Bilan

Chine, Russie et Inde sauvent la croissance horlogère

Le marché mondial de l'horlogerie a continué sa croissance en 2013, mais les ventes ont souffert du ralentissement des pays asiatique (Chine et Inde exceptés). Richemont, Rolex et le Swatch Group tirent leur épingle du jeu tandis que d'autres fabricants plongent.
  • La croissance des marchés horlogers a ralenti en 2013, mais le maintien du dynamisme chinois a permis de sauver le trend mondial.

    Crédits: Image: Gaetan Bally/Keystone
  • Le groupe Richemont a connu une année faste avec +13,08% de ventes.

    Crédits: Image: Keystone
  • Rolex a aussi connu une année faste avec +12,02% de ventes en 2013, selon le World Watch Report.

    Crédits: Image: Keystone
  • Le Swatch Group a aussi réussi à tirer son épingle du jeu en 2013.

    Crédits: Image: Keystone
  • Glashütte Original est la marque leader en 2013 pour la croissance dans le domaine du haut de gamme.

    Crédits: Image: Keystone
  • Ulysse Nardin a aussi connu une très forte croissance des ventes en 2013.

    Crédits: Image: Keystone
  • Dans le domaine de la haute horlogerie, Vacheron Constantin tire son épingle du jeu avec une très belle croissance en 2013.

    Crédits: Image: Keystone
  • Omega occupe près de 10% du marché du marché de la haute horlogerie, selon le World Watch Report.

    Crédits: Image: Keystone
  • Tag Heuer fait aussi partie des marques horlogères suisses à avoir vécu une année 2013 faste.

    Crédits: Image: Keystone
  • IWC fait partie des marques horlogères ayant le mieux su capter le public féminin et bâtir une part de sa croissance sur ce créneau.

    Crédits: Image: Keystone

Les apparences sont trompeuses. En 2013, la croissance des ventes de l'horlogerie de luxe s'est poursuivie avec un marché mondial en croissance de 5,7%. Cependant, l'immense majorité des marchés occidentaux sont en berne, tandis que l'Asie a vu son dynamisme ralenti ces derniers mois. Seule la hausse des volumes vendus en Chine l'an dernier (+59,4%), et à un degré moindre celles observées en Russie (+20,4%) et en Inde (+12%), ont permis de maintenir ce marché dans un trend positif.

Selon le World Watch Report 2014 du Digital Luxury Group, des marchés historiques pour l'horlogerie ont vécu une année 2013 difficile: Etats-Unis (-7,9%), France (-3,42%), Allemagne (-9,25%), Japon (-5,54%), Hong Kong (-4,4%), et la Suisse (-11,87%) ont vu leurs ventes se réduire significativement. Parmi ces pays historiques, seuls le Royaume-Uni (+3,12%) et l'Italie (+8,85%) tirent leur épingle du jeu. Certains moteurs de la croissance des dernières décennies, comme le Qatar (-17,26%), l'Arabie saoudite (-9,18%), les Emirats Arabes Unis (-8,7%) ou Singapour (-8,45%) ont également souffert en 2013.

Le luxe suisse au sommet

Au Brésil, où d'importants investissements avaient été réalisés ces derniers mois par les marques du luxe en vue des grands événements sportifs à venir (Coupe du monde de football en 2014, Jeux olympiques en 2016), la déception est de mise: le marché a chuté de 2,9% l'an dernier.

Si le marché intérieur suisse a vécu une annus horribilis en 2013 au niveau des ventes, les principaux groupes horlogers s'en sortent bien. Les trois plus fortes hausses des ventes au niveau mondial sont le fait de trois groupes helvétiques: Richemont (+13,08%), Rolex (+12,02%) et Swatch Group (+5,87%). Des performances qui traduisent une tendance observée déjà depuis plusieurs années: la haute horlogerie (+13,16%) et le haut de gamme (+12,95%) surperforment avec des croissances à deux chiffres. Ainsi Glashütte Original (+35,27%), Ulysse Nardin (+35,36%), Vacheron Constantin (+34,59%), mais aussi Cartier (+19%) et Piaget (+26.46%) ont le vent en poupe.

Le marché féminin progresse encore

A elles seules, trois marques suisses tiennent 40% du marché des montres du luxe: Rolex (20,79%), Omega (10,78%) et Tag Heuer (7,72%) cumulent près de 40% de l'intérêt des consommateurs.

Le segment du luxe est particulièrement dynamique dans sa composante "horlogerie pour femmes", et ce notamment dans les trois marchés leaders en 2013. Ainsi, les ventes de montres pour femmes ont explosé de 145,5% en Chine, de 27,65% en Inde et de 11,67% en Russie. Et là encore, quelques manufactures suisses s'en sortent avec les honneurs: Vacheron Constantin (+66.2%), Omega (+88,3%) et IWC (+15,97%). A l'échelle des groupes, la part accordée aux créations pour femmes connaît une croissance soutenue: elle représente 25,15% chez Swatch Group (+47,76%), 19,97% chez Richemont (+13.29%) et 26,51% chez Rolex (+7.91%). La montre est de moins en moins le bijou spécifique des hommes et de plus en plus un accessoire recherché par les femmes au même titre que parures, colliers et autres bijoux.

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."