Bilan

Comment s'offrir une Digital Detox

Les cures pour décrocher de l’addiction à internet et au smartphone forment aujourd’hui une catégorie à part entière de l’offre touristique. Sélection d’établissements 100% relaxants.
  • Bain flottant: l’un des soins au programme de la «retraite silencieuse» de l’Alpina à Gstaad.

    Crédits: Dr
  • Aux Etats-Unis, le Lake Placid Lodge permet des séjours au plus proche de la nature.

    Crédits: Dr

En vous réveillant, votre premier geste est de saisir votre smartphone pour vous connecter à internet? L’idée d’être privé de wi-fi vous angoisse? Vous contrôlez en boucle vos différentes messageries ainsi que vos comptes Twitter et Facebook? Vous êtes mûr pour une Digital Detox. 

A l’hôtel

En réponse au stress lié à l’hyperconnectivité, toujours plus d’hôtels se profilent dans les cures de sevrage numérique. Le phénomène est paradoxalement né au cœur de la Silicon Valley d’où viennent la plupart des technologies à la base de notre addiction.

Des camps «vintage» et des centres où «le réseau ne passe pas» y ont ouvert ces trois dernières années. Rituel immuable d’une Digital Detox: à l’arrivée, le client dépose téléphone mobile et ordinateur dans un coffre-fort qui lui reste inaccessible toute la durée du séjour.

«Il existe deux types d’offres en Suisse actuellement, indique Véronique Kanel, porte-parole de Suisse Tourisme. D’une part, les retraites silencieuses et cures Digital Detox et, d’autre part, des offres d’hébergement dans des établissements non connectés à internet et sans accès au réseau de téléphonie mobile.»

Dans la première catégorie, la «retraite silencieuse» de l’Alpina à Gstaad (trois nuits) vous propose d’oublier le monde moderne grâce à des séances de méditation, des soins, du yoga détox, ainsi qu’une séance de tai-chi et un bain flottant. Bien sûr, ce n’est pas donné: 3400 francs pour le séjour. Dans le même registre antistress, l’Alpina organise aussi une retraite de yoga du sommeil et une retraite tibétaine.

En clinique

Dans un environnement médicalisé, la clinique-hôtel Oberwaid (SG) déploie un programme «Bewusst offline» (consciemment déconnecté). Le planning comprend un coaching en stratégie de détente et de maîtrise du stress, ainsi qu’un stage en découverte de nouvelles ressources.

Dans le joli village schwytzois de Stoos, interdit aux voitures, l’hôtel du même nom planifie des cures de trois nuits «haki, bien-être et légèreté» au prix intéressant de 690 francs. Il ne s’agit pas de Digital Detox pure, mais d’un concept de traitement recommandé pour dénouer les tensions nerveuses, en particulier au niveau du cou, des épaules et du dos. Des soins haki sont également disponibles au Tamina Therme à Bad Ragaz (SG) à des prix très compétitifs.

Dans la catégorie des hébergements déconnectés, la pension Villa Novecento à Locarno (TI) se désigne comme un «biohôtel» qui a sacrifié connexion internet et télévision à la relation à la nature environnante. Il en va de même pour les appartements Visionhaus et pour l’Hôtel Rosenlaui, tous deux dans la région du lac de Brienz (BE).

En Engadine (GR), l’Hôtel Fex est atteignable à pied au départ de Sils Maria, ce village qui accueillit Marcel Proust, Thomas Mann et Nietzsche. Pour vous permettre de jouir du sublime paysage tandis que vous remontez une vallée retirée, l’hôtel se charge d’emmener vos bagages en voiture.

En Suisse romande, un package Détente à La Réserve à Genève ou le Séjour relaxant à l’Hôtel Sources des Alpes à Loèche-les-Bains constituent les offres qui se rapprochent le plus d’une Digital Detox. Et si vous aimez la montagne, les cabanes non gardées du Club Alpin Suisse (CAS) sont quant à elles dépourvues de wifi, comme par exemple le bivouac de la Dent Blanche géré par la section Jaman (VD).

A l’étranger

Des opportunités intéressantes au niveau du prix se trouvent dans l’Hexagone. Le Vichy Spa Hôtel Les Célestins, dans l’Allier, figure parmi les premiers établissements à avoir identifié le créneau Digital Detox. Au menu: sophrologie, activité physique, massage et repas diététiques.

L’initiative a fait école de la Bretagne (Relax Océane) au Médoc (château de la Gravière). Au cœur de la capitale, le Westin Paris Vendôme présente une combinaison de deux jours dans un cadre luxueux, avec soins auprès d’un établissement Six Sense Spa.

Vous avez envie de traverser les océans? Au Costa Rica, le Four Seasons situé dans le paradis tropical de Guanacaste prévoit un module «Disconnect do Reconnect». Les clients peuvent choisir entre une vingtaine d’activités revitalisantes, comme des escapades en kayak à l’aube, l’observation des oiseaux, ou des cours de danse latine.

Enfin aux Etats-Unis, le Lake Placid Lodge vous invite à une retraite dans le massif des Adirondacks dans un décor chaleureux et montagnard, avec l’option de déposer le matériel électronique à la réception.

Plus d’infos: thealpinagstaad.ch, oberwaid.ch, hotel-stoos.ch, taminatherme.ch, visionshaus.chrosenlaui.ch, hotelfex.ch, novecento.ch, Lareserve.chsourcesdesalpes.ch, cas-jaman.ch, vichy-spa-hotel.fr, relaxoceane.fr, chateaulagraviere.com, thewestinparis.com, fourseasons.com/costarica, lakeplacidlodge.com. 

Mary Vacharidis
Mary Vakaridis

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste chez Bilan, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

Du même auteur:

CFF: Comment éviter le scénario catastrophe
L’omerta sur le harcèlement sexuel existe aussi en suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."