Bilan

Les logements vacants en hausse de plus d'un tiers au Tessin

Le nombre de logements vacants au Tessin s'est inscrit à 3764 au 1er juin, ce qui représente un bond de 34,7% en comparaison annuelle.

Il s'agit de la 4e année consécutive de hausse et la première fois depuis 1998 que le seuil des 3000 unités est dépassé.

Crédits: keystone

Le nombre de logements vacants au Tessin s'est inscrit à 3764 au 1er juin, ce qui représente un bond de 34,7% en comparaison annuelle. Il s'agit de la 4e année consécutive de hausse et la première fois depuis 1998 que le seuil des 3000 unités est dépassé, indique mardi l'office cantonal de la statistique dans son relevé périodique.

Contrairement à 2016, avec un taux de vacance de 1,59%, le canton italophone se situe légèrement au-dessus de la moyenne nationale (1,47%), entre Glaris et Nidwald. En 2010, il avait atteint son niveau le plus faible (0,72%) pour 1458 logements.

Plus de quatre habitations inoccupées sur cinq étaient des immeubles en location, alors que 720 unités (19,1%) étaient proposées à la vente. Les logements de trois et quatre pièces représentaient à eux seuls près de deux tiers (64,9%) du total. En outre, plus d'un immeuble inhabité sur quatre (27,8%) a été construit il y a moins de deux ans, révèlent les statisticiens tessinois.

La répartition par commune présente des disparités importantes. Les taux de vacance recensés dans les communes de Capriasca (0,3%) et de Lugano (1,3%) se situent en dessous de la moyenne cantonale, alors que ceux de localités plus proches de la frontière italienne, comme Mendrisio (3,0%) et Chiasso (4,3%) la dépassent nettement.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."