Bilan

Les prix des appartements devraient stagner, selon Credit Suisse

"L'époque de hausse constante du marché des logements en propriété est révolue", après une progression des prix pendant 14 ans, a estimé jeudi Credit Suisse.

En parallèle, l'octroi de crédits hypothécaires a également marqué un ralentissement, en dépit de la faiblesse des taux d'intérêt.

Crédits: Keystone

Les prix des appartements devraient stagner les prochains trimestres, tandis que les tarifs des maisons individuelles devraient mieux évoluer, a estimé jeudi Credit Suisse dans son "moniteur immobilier".

"L'époque de hausse constante du marché des logements en propriété est révolue", après une progression des prix pendant 14 ans, une "période extrêmement longue", ont indiqué les économistes de Credit Suisse.

Avec le niveau élevé des prix de l'immobilier et le resserrement des exigences en matière de financement, le nombre de ménages suisses susceptibles d'acquérir un bien a diminué, entraînant un recul de la demande et l'interruption de la croissance des prix, ont expliqué les spécialistes de la banque zurichoise.

En parallèle, l'octroi de crédits hypothécaires a également marqué un ralentissement, en dépit de la faiblesse des taux d'intérêt. "La croissance du volume hypothécaire est aussi faible qu'à la fin des années 1990, lorsque la longue hausse des prix s'était timidement amorcée", ont rappelé les économistes.

L'évolution est cependant contrastée en fonction du type de bien. Les prix des appartements en propriété se sont ainsi repliés de 4,1% sur les quatre derniers trimestres, tandis que ceux des maisons individuelles ont augmenté de 0,4%.

Statu quo de la BNS

"Dans les zones urbaines, les maisons individuelles sont (...) de plus en plus rares, les nouvelles constructions étant peu nombreuses dans ce segment en raison du prix élevé des terrains", a précisé Credit Suisse, ajoutant que "les maisons individuelles sont donc des biens recherchés dans les régions urbaines, ce qui s'inscrit en soutien de leur niveau de prix".

Les terrains constructibles sont également moins nombreux, en raison du durcissement de la loi sur l'aménagement du territoire.

Au niveau des taux hypothécaires, ces derniers ont baissé sur les premiers mois de 2017. Les économistes de la banque aux deux voiles s'attendent à ce que la Banque nationale suisse (BNS) conserve la marge de fluctuation de ses taux directeurs entre -1,25% et -0,25% sur les 12 prochains mois.

Le taux des hypothèques Libor et fixes à échéances courtes devraient ainsi stagner, alors que les taux des prêts fixes à longue échéance devraient repartir en légère hausse sur les 12 prochains mois.

L'activité de construction de logements en propriété continue quant à elle de ralentir, enregistrant un repli de 18% sur un an pour les appartements et de 1,6% pour les maisons sur les 12 dernier mois.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."