Bilan

Portia et Realforce fusionnent pour s’attaquer au monde

La nouvelle entité se nomme Realforce Solutions. Elle compte plus de 400 agences clientes. Les sociétés Portia Suisse et Realforce ont annoncé leur fusion à la mi-janvier. Toutes deux étaient actives dans le domaine de l’immobilier, en proposant des solutions informatiques.

La société est basée à Lausanne.

Crédits: DR

Une taille critique qui leur permet notamment de «financer la création continue de services d’avant-garde nécessaires à la transition digitale.» La fusion entre Realforce et Portia Suisse donne naissance à Realforce Solutions. Cette entité se place comme une agence de courtiers 2.0. Elle use d’algorithmes d’intelligence artificielle pour trouver le meilleur bien pour chaque acheteur. Elle compte désormais plus de 400 agences clientes ainsi que des conseillers dans toute la Suisse romande. A terme, l’entreprise devrait se développer en Suisse alémanique mais elle vise surtout le marché international. Dans le catalogue, on retrouve «des fonctionnalités innovantes, tel que le partage des mandats entre agences, adaptées aux besoins spécifiques du marché suisse» selon Gérard Paratte, CEO de l’entité nouvellement créée. Elle sera basée à Lausanne avec des équipes dans des villes comme Zurich, Lausanne et Genève. Elle compte 18 personnes.

Le courtage à l’heure du numérique

Les solutions informatiques ont largement changé le quotidien des courtiers. Ce sont surtout les équipes techniques qui sont vouées à se développer avec cette alliance. Léonard Cohen, membre du board de Realforce l’affirme : «Cette fusion va permettre à Realforce d’étoffer ses équipes techniques, pour plus rapidement anticiper les besoins des agences. Nous nous donnons ainsi les moyens technologiques de faire évoluer constamment notre logiciel avec la masse critique nécessaire pour générer un cercle vertueux, en recrutant et en élargissant notre base client.» La plateforme offre des outils de préqualification hypothécaire. La mise en relation d’un conseiller hypothécaire avec un acquéreur devrait être largement facilitée.

Realforce Solutions n’est de loin pas la seule entreprise à privilégier les technologies pour se développer. Dans le domaine des assurances, l’équipe d’UlTeam-8, basée à Nyon, s’est lancée dans ce qu’elle nomme le «courtage 4.0». Elle entend assurer la gestion des risques de type opérationnel, reporting et compliance. Là où elle rejoint la société issue de fusion, c’est qu’elle estime le passage à la digitalisation inévitable. La société est née en 2015, sous l’impulsion de Yves Quellec et Frédéric Siriex. L’idée est relativement simple, seule l’application est très technique. Les deux compères ont mis au point et commercialisé leur Business Process Management (BPM), qui structure les échanges. Il y a une gestion des processus multi-canaux. Cela signifie par exemple qu’une personne peut avoir accès à la partie logistique de la gestion de la flotte de véhicules assurés depuis son courriel, internet ou son téléphone. A nouveau simple dans l’idée, mais qui ne coulait pas de source à l’époque. C’est aussi ce que rappelle les dirigeants de Realforce Solutions dans leur communiqué. Si à l’époque les logiciels étaient robustes et tenaient 10 ans, le paradigme a bien changé aujourd’hui. La demande s’axe sur des solutions mises à jour régulièrement, qui peuvent rapidement intégrer des solutions tierces.

A noter que Gérard Paratte, actuel CEO, a lancé le portail immobilier ImmoStreet.ch, et il dirige actuellement Listglobally. Léonard Cohen est lui cofondateur du magazine Helvetissimo et a également fondé l’agence immobilière Leonard Properties.

Garciarebecca1
Rebecca Garcia

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Rebecca Garcia a tout juste connu la connexion internet coupée à chaque téléphone. Elle a grandi avec la digitalisation, l’innovation et Claire Chazal. Elle fait ses premiers pas en journalisme sportif, avant de bifurquer par hasard vers la radio. Elle commence et termine ensuite son Master en journalisme et communication dans son canton de Neuchâtel, qu’elle représente (plus ou moins) fièrement à l’aide de son accent. Grâce à ses études, elle découvre durant 2 mois le quotidien d’une télévision locale, à travers un stage à Canal 9.

A Bilan depuis 2018, en tant que rédactrice web et vidéo, elle s’intéresse particulièrement aux nouvelles technologies, aux sujets de société, au business du sport et aux jeux vidéo.

Du même auteur:

A chaque série Netflix son arôme de cannabis
Twitch: comment devenir riche et célèbre grâce aux jeux vidéo

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."