Bilan

Customiser sa montre à l’infini

Un couple de quarantenaires zurichois lancent leur propre marque horlogère. Les montres Brüggler sont customisables à l’infini et disponibles uniquement sur internet.
  • La marque Brüggler se veut 100% "swiss made".

    Crédits: DR
  • Brüggler compte une douzaine de fournisseurs, principalement installés dans le canton du Jura.

    Crédits: DR

«Il y a plus de chances de gagner au loto que d’acheter exactement la même montre que quelqu’un d’autre.» Plus de 258 nonillions (258 à la puissance 54) de possibilités différentes. La nouvelle marque horlogère Brüggler, fondée par un couple de Zurichois l’année passée, propose des montres sur-mesure. A priori, rien de nouveau. On trouve déjà des montres d’entrée de gamme sur-mesure. Idem du côté du très haut de gamme. Brüggler se distingue dans la mesure où les prix oscillent entre 4'000 et 9'000 francs l’unité. «Nous sommes les seuls sur le marché à proposer du sur-mesure de qualité à un prix raisonnable», indique Michael Brüggler. Il parle au nom de sa femme, Katarina, propriétaire de la marque.

Le business model est différent lui aussi. La marque ne possède pas de magasins physiques, tout se commande par internet. Ce qui va à contre-courant des autres marques horlogères suisses. En effet, alors que les montres d’entrée ou de moyenne gamme sont nombreuses à proposer leur service également sur internet, les marques de luxe rechignent à vendre leurs produits en ligne. Pour l’instant, aucun magasin physique n’est d’actualité pour la marque qui se veut «swiss made».

Michael Brüggler dit préférer que les clients payent pour la qualité plutôt que pour la marque. Mais selon lui, «il est très difficile de se distinguer du point de vue de l’excellence: la barre est déjà haute dans cette gamme de prix en Suisse». Les deux Zurichois ne pensent pas être en concurrence avec les autres marques horlogères, mais croient avoir développé un «concept différent».

Des possibilités à l'infini

Le futur acquéreur peut customiser sa montre. Il choisit tout, ou presque. Trente-quatre possibilités pour les bracelets en cuir, douze pour ceux en caoutchouc. Vient ensuite le choix du cadran, de la couleur des aiguilles, ou encore du dos de la montre. «A l’époque, ma femme voulait me faire cadeau d’une montre sur-mesure, raconte-il. Mais nous nous sommes rendus compte que ce que je souhaitais n’était pas disponible en dessous de 100'000 francs.»

Le couple s’est donc lancé dans le business des montres personnalisables et à des «prix raisonnables». «Nous croyons que la recherche de l’individualité complète notre personnalité», peut-on lire sur le site internet de la marque. Seul hic, aucun d’eux n’a de compétences dans le domaine de l’horlogerie. «Si nous avons fait un très grand travail de logistique et de communication, explique Michael Brüggler, nous avons surtout été soutenus et conseillés par des horlogers.»

En plus du couple, la start-up compte un horloger externe s’occupant des révisions techniques et des contrôles de qualité, ainsi qu’une personne chargée des réseaux sociaux et du marketing. Selon Michael Brüggler, les différentes pièces des montres viennent toutes de Suisse. «Nous avons fait un grand travail pour avoir les meilleures fournisseurs, confie-il. Ils collaborent déjà avec de grandes marques de luxe.» La douzaine de fournisseurs est basée, pour la plupart, dans le canton du Jura. Un est au Tessin.

Katarina et Michael Brüggler, respectivement 45 et 48 ans, sont tous les deux nés et ont grandi à Zurich. Ces deux collectionneurs de montres ont créé la société il y a presque un an. «Nous avons décidé de lancer notre propre marque horlogère par amour pour les montres, avoue-t-il. Et aussi parce que l’industrie horlogère suisse se place au premier rang.» Pourtant, rien ne les destinait à emprunter cette voie-là. Katarina Brüggler a d’abord fait un diplôme de commerce, pour ensuite devenir productrice à TeleZüri. Son mari est quant à lui économiste de formation. Jusqu’à maintenant, il a partagé sa vie entre le monde industriel et celui de la banque.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."