Bilan

Bibliothèque (septembre 2021)

L’économie sous la forme d’un donut

L’auteure britannique Kate Raworth signe un best-seller avec un modèle d’économie circulaire.

Crises financières à répétition, aggravation des inégalités de revenus et d’accès aux ressources, sans oublier une exploitation destructrice de l’environnement. Pour Kate Raworth, le constat est clair: la façon dont on enseigne l’économie depuis la fin du XIXe siècle est périmée face aux réalités actuelles. L’économiste est l’auteure de La Théorie du Donut, best-seller anglophone paru en 2018 en français et qui, à la suite de son succès, connaît une réédition en format de poche.

L’ouvrage entreprend de repenser les principaux outils et principes économiques toujours en vigueur. L’économiste britannique met au cœur de la réflexion les préoccupations de développement durable en termes environnementaux et sociétaux. Au bénéfice d’une expérience de onze ans de travail dans les équipes de l’organisation d’entraide Oxfam en Grande-Bretagne, elle revisite sept schémas clés. La chercheuse des Universités d’Oxford et de Cambridge dispose symboliquement les données des problèmes en anneaux sous la forme d’un donut. Le modèle tend à identifier les moyens d’instaurer une économie inclusive et durable. L’objectif est de remplacer la vision linéaire du progrès pour une autre, circulaire, celle du donut.

Kate Raworth plaide pour une économie régénérative où les déchets peuvent se recycler, reposant sur les énergies renouvelables. Mais la chercheuse n’est pas pour autant partisane d’une décroissance reposant sur l’idée d’une baisse du PIB. Elle souhaite l’instauration de nouveaux indicateurs. Avec la collaboration de l’Université de Leeds, cette théorie globale a été déclinée pays par pays. En introduction de son ouvrage, Kate Raworth écrit: «En économie, l’outil le plus puissant n’est pas l’argent, ni même l’algèbre. C’est un crayon. Parce qu’avec un crayon, vous pouvez redessiner le monde.» Kate Raworth est aujourd’hui connue sous le surnom de «Lady donut».

«La théorie du donut: L’économie de demain en 7 principes», Kate Raworth, Editions J’ai Lu, 502 pages.


Crimes et manipulations autour de la finance

Thomas Veillet est le meilleur vulgarisateur financier de Suisse romande. A travers ses chroniques, notamment chez Bilan, le fondateur de Morningbull et d’investir.ch explique avec humour, sarcasme et intelligence les infos boursières. «J’aide les gens à trouver du plaisir à suivre l’activité du monde merveilleux de la finance», explique avec ironie celui qui s’est récemment lancé dans l’écriture de son premier roman. Les premières pages de son livre nous projettent rapidement dans un univers de polar américain. L’auteur aime le sens du détail. Pour les initiés du monde financier, la lecture est limpide. Mais ceux qui ne sont pas habitués aux termes liés à la haute finance, aux fonds spéculatifs ou aux délits d’initiés risquent de se perdre un peu. Quoi qu’il en soit, beaucoup auront autant de plaisir à lire ce roman que l’auteur a probablement eu de plaisir à l’écrire. Un exercice de style qu’il n’avait pas encore pratiqué jusque-là.
«Wall Street à genoux», Thomas Veillet, Publishroom Factory, 2021, 415 pages.


Tout savoir sur le marketing digital

Enfin un ouvrage qui rassemble et explique de manière claire les éléments essentiels du marketing digital, aussi appelé webmarketing ou encore e-marketing. Etre vu par ses clients potentiels, apparaître dans les premiers résultats de recherche Google, convertir ses visiteurs en acheteurs, optimiser ses chances de réussite sur le web, cela s’apprend. 150 questions précises et autant de réponses pour augmenter la notoriété de son site web ou de sa marque, améliorer la confiance des prospects et clients, développer la fréquentation du site, conquérir et fidéliser les clients et aussi générer des ventes additionnelles.
Un livre très complet et parfaitement structuré. La partie décrivant les différentes recettes pour réussir les e-mailings est édifiante et innovante. Quant aux pages relatives aux évolutions à venir du webmarketing et aux moyens existants pour progresser facilement et rapidement, elles constituent une conclusion passionnante.
«Le marketing digital en 150 questions», par Hervé Rioche et Yohann Sorin, Editions Gereso, 2021, 336 pages.

Bilan.ch

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."