Bilan

Le risque de bulle immobilière recule légèrement au second trimestre

L'indice de bulle immobilière compilé par UBS s'est affaissé de 0,03 point, pour s'établir à 1,32 point.

UBS souligne qu'Appenzell Rhodes Intérieures, Baden et le Thurtal quittent le groupe des zones à surveiller.

Crédits: Keystone

L'indice de bulle immobilière compilé par UBS a modérément reculé au 2e trimestre pour le second partiel consécutif, mais demeure en zone de risque. L'indicateur s'est affaissé de 0,03 point, pour s'établir à 1,32 point, détaille mercredi le compte-rendu périodique de la banque aux trois clés.

Les auteurs de l'étude expliquent le modeste repli par la quasi stagnation des prix pour les habitations individuelles d'une part et par le ralentissement de la progression des prêts hypothécaires de l'autre. Hors inflation, les tarifs se sont repliés de 0,6% tandis que l'endettement hypothécaire des ménages a enflé de 2,7%.

La plafonnement des revenus des ménages et l'adoption par les banques de limitations volontaires pèsent sur la capacité des premiers à remplir les conditions pour l'octroi d'un prêt. La faiblesse des taux d'intérêts encourage en revanche les stratégies d'acquisitions à des fins de location.

L'établissement zurichois souligne qu'Appenzell Rhodes Intérieures, Baden et le Thurtal quittent le groupe des zones à surveiller. Les zones à risques restent concentrées autour du bassin lémanique, de la région zuricoise, de Bâle-Ville ainsi que de Lugano.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."