Bilan

Casque d’or

Au ski, le port du casque, c’est désormais la norme. Présentation de cinq modèles et leurs accessoires pour allier frime et sécurité.
  • Les fabricants de matériel d’hiver (dont Bogner, qui équipe ce skieur) pistent désormais les tendances de la mode.

    Crédits: Bogner
  • Le casque nature

    Casco, marque allemande qui s’adapte à tous les sports de plein air (vélo, ski et équitation) affiche à son catalogue ce modèle SP-3 étonnant recouvert sur les côtés d’un plaquage en bois véritable, comme une touche de design vintage scandinave. A noter que les lunettes dédiées à ce casque nature tiennent en place grâce à un astucieux système d’aimants.

    550 francs, www.casco-helme.de

    Crédits: Dr
  • Le casque camouflage

    A défaut de vous payer un nouveau casque, vous pouvez toujours essayer de camoufler l’ancien. Fosy, fabricant anglais de fausses fourrures, a eu l’idée de fabriquer un bandeau suffisamment large pour transformer une vilaine calotte en splendide délire de pilou. Et hop, la fausse toque existe en plusieurs pelages parfaitement imités (chinchilla, coyote, ours brun).

    A partir de 50 francs, www.fosyoriginals.com

    Crédits: Dr
  • Le casque Top Gun

    Il est italien. Il possède donc ce style naturellement transalpin, à la fois italocool et élégant. Gainé de cuir, le casque HMR H2 et ses lunettes façon pilote de Gripen vous assurent à la fois de décoller de la piste en toute sécurité et de faire une entrée en fanfare sur la terrasse du ski-bar.

    420 francs, www.hmrhelmets.com

    Crédits: Dr
  • Le casque Fashion Week

    Il porte la griffe du fabricant le plus stylé de matériel d’hiver, lequel lui a donné un nom qui fait rêver. Le Bogner Velours, c’est la bombe des bombes avec ses roses brodées sur son revêtement noir d’ivoire. Un beau casque pour dame qui ajoute Gstaad (ou Crans, Vercorin, Villars, inutile d’être sectaire) sur la carte géographique des fashion weeks.

    749 francs, Hofstetter Sports à Genève, www.bogner.com

    Crédits: Dr
  • Le masque H

    Le casque précédent n’ayant pas de lunettes, on vous conseille vivement de trouver le modèle qui s’accordera avec son look féminin chic. Et pourquoi pas lui coller à la visière ce masque Hermès, le sellier du Faubourg-Saint-Honoré réinvestissant depuis 2013 l’univers des sports d’hiver? Une maison d’archiluxe, un monogramme H frappé dans le cuir? La reine des neiges, c’est vous.

    550 francs, www.hermes.com

    Crédits: Dr
  • Le casque bling

    Des brillants Swarovski et un capitonnage en faux poils de bête sauvage, le modèle lifestyle de la marque italienne Kask remet un peu de bling dans les stations.

    Un casque pour se faire voir qui s’affiche à un prix voyant.

    999 francs, Hofstetter Sports à Genève, www.kask.it

    Crédits: Dr
  • Le masque techno

    Zeal fabrique des lunettes de ski avec verre polarisé, antibuée et antibrouillard, bref avec le service minimum pour voir où vous posez les spatules. Plus original, la boîte du Colorado a intégré une caméra dans l’un de ses masques et un GPS dans un autre. Le premier enregistre le ride de votre vie et prend des photos de l’exploit à 12 millions de pixels. Le second indique en permanence au skieur la température, l’altitude, sa position et sa vitesse. Les Google Glass de la montagne.

    Dès 299 dollars (modèle caméra) et 499 dollars (version GPS), www.zealoptics.com

    Crédits: Dr

Il fut un temps pas si lointain où porter un casque sur une piste de ski suscitait la goguenardise. C’était l’époque où l’usage en était exclusivement réservé aux enfants. Un adulte casqué passait au mieux pour un débutant, au pire pour le dernier des paranos, le même d’ailleurs qui roulait en heaume sur son vélo. Et puis l’usage s’est petit à petit généralisé.

La faute à la trouille de se blesser et à la Go Pro (vous avez essayé d’accrocher une caméra vidéo sur un bonnet?) qui permet de rejouer le schuss de la journée, le soir sur la télé du chalet. Au point que ceux qui dévalent nu-tête le Mont-Fort passent au mieux pour des réacs, au pire pour les derniers des irresponsables.

A moins d’avoir très envie d’être le ou la seule à porter une chapka dans la file du télésiège, en 2014, vous skierez donc protégé avec un modèle dûment homologué et bien ventilé. Reste à régler le problème esthétique. Un casque, ça vous fait quand même une tête d’épingle pas possible.

Les fabricants de matériel d’hiver l’ont bien compris, qui pistent désormais l’actualité de la mode. 
Et produisent des équipements à haute valeur de style ajoutée, des modèles parfaitement sortables que l’on peut élever sur l’échelle de la hype à l’aide d’un masque très chic. En voici sept exemples pour frimer en toute sécurité.

Emmanuel Grandjean

Aucun titre

Lui écrire

Aucune biographie

Du même auteur:

Technosophie
4 créatrices qui habillent les garçons

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."