Bilan

Un exemple d’intégration urbaine en milieu rural

Ce n’est pas une surprise: les appartements et villas du futur «Parc des Crêts», à Troinex, partent comme des petits pains.i

Cette parcelle de 87 000 m2 comptera 79% de parc pour 21% de bâti.

Crédits: Dr, Andres Fraga, yves-andre.ch

L’opération va rester, malheureusement, exceptionnelle. Exceptionnelle par la possibilité de disposer d’une telle parcelle encore vierge en zone villas dans le canton de Genève. On parle de 87 000 m2. 368 logements vont y voir le jour, soit 12 îlots contenant 263 appartements de 2 à 7 pièces, 24 villas mitoyennes de 5 à 6 pièces, 8 villas jumelles de 5 pièces, 8 villas jumelles de 6 pièces et 65 appartements seniors. Cela étant, le site a été surnommé «Parc», car il y aura 79% de parc arborisé et végétalisé pour 21% de bâti. Soulignons qu’il n’y aura aucune voiture en surface, le site se voyant doté d’un parking de 610 places en sous-sol.

«Avec le Covid, les 24 villas mitoyennes ont déjà été vendues (entre 1,7 et 1,9 million de francs, ndlr)», relève Pauline Ferraro, active chez Naef Immobilier au sein du showroom installé sur le site. A la suite des séances avec les habitants et les autorités, les Troinésiens ont disposé d’un mois d’avance pour faire des offres, cela dès le 7 août dernier. Un mois plus tard, ceux qui s’étaient inscrits sur la liste d’attente du site dédié (créé voilà trois ans) ont pu aussi effectuer une offre. Ensemble, ces deux possibilités ont abouti à 52 offres d’achat fermes, soit le versement d’un acompte lors de la convention de réservation. A cela s’ajoutent déjà 40 réservations pas encore confirmées par le versement d’un acompte. Voilà une fois de plus la preuve qu’il existe un réel manque de logements en PPE sur Genève.

Une table tactile

S’il fallait encore convaincre les acheteurs potentiels, les pilotes du projet (Capvest Advisors et Niton) ont bien fait les choses: une table tactile a été élaborée avec l’aide de la société belge Nanopixel. Le client potentiel peut choisir son appartement selon les critères suivants: le bâtiment, l’étage, la surface habitable, le nombre de chambres ou encore les disponibilités. «Cela permet d’ouvrir le plan qui indique les spécificités du bien: surface habitable, surface du balcon, box, etc. On peut créer sa liste d’objets favoris que l’on peut envoyer ensuite sur son e-mail», explique Pauline Ferraro. Cette table tactile permet de tout faire pivoter à 360 degrés, mais aussi de voir l’évolution de la luminosité de 8 h à 22 h. Impressionnant! Dernière précision: une équipe d’architectes d’intérieur a sélectionné trois gammes de styles aux budgets différents. La livraison des premiers lots est prévue au printemps 2022.


L’Oassis de Crissier est sorti de terre

Quartier Oassis n’a rien d’un îlot de verdure. Les chiffres parlent d’eux-mêmes: 77 000 m2 de surfaces de plancher réparties entre 8 bâtiments, soit 454 appartements en location, 56 appartements en PPE, 100 appartements pour seniors, 39 espaces d’activités (restaurants, commerces, fitness, crèche), un pôle tertiaire regroupant divers espaces administratifs et une maison de quartier. On parle d’un investissement global d’environ 200 millions de francs, essentiellement à la charge de Patrimonium. Seule la maison de quartier a été construite aux frais de la commune de Crissier.

(Crédits: Dr, Andres Fraga, Yves-andre.ch)

Beaucoup plus dense que le projet de Troinex (lire ci-dessus), Oassis a opté pour être autonome énergétiquement. Outre un raccordement au chauffage à distance, environ 1650 panneaux garnissent les toits. Grâce à un partenariat avec Romande Energie, un microgrid (microréseau privé d’électricité) a été réalisé à l’échelle du quartier, ce qui permet aux habitants de bénéficier de courant renouvelable avantageux en autoconsommation. Autre démarche intéressante: la création d’un pôle médical et de réadaptation verra le jour au printemps 2021 en partenariat avec la Clinique de La Source, la Clinique La Lignière et Arsanté. Comme pour le Parc des Crêts à Troinex, le parking est en souterrain (800 places) et des potagers sont prévus. Ici sur les toits.

(Crédits: Dr, Andres Fraga, Yves-andre.ch)

Ce nouveau quartier de Crissier devrait accueillir plus de 1200 habitants et permettre à cette commune de briguer prochainement le statut de ville. L’inauguration d’Oassis sera l’occasion d’honorer la mémoire du chef Philippe Rochat. Une plaque commémorative à son nom sera apposée contre la maison de quartier.

(Crédits: Dr, Andres Fraga, Yves-andre.ch)
Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin 2019.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."