Bilan

A la découverte des truffes vaudoises

Une truffière didactique a été plantée l’automne dernier à Bonvillars (VD). elle devrait compter à terme 180 arbres mycorhizés.
  • On trouve principalement sur les terres vaudoises des truffes de Bourgogne et des truffes noires du Périgord.

    Crédits: Dr
  • Crédits: Dr
  • Crédits: Dr

Pas besoin de se rendre à Alba, en Italie, durant l’automne. On peut aussi déguster des truffes suisses. Des initiatives privées ont planté dans le Nord vaudois, depuis une vingtaine d’années, une quinzaine d’hectares de ce champignon indigène qui se développe près des massifs forestiers propices. Il s’agit principalement de la truffe Uncinatum, dite truffe de Bourgogne (de septembre à fin mars) et de la truffe Melanosporum, dite truffe noire du Périgord (de novembre à fin mars). 

Une nouvelle étape majeure a été franchie en automne 2016. La truffière didactique de Bonvillars (VD) a vu le jour, sur un terrain de 6000 m2 mis gracieusement à disposition par la commune. Au total, cette truffière devrait compter 180 arbres mycorhizés: leurs racines ont été contaminées pour favoriser l’apparition des truffes. «Mais il est conseillé de patienter encore au moins jusqu’à cet automne pour venir visiter la truffière. Les arbres sont encore petits», relève Pierre Pittet, agriculteur, trufficulteur et président de l’association Première Région Truffière de Suisse. 

Il s’agit de chênes, de frênes, de tilleuls, de hêtres et de noisetiers, entre autres. Le Service de l’agriculture vaudois a subventionné ces plantations en couvrant 80% des frais en question. La Loterie Romande a également participé. Au final, ce sont 8 truffes de variétés différentes qui pourront être dégustées le moment venu... par leur parrain respectif. La truffière de Bonvillars est soutenue par une trentaine de privés qui chacun accompagne un arbre.

Ces parrains sont conviés au minimum une fois par année à un repas. Cette réunion se déroule généralement au château de Grandson où ont lieu les intronisations des Compagnons de la truffe vaudoise. Avis aux amateurs: Pierre Pittet et son association recherchent encore environ 70 parrains. Des fonds qui seront utilisés pour finaliser le sentier didactique.

Potentiel touristique

Les amateurs de truffes suisses pourront se rendre à la Fête de la truffe d’été à Concise le 8 juillet prochain ou au prochain Marché de Bonvillars (9e édition) le 28 octobre prochain où une centaine de kilos de truffes sont vendues chaque année. Cette dernière attire toujours environ 5000 personnes. «Mais, dès midi, il n’y a plus une truffe à vendre», prévient Dominique Faesch, directrice de l’Office du tourisme Région Yverdon-les-Bains Jura Lac. Cette région, qui s’étend sur près de 540 km2 où vivent 82 000 personnes, comprend une trentaine d’hôtels. Cela ne représente pour l’heure que 120 000 nuitées hôtelières. Dès lors, le développement d’une image forte autour de la truffe devrait permettre de booster la fréquentation touristique. 

Le projet de Première Région Truffière de Suisse a été soutenu financièrement et logistiquement par le Service vaudois de la promotion économique et du commerce (SPECo) et par l’Association de développement du Nord vaudois (ADNV). Ils ont mené une étude en 2011 afin d’évaluer la valeur ajoutée de l’ensemble de ce projet, y compris la création d’une maison de la truffe. «L’ensemble de
ces volets a été estimé à 1,7 million de francs de plus-value sur trois ans», résume Dominique Faesch.  

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin de cette année.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."