Bilan

Chaque caractère aurait son vin dédié

L’historienne Azélina Jaboulet-Vercherre chamboule de manière ludique les codes traditionnels de la dégustation de crus.
  • Plutôt que des parfums, il s’agit de trouver à qui correspond le mieux le vin que l’on déguste.

    Crédits: AKG
  • Azélina Jaboulet-Vercherre

    Crédits: Dr

Plutôt que de chercher des arômes de fruits, de fleurs, d’épices ou encore d’animaux dans son verre, pourquoi ne pas essayer de deviner à qui pourrait correspondre au mieux le vin que l’on est en train de déguster?  Cet exercice «humaniste», la spécialiste de l’histoire du vin et de l’ivresse Azélina Jaboulet-Vercherre l’a mené et raconté dans un ouvrage* où elle décrit 87 personnalités à qui elle suggère 3 ou 4 vins qui correspondraient le mieux à leur caractère. Ce livre, dénué de toute prétention scientifique, entend aussi souligner les faiblesses et qualités humaines et mieux mettre en avant la grandeur du vin.

L’historienne rappelle qu’au Moyen-Age «on parlait déjà de médecine des tempéraments – ou théorie des humeurs  –, c’est-à-dire que les médecins donnaient des conseils à leurs patients pour corriger leurs déséquilibres». Ainsi, pour redonner goût à la vie d’un mélancolique, on lui suggérait un vin blanc léger et agréablement aromatique. «Le vin est une potion magique qui aide les gens à retrouver une certaine harmonie et, surtout, à devenir plus abordables.»  

Florilège d’accords en fonction de sa personnalité

Le pervers narcissique: il «est d’autant plus dangereux qu’on ne le reconnaît pas tout de suite. Un jour, le masque tombe. Un vin de sa région lui permettra de ramener à lui tout son discours… Pour fêter son bannissement de votre univers, ouvrez ce qu’il y a de meilleur.»

La cougar: «Comme le puma, son pendant masculin, elle chasse la chair fraîche. Empêchez-la de commander des mojitos (elle pense que «ça fait jeune»). Une bouteille de Dom Pérignon en cas de grand écart d’âge, si elle vaut le coût… ou si elle avale la douloureuse.» 

Le jaloux: «Si vous l’aimez et tenez à le lui faire comprendre, rassurez-le avec un chenin blanc de l’appellation Savennières (cuvée La Jalousie, Domaine du Closel, Loire). S’il vous tourmente avec ses incertitudes, versez-lui un vin plus générique, un sauvignon blanc ou un grenache gris quelconque. S’il vous harcèle, un Baron de Lestac, fausse noblesse oblige. Laissez-le souffrir seul de sa gueule de bois.» 

Le dandy: «La forme de la bouteille, le graphisme de l’étiquette et la collerette importent autant que son contenu.» 

Le vulgaire: «Un mélange maladroit des cépages gamay et grolleau.» 

Le plouc: il «aura droit, quant à lui, à un vin du cépage altesse de l’appellation Chignin.» 

L’épicurien: «Il mérite un élégant chevalier-montrachet du domaine Henri-Boillot (Bourgogne). Grand et précieux, ce vin mérite un buveur à sa hauteur: digne, distingué, pur.» 

La sensuelle: «Chacun de ses gestes est une invitation au fantasme, ses mains semblent prêtes à caresser un corps tout entier; sa voix coule comme un phallus en fin d’extase, ses courbes invitent à la lecture active du Kama-sutra. Offrez-lui un champagne Joseph Perrier, cuvée Joséphine, qui lui donnera l’impression de sucer un bonbon ou félicitez-la de vous rendre aussi lubrique avec une malvoisie valaisanne (Gérard Raymond, Saillon).» 

L’impatiente: «Rappelez-lui que sans patience, pas de dégustation intéressante. Un chasselas de Raymond Paccot (cuvée La Brez, Domaine La Colombe) lui apportera de la tonicité.» 

En conclusion, Azélina Jaboulet-Vercherre précise que «nous sommes tous plusieurs personnages à la fois: l’homme est multiple et, pour répondre à sa multiplicité, il y a heureusement une grande diversité de vins».  

* «Accords hommes et vins, quand le vin nous rend meilleurs», Editions Féret.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."