Bilan

Les taux bas relancent les placements immobiliers en Suisse

Le marché des placements immobiliers en Suisse retrouve des couleurs en raison de la faiblesse actuelle des taux d'intérêt.

L'introduction de taux négatifs par la Banque nationale suisse a permis à l'immobilier suisse de renforcer son attractivité en qualité de produit de placement. Cet optimisme tranche toutefois avec l'appréciation des sondés par rapport à la situation économique.

Crédits: Keystone

Le marché des placements immobiliers en Suisse retrouve des couleurs en raison de la faiblesse actuelle des taux d'intérêt. Le Swiss Real Estate Sentiment Index (SRESI) s'est amélioré de 20,1 points sur un an, pour se fixer à 14,8 points, indique jeudi le cabinet de conseil KPMG. Cet indicateur revient en territoire positif après deux années de retenue.

Cette embellie est imputable en partie au sous-indicateur "Attente de prix pour les immeubles de placements", selon le communiqué de KPMG. L'introduction de taux négatifs par la Banque nationale suisse a permis à l'immobilier suisse de renforcer son attractivité en qualité de produit de placement. Cet optimisme tranche toutefois avec l'appréciation des sondés par rapport à la situation économique. Plus de la moitié d'entre eux s'attend à une détérioration de la conjoncture au cours des douze prochains mois.

Au niveau des prix, les indices d'évolution ont connu une croissance continue pour les emplacements centraux, à 92,7 points, et pour les centres moyens, à 14,5 points. Ce n'est pas le cas des emplacements périphériques, dont l'indice prédit une évolution des prix négative (-77,7 points). Cet indicateur se situe en territoire négatif pour la quatrième année consécutive, constate KPMG.

En termes de catégories, les immeubles d'habitation ont battu un record fixé en 2012. L'indice d'évolution des prix s'est ainsi hissé à 74,3 points, franchissant la précédente marque de 73,4. "Dans un univers de taux d'intérêt bas persistant et par manque de placements alternatifs, la forte demande d'immeubles d'habitation, placement considéré comme 'sûr', devrait se maintenir", argumente le cabinet de conseil.

Une légère amélioration est enregistrée pour les immeuble de bureaux, bien que l'indice d'évolution des prix demeure négatif, à -84,4 points. Les participants à cette étude craignent une nouvelle correction sur ce type de bien au cours des douze prochains mois. Dans leur majorité, c'est-à-dire à 58%, ils anticipent également une augmentation des risques pour la même période. Les taux d'intérêt, l'inflation réglementaire et l'évolution économique en Europe constituent les principaux facteurs d'incertitudes cités dans le sondage.

Malgré tout, 44% des investisseurs se déclarent plus enclins à s'exposer au risque dans leurs placements immobiliers lors des 12 prochains mois, contre 29% en 2014.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."