Bilan

Comment Dominique Renaud bouleverse la tradition horlogère

Longtemps motoriste des plus grands horlogers, Dominique Renaud lance sa propre marque en réinventant le cœur de la montre mécanique, quasi- inchangé depuis quatre siècles. Pré-vendus un million l’unité, les douze premiers exemplaires visent un public de collectionneurs.
  • Dominique Renaud fait pourtant figure de référence dans le milieu.

    Crédits: Dominique Renaud SA
  • FIRSTCarbone

    Crédits: Dominique Renaud SA
  • Platine Bleue. 

    Crédits: Dominique Renaud SA

Plus qu’un boîtier de montre, une vitrine. Entièrement transparente, la capsule orientable en six positions de la DR01, première série produite en nom propre par Dominique Renaud, abrite l’une des innovations les plus disruptives de l’histoire de la mécanique horlogère. Inchangé depuis Breguet, le mouvement traditionnel avec son balancier à spiral, pourrait avoir trouvé son successeur.

Dominique Renaud s’attaque aux fondamentaux en développant un mécanisme inédit, appelé «résonateur à couteau», qui répartit la charge autour du pivot, permettant d’en diviser le diamètre par près de 10 à un centième de millimètre. Le tout, en restant incassable. Véritable cheval de bataille de l’industrie horlogère depuis des siècles, la réduction de la taille du pivot se heurtait jusqu’alors à plusieurs limites techniques, telles que la fragilité, le poids du balancier, l’amplitude. Oscillant à haute fréquence et faible amplitude, le nouveau mouvement entraînera une diminution drastique des frottements, autorisant une précision chronométrique et une durée d’autonomie sans précédent.

Un retour remarqué

Peu connu du grand public, Dominique Renaud fait pourtant figure de référence dans le milieu. Franco-Suisse, issu d’une longue lignée horlogère, il n’a que 27 ans quand en 1986, il démarche Günter Blümlein pour lui proposer la répétition-minute, une future complication phare de l’industrie. Fondé avec son associé de toujours Giulio Papi, le motoriste Renaud-Papi était né et allait faire les beaux jours des plus grandes marques, comme IWC, Franck Muller, Jaeger Lecoultre ou Audemars-Piguet.

Audemars-Piguet auquel Dominique Renaud vend l’ensemble de ses parts dans la société en 2000, pour s’installer dans le sud de la France et prendre un recul salutaire. «On pensait toujours pour les autres, se rappelle l’inventeur. J’avais besoin de me recentrer sur mes propres idées.»

Depuis son retour douze ans plus tard, les innovations s’enchaînent. Trois brevets ont été déposés pour la seule DR01, dont le résonateur à couteau et l’échappement dit «à coups perdus». Produite en douze exemplaires, les TWELVE FIRST, et pré-vendue un million de francs, la montre au design aussi disruptif que soigné propose de personnaliser plusieurs éléments, tout en apportant un degré de finition, dans l’anglage notamment, correspondant aux standards de la haute horlogerie.

Pour Luiggino Torrigiani, fondateur de Solar Impulse SA et aujourd’hui associé à Dominique Renaud, l’objet vise en premier lieu un public très ciblé susceptible de devenir ambassadeur de la marque : «Nous souhaitons répartir géographiquement les premiers acheteurs, pionniers de l’aventure. Le premier modèle a été acquis par un collectionneur et sera présenté début 2017 dans une exposition d’art contemporain.»

Une deuxième série, de douze exemplaires, est actuellement en développement. Extraplate, elle vise à démontrer l’intégration du nouvel organe réglant à n’importe quelle forme de montre. A l’avenir, on peut ainsi envisager de retrouver le résonateur à couteau chez les plus grands horlogers. «Aujourd’hui je m’exprime, relève Dominique Renaud, mais à terme je proposerai des licences pour l’utilisation de la technologie.»

 

 

Joan Plancade
Joan Plancade

JOURNALISTE

Lui écrire

Diplômé du master en management de l’Ecole supérieure de Commerce de Nantes, Joan a exercé pendant sept ans dans le domaine du recrutement, auprès de plusieurs agences de placement en France et En Suisse romande. Aujourd’hui journaliste indépendant, Il travaille en particulier sur des sujets liés à l’entreprise, l’innovation et l’actualité économique.

Du même auteur:

Les sociétés de conseil rivalisent avec l’IMD
Comment la sécurité se déploie aux frontières entre la France et la Suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."