Bilan

Les appart’hôtels, la stratégie payante d’une PME vaudoise

Créé en 1967, le développeur immobilier Norwood s’est lancé dans de nouvelles activités. Il décline son concept de résidence jusqu’en Autriche.
  • Base à Nyon: «Un produit hybride entre l’hôtellerie classique et un appartement.»

    Crédits: Marcel Kultscher/Norwood
  • Frédéric Mydske, 33 ans, a repris l’entreprise à la suite de son père Björn.

    Crédits: Marcel Kultscher/Norwood
  • Une résidence Base ouvrira ses portes l’année prochaine à Vevey.

    Crédits: Marcel Kultscher/Norwood

En 2015, la résidence Base Nyon ouvrait ses portes. Dans une année, ce sera au tour de celle de Vevey.  Derrière cette croissance, c’est finalement l’histoire d’une transmission d’entreprise réussie. Une passation entre un père et son fils, soit entre Björn et Frédéric Mydske, 33 ans. 

Le développeur immobilier Norwood est méconnu hors du canton de Vaud. Pourtant, depuis sa fondation à Crissier (VD) en juin 1967, il a construit plus de 1000 appartements en PPE et en locatif, 180 villas individuelles et mitoyennes, ainsi que plus de 80 000 m2 de surfaces commerciales. Cette PME de 9 employés est notamment à l’origine du premier IKEA romand, à la fin des années 1970 à Aubonne, mais aussi du Domaine de la Gracieuse à Lonay (l’EMS le plus chic de la Riviera vaudoise).

Norwood est également le développeur de nombreux bâtiments industriels dans le canton de Vaud et de promotions à Verbier. «Cela fait une vingtaine d’années que nous nous sommes spécialisés dans les logements résidentiels», indique Frédéric Mydske, jeune directeur. Norwood a actuellement en développement une centaine de logements répartis entre six promotions, dont un immeuble à Ouchy (VD) avec le bureau Archilab.

Né en Suisse, ce jeune directeur est d’origine suédo-norvégienne. Après avoir décroché sa maturité, il a œuvré en Arabie saoudite pour Swicorp dans la banque d’investissement pour laquelle il faisait des analyses sur les marchés immobiliers. Puis il est parti au Brésil durant plus de deux ans pour travailler sur des projets immobiliers recherchant des investisseurs. Ayant pu concrétiser deux affaires, il s’est forgé un réseau à l’international. Mais, comme il était jeune et impatient, il a constaté que «beaucoup de dossiers faisaient du surplace». D’où sa décision de revenir en Suisse en 2012 pour travailler aux côtés de son père. 

«Lorsque je suis arrivé, j’ai rapidement constaté que le marché immobilier commençait à être saturé. Les prix atteignaient des niveaux très élevés.» Il cherche alors à développer de nouvelles activités, que cela soit les appart’hôtels, qu’il avait beaucoup utilisés au Brésil, ou le self-stockage.

A ce propos, si la société a cédé ses parts dans Flexbox Genève (trois centres de stockage), elle continue à investir dans le développement de «placeB» à Zurich, une structure créée par Terry Fehlmann, ancien COO de Zebrabox, leader suisse du self-stockage. «On peut accéder à son box grâce à son simple téléphone mobile. Les sites sont situés en plein centre-ville», s’enthousiasme Frédéric Mydske. 

Base, un concept inédit

Dans les faits, Frédéric Mydske passe la majeure partie de son temps à développer les activités de Norwood, et notamment celles du concept Base. D’autant que sa notoriété est devenue internationale. En effet, le troisième projet Base se déroulera dans une nouvelle construction située à côté de la nouvelle gare de Vienne, en Autriche.  A l’issue d’un concours international rassemblant 42 participants, dont quelques poids lourds de l’industrie hôtelière, la solution d’appart’hôtels Base a été retenue par les promoteurs de ce complexe. Avec ses 120 suites et son restaurant, le Base Vienna sera inauguré en novembre 2018. «On nous a invités à participer à ce concours après avoir découvert le concept Base lors de salons spécialisés dans l’hôtellerie où nous avons été nominés», confie le directeur. 

En quoi Base se distingue-t-il? «C’est un produit hybride entre l’hôtellerie classique et un appartement. Il entend offrir le meilleur des deux mondes. A Base Nyon, nous avons renoncé au minibar, à la Pay-TV ou encore au buffet du petit déjeuner. Nous avons développé trois concepts uniques: la Base Box permettant aux clients de laisser leurs affaires et de les retrouver quand ils reviennent; le Base Breakfast Bag qui permet de choisir et de payer uniquement ce qui est consommé (ce qui permet de réduire le volume de déchets) et le Base Bike, en l’occurrence la mise à disposition d’un vélo à 7 vitesses afin d’encourager la mobilité douce. Nous mettons en avant l’aspect écologique qui nous a valu d’être labellisés Gold sur le site de TripAdvisor. Pour le nettoyage, nous n’utilisons aucun solvant, que des produits naturels, c’est un système intitulé Aquama, à base d’eau et de sel. Cela étant, le nettoyage est quotidien, comme dans un hôtel, et la clientèle peut rester un jour comme deux ans.» Dans les faits, 60% de la clientèle de Base Nyon y passe une ou deux nuits. Précisons encore que les cuisines des 52 suites sont très complètes par rapport aux appart’hôtels habituels. 

Frédéric Mydske espère parvenir à réaliser des Base à Lausanne, Genève, Bâle, Zurich et Lucerne. Il travaille aussi sur un concept de résidence pour les seniors autonomes, ainsi que sur un nouveau système d’appartement en multipropriété pour lutter contre les lits froids en stations de montagne. Toujours à l’affût de nouvelles idées, il nous quitte pour se rendre à Amsterdam visiter la chaîne d’hôtels néerlandaise citizenM.

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin de cette année.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."