Bilan

Le taux d'intérêt de référence pour les contrats de bail abaissé à 1,5%

Le nouveaux taux d'intérêt de référence pour les contrats de bail, réduit à 1,5% et valable pour la fixation des loyers en Suisse, entrera en vigueur vendredi.

Depuis septembre 2008, les loyers sont fixés dans l'ensemble de la Suisse sur la base d'un taux d'intérêt de référence unique.

Crédits: Keystone

Le taux d'intérêt de référence applicable aux contrats de bail a été réduit de 0,25 point de pourcentage par rapport au dernier pointage début mars à 1,5%, a annoncé jeudi l'Office fédéral du logement (OFL). Ce taux, qui entrera en vigueur vendredi, est valable pour la fixation des loyers en Suisse, mais les fédérations de bailleurs ont rappelé qu'une baisse des loyers n'était pas automatique.

Au 31 mars, le taux d'intérêt moyen se situait à 1,61%, contre 1,64% au trimestre précédent. Le taux d'intérêt de référence déterminant pour les loyers passe donc à 1,5% selon les règles de l'arrondi commercial, a précisé l'OFL dans un communiqué. Il se maintiendra à ce niveau tant que le taux d'intérêt moyen ne passe pas sous 1,38% ou n'augmente pas au-dessus de 1,62%.

Vu cette baisse, "les locataires ont en principe le droit d'obtenir une baisse de loyer de 2,91% pour autant que le loyer ait été adapté lors de la dernière diminution du taux d'intérêt de référence", a précisé l'OFL. Si le loyer repose encore sur un taux d'intérêt de référence plus élevé que 1,75%, il en résultera une baisse de loyer plus importante, a-t-il ajouté.

Depuis septembre 2008, les loyers sont fixés dans l'ensemble de la Suisse sur la base d'un taux d'intérêt de référence unique. Ce dernier a remplacé les taux pour les hypothèques à taux variable valables jusqu'alors dans chaque canton.

La Fédération romande immobilière (FRI) a cependant rappelé que "les locataires ne pourront pas forcément tous prétendre à une diminution de loyer", car "une variation du taux hypothécaire de référence, à la baisse comme à la hausse ne produit pas d'effet automatique sur les loyers", selon un communiqué.

Selon la FRI, le bailleur peut ainsi invoquer en compensation de la baisse de loyer demandée l'augmentation du coût de la vie, la hausse des charges courantes d'entretien et d'exploitation des immeubles ainsi que des travaux de plus-value.

Le taux d'intérêt de référence devrait rester pour une période prolongée à ce niveau "historique bas", ont estimé les économistes de Credit Suisse.

Pour la banque, cette évolution est négative pour les bailleurs qui se retrouvent confrontés à une hausse des coûts de refinancement et des taux de vacance ainsi qu'à une pression baissière sur les loyers lors de la première location. L'établissement s'attend à ce que le taux d'intérêt de référence demeure à 1,5% "au moins" jusqu'au deuxième semestre 2019.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."