Bilan

Les prix des appartements luxueux continuent de baisser

L'ampleur de la pandémie sur les marchés de l'immobilier résidentiel dépendra essentiellement de l'intensité de l'effet conjoncturel.

Crédits: Keystone

Malgré la crise pandémique, les prix de l'immobilier résidentiel témoignent à ce jour d'une évolution robuste. Seuls les appartements de luxe font exception, avec leurs prix qui ont baissé de 3,7% au troisième trimestre par rapport à la période précédente, après avoir déjà chuté au deuxième partiel pour la première fois en l'espace de deux ans.

En revanche, les prix des copropriétés dans le bas et moyen de gamme ont augmenté respectivement de 1,5% et 1,3% au troisième trimestre, comme le montre vendredi la dernière enquête trimestrielle de Fahrländer und Partner (FPRE). Mais les prix dans les trois segments demeurent de 2,6% à 3,5% plus élevés qu'en 2019.

La prédisposition à investir dans des maisons individuelles s'est avérée indéfectible, note le directeur général de FPRE, Stefan Fahrländer, dans le communiqué. Au cours du troisième trimestre, les prix se sont appréciés de 1,8% par rapport au trimestre précédent et se situent désormais en hausse de 6,1% en rythme annuel.

L'ampleur de la pandémie sur les marchés de l'immobilier résidentiel dépendra essentiellement de l'intensité de l'effet conjoncturel, selon FPRE.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."