Bilan

Chères saveurs

Les gastronomes les plus exigeants peuvent dépenser parfois des sommes extravagantes pour satisfaire leurs papilles. Exemples.
  • Le bœuf wagyu: jusqu’à 2500 francs le kilo

    Venu du Japon, le bœuf wagyu (ou bœuf de Kobe) est la viande réputée la plus tendre et savoureuse du monde. Plus que sa rareté, c’est le traitement réservé aux bovins qui revient très cher:

    Massages quotidiens au saké, bière dans son abreuvoir, musique douce pour l’apaiser… Cette accumulation de soins se traduit en une addition élevée: autour de 2500 francs le kilo.

    Crédits: Shutetrstock
  • Le champignon matsutake: jusqu’à 2000 francs le kilo

    Autre aliment japonais au prix déraisonnable: le champignon matsutake, qui rivalise avec la truffe pour la force de son parfum.

    Mais, contrairement à la truffe qui a besoin de sols acides, le matsutake a encore davantage d’exigences: il ne pousse qu’au pied des pins.

    Crédits: Fotolia
  • L’or: jusqu’à 150 000 francs le kilo

    Impossible de passer à côté de l’or, à saupoudrer pour faire briller ses plats. Pour des paillettes ou des pétales de métal jaune à 23 carats, compter de 120 000 à 150 000 francs le kilo. Heureusement, l’épaisseur infime permet d’agrémenter plusieurs assiettes avec des flacons de 0,2 gramme.

    Crédits: Keystone
  • Le caviar almas: jusqu’à 18 000 francs le kilo

    Les clichés ont parfois la vie dure: le caviar traîne depuis quelques décennies cette image de mets pour riches. Celui de la variété Almas (diamant en farsi) est issu d’esturgeons albinos, et son apparence immaculée, translucide et scintillante en a fait un produit d’exception dont le prix peut atteindre 18 000 francs le kilo. A ce prix, la boîte de conserve dans laquelle il est servi se doit d’être couverte d’or fin.

    Crédits: Dr
  • Le safran de mund: jusqu’à 15 000 francs le kilo

    Petit accès de patriotisme pour un aliment produit en Suisse: le safran, et notamment celui de Mund, en Valais, atteint des prix extravagants. A 1200 mètres d’altitude, sur les hauteurs de Brigue, les planteurs ont besoin de 150 fleurs pour arriver à 1 gramme de safran.

    Chaque année, entre 2 et 4 kilos de stigmates de Crocus sativus sortent des champs valaisans.

    De quoi faire rêver les esthètes du palais.

    Crédits: Dr
  • La truffe blanche d’alba: jusqu’à 2500 francs le kilo

    Produite en Italie, la truffe blanche d’Alba exhale un parfum d’ail sauvage et raffiné et permet de conférer les saveurs les plus extravagantes à des plats d’apparence banale. Chez certains restaurateurs vénitiens, elle est délicatement râpée sur des raviolis à la courge sous les yeux des clients admiratifs et impatients de goûter à ce délice.

    Mais pour les plus belles truffes blanches d’Alba il faut compter entre 2000 et 2500 francs le kilo.

    Crédits: Dr
Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."