Bilan

Viktor Vekselberg souhaite retirer l'entreprise Züblin de la Bourse

Une assemblée générale extraordinaire de Züblin a décidé un split inversé des actions (fusion d'actions) afin de la rendre plus attractive pour les investisseurs.

M. Vekselberg détient 37,5% de la société immobilière et trois de ses représentants siègent au conseil d'administration.

Crédits: Keystone

L'investisseur russe Viktor Vekselberg souhaite retirer la société immobilière Züblin de la Bourse. C'est ce qu'a rapport le journal dominical "Schweiz am Sonntag". Il s'agirait, le cas échéant, d'un changement de stratégie car, il y a quelques jours, une assemblée générale extraordinaire de Züblin a décidé un split inversé des actions (fusion d'actions) afin de la rendre plus attractive pour les investisseurs, avait-on alors affirmé.

Via sa société de participation Renova, M. Vekselberg détient une participation dans Züblin depuis 2004. Il détient 37,5% de la société immobilière et trois de ses représentants siègent au conseil d'administration.

Selon le journal dominical, M. Vekselberg n'a pas seulement des projets pour Züblin. Il prévoit aussi des changements pour Sulzer. Citant des sources proches de Renova, le journal indique qu'à l'interne, l'investisseur russe parle de stratégie de désinvestissements. Des parties de l'entreprise devraient être vendues. Cela contraste avec de récentes déclarations du président du conseil d'administration Peter Löscher, qui avait affirmé que la taille de Sulzer devrait augmenter. La "Schweiz am Sonntag" se demande à cet égard combien de temps le président de Sulzer restera en poste. M. Vekselberg misait beaucoup sur lui pour un turnaround en Suisse.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."