Bilan

Actions: à la chasse au rendement

Une fois n’est pas coutume, avec la saison des dividendes qui arrive, nous nous intéressons aux rendements offerts aux actionnaires au lieu du potentiel de hausse des cours.
  • Disponible à Paris, Milan et Londres, Banana Republic a sorti une collection inspirée par la série «Mad Men». Crédits: Dr
  • Méconnue en Occident, Bosideng possède dix mille boutiques en Chine et une seule en Europe. Crédits: Dr

De grandes enseignes de mode masculine n’ont pas encore pignon sur rue en Suisse. De quoi inciter ceux qui préfèrent l’expérience en boutique au e-commerce à chasser le vêtement à l’étranger. A Paris, Londres ou New York, tour d’horizon des magasins phares absents du territoire helvétique. Pour l’instant.

Uniqlo Des queues sans fin se forment à chaque inauguration d’un magasin Uniqlo. Ce fut notamment le cas lorsque la puissante enseigne japonaise a ouvert le plus grand espace monomarque au monde sur près de 9000 m2 à New York. La marque colonise l’Europe et les Etats-Unis depuis quelques années, marchant sur les plates-bandes des Zara et H&M. Uniqlo propose un nombre incalculable de vêtements basiques.

Originalité: des T-shirts vendus dans des cannettes qui, au Japon, sont mêmes distribuées via des machines automatiques géantes. «Le CEO vient d’annoncer qu’il souhaiterait vendre des voitures électriques dans ses magasins», ajoute le blogueur et chasseur de tendances Jorge Guerreiro.

Boutiques à Paris, Milan, New York.

Topman C’est l’enseigne masculine autonome de Topshop, géant britannique de la mode à petit prix qui a conquis le marché de l’habillement grand public. La marque propose aussi des accessoires originaux, du parapluie au porte-monnaie. De jeunes designers signent souvent ses collections plus haut de gamme.

Boutiques à Londres.

COS Moins de matières bon marché, plus de cuir et de cachemire: les prix de COS (Collection of Style) commencent là où s’arrêtent ceux de sa maison mère H&M. La chaîne suédoise, championne de l’entrée de gamme, a lancé sa marque élégante en 2007 avec un premier espace à Londres. «Elle ne s’arrêtera pas en si bon chemin, souligne Jorge Guerreiro.

La première boutique de sa nouvelle marque de luxe & Other Stories ouvrira à Paris au printemps prochain.» Quant à COS, l’enseigne s’avère un compromis apprécié entre la mode tout public et les maisons haut de gamme.

Boutiques à Paris, Londres, Stockholm.

Cole Haan De facture habituellement classique, les chaussures Cole Haan sont aussi appréciées pour leurs modèles plus audacieux à semelle fluo. Peu connue sous nos latitudes, la marque, qui appartenait à Nike jusqu’il y a peu, est très populaire aux Etats-Unis. «Cole Haan est assez trendy pour se retrouver dans les rayons du concept store parisien Colette», précise le blogueur Jorge Guerreiro.

Boutiques à New York.

Urban Outfitters Dans un décor d’entrepôt, les boutiques Urban Outfitters proposent divers vêtements, gadgets et accessoires. La chaîne collabore souvent avec d’autres enseignes pour offrir des produits uniquement vendus entre ses murs. Sa propre marque verse souvent dans l’humour, avec des motifs originaux.

Boutiques à Berlin, Londres.

Bosideng Dix mille boutiques en Chine… et inconnue en Occident. Pressé d’accélérer son expansion dans le monde, l’empire chinois Bosideng a choisi Londres comme première étape de son internationalisation. La grande majorité de ses ventes proviennent de ses vêtements chauds en duvet. Pour s’adapter aux goûts «à l’européenne», Bosideng travaille avec des stylistes de la région.

Boutique à Londres.

Abercrombie & Fitch Musique assourdissante, éclairage de club de nuit, ambiance de podium: Abercrombie & Fitch a su imposer une expérience boutique mémorable. Ce qui n’a pas empêché son bénéfice de s’écrouler. «C’est une marque éphémère qui a de la peine à se renouveler, estime Jorge Guerreiro. Les mannequins sexy et peu vêtus placés à l’entrée de chaque point de vente ne vont pas suffire à innover.» Elle reste, du moins pour le moment, un passage obligé pour les touristes de la mode.

Boutiques à Paris, Milan, Londres.

Hollister Plus jeune, plus décontractée, moins chère, Hollister s’en sort bien mieux que sa grande sœur Abercrombie & Fitch. La marque d’inspiration californienne multiplie les points de vente partout dans le monde.

Boutiques à Paris, Milan, New York.

J.Crew Les looks de J.Crew sortent tout droit des penderies paternelles. Un style plutôt pointu à des prix qui restent abordables. Très présente sur le web, l’enseigne américaine figure en tête des marques les plus plébiscitées actuellement aux Etats-Unis. A New York, J.Crew a installé ses collections dans un ancien magasin de vins et spiritueux en y conservant le mobilier d’origine. L’ouverture d’une boutique est prévue à Londres avant fin 2013.

Boutiques à New York.

Gap et Banana Republic Gap, célèbre reine américaine du streetwear depuis quelques décennies, n’a pas encore mis pied en Suisse. Sa marque Banana Republic, rachetée à la fin des années 80, mise sur un style vestimentaire plus haut de gamme. Elle a récemment fait parler d’elle grâce à une collection années 60 inspirée par la série «Mad Men».

Boutiques à Paris, Milan, Londres. 

 

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."