Bilan

Rénovation énergétique: «Il faut faire mieux, vite, et à grande échelle»

Lors du Marché des professionnels de l’immobilier à Cannes, des participants de la Lake Geneva Region ont débattu des solutions existantes.

«L’enjeu aujourd’hui tient en trois mots: expliquer, convaincre, inciter», a déclaré Nicolas Chervet, secrétaire général du Département vaudois du territoire et de l’environnement, présent le 16 mars dernier à la table ronde organisée par l’Association Lake Geneva Region (LGR) en marge du Marché international des professionnels de l’immobilier (MIPIM) à Cannes. 

La rénovation énergétique du domaine bâti a mobilisé une cinquantaine de professionnels. «Aujourd’hui, seul 1% du parc immobilier suisse est rénové, un taux identique à celui de la France», a résumé Olivier Ouzilou, cofondateur de Signa-Terre, mandaté par l’Association LGR pour animer la conférence. Ce dernier a encore relevé que sur la totalité des travaux réalisés et inventoriés, seuls 3,5% touchent les fenêtres, 2% les toits et 1% les façades. 

Des aides locales

Face à ce constat, les pouvoirs publics commencent à agir. La France a adopté un plan de rénovation énergétique de l’habitat (PREH) qui s’est fixé l’objectif de rénover 500 000 logements par an d’ici à la fin de l’année. Pour ce faire, elle a lancé des plateformes locales pour la rénovation, telle Regenero.fr (la plateforme de rénovation énergétique du logement privé du Genevois français). Le canton de Vaud, représenté par Laurent Balsiger, à la tête de la Direction de l’énergie, a rappelé que le montant des subventions à disposition a été doublé pour l’année en cours (32 millions). «Nous avons envoyé notre dépliant à
60 000 propriétaires ciblés.» Quant à Genève, on parle d’un montant de 25 millions à disposition. 

L’une des idées sorties de la table ronde serait de créer un rôle de «tiers de confiance» pour accompagner et faciliter les projets dans toutes ses composantes. Elle a notamment séduit Jean-Claude Lucca, responsable de l’unité Entreprises et immobilier au sein des SIG. Autre piste séduisante: étudier et introduire le «bail à loyer chauffé» comme à Zurich. Ou encore: changer d’échelle et industrialiser la rénovation.  

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin de cette année.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."