilles vendues à plus de 3500 francs. Elégant, mais riche et concentré, il installe Krug dans un registre de crus purs, à l’opposé des assemblages qui ont fait sa renommée.

«Mais au Palace, par exemple, les clients ont leur marque et y restent fidèles», explique Claudio De Giorgi, qui se souvient de soirées de Nouvel-An où les crus de prestige se débouchaient en série.

Laurent-Perrier, cuvée Alexandra

Là, c’est une histoire de famille. Cette cuvée millésimée présente une particularité: chardonnay et pinot noir sont vinifiés ensemble, ce qui implique une maturité simultanée des deux cépages. 

Ce rosé d’exception a été lancé en 1997 en l’honneur du mariage de la fille de Bernard de Nonancourt, le propriétaire. Même non millésimés, les rosés bruts de Laurent-Perrier font partie des musts lors des partys d’été et d’hiver à Gstaad.

Côte des Blancs, berceau du chardonnay

Au-delà du cépage (82% de chardonnay), le paysage de la côte des Blancs est caractérisé par la blancheur du calcaire omniprésent entre les ceps. C’est d’ailleurs ce sol calcaire qui confère leur minéralité et leur délicatesse à ces chardonnays féminins, épurés, tout en droiture et en délicatesse, lorsqu’ils sont vinifiés purs. En assemblage, ils forgent la colonne vertébrale du vin.

Salon, «S»

Créé en 1911, ce 100% chardonnay est une merveille. Issu des plus belles parcelles de ce terroir calcaire, il est réputé pour sa pureté et son élégance. De plus, ce vin signature est rare: il n’y a eu que 33 millésimes depuis 1911. «Pour moi, 1996 est le plus grand, car il concentre tout ce qu’on attend d’un mesnil.

Sa dégustation m’a offert parmi les plus belles émotions jamais éprouvées», se souvient Thibaut Panas. De son côté, Claudio De Giorgi se rappelle un client désireux de déguster tous les meilleurs champagnes: «Depuis, il laisse ses verres Riedel ici, et deux fois par an nous dégustons ensemble des champagnes exceptionnels, dont celui-ci!»

Selosse, VO

C’est l’un des plus grands terroirs de la Champagne. Et ce cru 100% chardonnay offre une opulence très particulière que lui confèrent des vignes à faible rendement et une maturation tirée à l’extrême, mais stoppée juste à temps pour lui garder sa belle acidité.

A la rondeur répond le tranchant tonique d’un cru extrabrut sévèrement contingenté. Anselme Selosse a par ailleurs ouvert un restaurant à Avise.

Vallée de la Marne, des notes fruitées

Ici, le pinot meunier est dominant (62%) dans les vallons de l’Ouest. Souvent utilisé en assemblage, il sert de lien entre les cépages et apporte des notes de fruits bienvenues, Plus rarement vinifié pur, il mériterait de l’être plus souvent, affirme Thibaut Panas.

Dom Pérignon, cuvée œnothèque

Thibaut Panas a travaillé avec Richard Geoffroy qu’il considère comme un dégustateur hors pair. Diplômé en médecine, c’est lui qui vinifie l’un des plus célèbres champagnes du monde, le Dom Pérignon et sa cuvée œnothèque toujours millésimée. Dégorgé à la demande, ce cru offre une incroyable complexité, mêlant les notes de sous-bois, d’épices douces et de coing.

A son côté vineux répond une bulle persistance et rafraîchissante. Un cru qui a ses fidèles: Catherine Gasparini se souvient en avoir servi quatre bouteilles en deux jours… au même client!

Bollinger, RD

A Gstaad, Bollinger fait partie des meilleures ventes en champagne non millésimé. «C’est une référence incontestable», explique Claudio De Giorgi. Le «spécial cuvée» est très demandé. Le brut 96 RD (pour récemment dégorgé) a été l’un des premiers à mettre en valeur cet élément significatif pour l’évolution du vin.

Côte des Bars, un vignoble à redécouvrir

«L’Aube, c’est ma région», se réjouit Thibaut Panas, ravi de la faire connaître, car c’est souvent le vignoble oublié de la Champagne. A tort: situé plus au sud en direction de la Bourgogne, il présente de superbes parcelles au récent développement qualitatif typique des régions moins valorisées qui alimentent pourtant les plus grandes maisons en raisins.

La maison Moutard, notamment, s’emploie à y développer trois autres cépages historiques de la Champagne, l’arbane, le pinot blanc et le petit meslier.

Drappier, la Grande Sendrée

Cette cuvée doit son nom à un incendie qui a ravagé sa parcelle en 1838. Un événement consigné… avec une faute d’orthographe. Cette cuvée phare fait la fierté de Michel Drappier, commandeur de l’Ordre des coteaux de Champagne.

Elle bénéficie d’un flaconnage particulier, reproduction d’un modèle du XVIIIe siècle. «Ce cru vineux offre tension et droiture, et son élevage en barrique lui confère des notes de musc et beaucoup de matière», analyse Thibaut Panas. 

Knut Schwander

Aucun titre

Lui écrire

Aucune biographie

Du même auteur:

Hmm!
Mon resto, ma passion

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."