Bilan

Le marché du logement locatif se détend

Les cantons de Genève, de Vaud, de Zoug et de Zurich sont les points chauds du marché du logement locatif, alors que les cantons ruraux enregistrent un excédent d’offre.

La construction de logements locatifs se poursuit malgré un taux de vacance important dans plusieurs cantons.

La situation sur le marché de l’immobilier de rendement devient de plus en plus inquiétante. En dix ans, le nombre de nouveaux appartements en location a doublé.  Aujourd’hui, environ 75 000 logements sont vides. Et la construction se poursuit à un rythme effréné dans plusieurs régions. C’est notamment le cas dans les cantons du Valais et de Fribourg.

Dans ce contexte, il n’est pas surprenant que l’indice des logements en ligne publié par l’Association suisse de l’économie immobilière SVIT Suisse et le Swiss Real Estate Institute de l’HWZ montre que le marché suisse du locatif a continué de se détendre entre le 1er avril 2018 et le 31 mars 2019.

Pendant cette période, le nombre de logements proposés à la location sur Internet a augmenté de 0,8% pour atteindre un total de 374 756 annonces.  Dans 8 des 12 villes étudiées (1), il a même connu un taux de croissance à deux chiffres. «A Bâle, Berne et Lucerne, un élargissement de l’offre de 30% a été observé et à Lugano il a même atteint 47%», indique cette étude.

Offre moins importante en Suisse romande

La durée d’annonce moyenne s’est allongée de 4 jours pour passer à 36 jours en moyenne suisse.  Elle a connu un allongement supérieur à la moyenne dans toutes les villes, sauf à Genève et à Coire.  C’est à Berne, Genève et Lausanne que les bailleurs ont le plus rapidement trouvé preneurs pour leurs logements, moyennant une durée d’annonce de 20 jours.

Lugano et Saint-Gall sont les villes qui présentent le plus important excédent d’offre de logements locatifs avec une durée d’annonce de respectivement 56 et 40 jours.

«Depuis plus de trois ans, l’offre de logements locatifs s’élargit. Cela se traduit dans presque tous les cantons par un allongement des durées d’annonce. Les cantons d’Uri, du Tessin et les deux demi-cantons d’Appenzell enregistrent un net excédent d’offre, si bien que dans ces régions, les annonces doivent être maintenues près de 60 jours pour que les logements proposés à la location trouvent preneurs. De manière générale, l’excédent d’offre est moins important dans les cantons romands», souligne cette étude.

Genève: les annonces se contractent

La situation est la suivante dans les villes romandes retenues par cette analyse:

Fribourg: le volume d’annonces s’est contracté de 244 objets (-7%), alors que la durée d’annonce moyenne des logements proposée s’est allongée de 4 jours pour grimper à 27 jours. «Cette évolution indique un recul de la demande.» Dans le cas des logements avec un loyer maximal de 1000 francs, la durée d’annonce s’est allongée de 4 jours pour passer à 20 jours. Dans le segment des logements avec un loyer entre 1000 francs et 1500 francs et dans celui des logements entre 1500 francs et 2000 francs, l’offre s’est élargie de respectivement 14% et 26% pour croître respectivement à 28 et 26 jours.

Genève: le volume des annonces s’est de nouveau contracté, diminuant de 11% pour atteindre 6657 objets. Cette évolution a encore accentué le raccourcissement de la durée d’annonce qui est passée à 20 jours (-3 jours). Autant dire que la demande est restée constante. Les durées d’annonce se sont raccourcies dans toutes les catégories de logements, quel que soit le nombre de pièces – à l’exception des logements d’une pièce – et dans tous les segments de prix. «Les logements à Genève figurent parmi les plus chers de Suisse, ce qui dans des conditions de marché normales devrait entraîner un élargissement de l’offre. Mais c’est le contraire qui se produit: en raison de l’excès de régulation, l’offre se contracte et les prix continuent de grimper», relève l’étude.

Lausanne: forte hausse de la demande

Lausanne: le nombre de logements proposés à la location à Lausanne a augmenté de 33% pour passer à 9039 objets, alors que la durée d’annonce est restée inchangé à 20 jours. «Cette évolution est la preuve d’un important regain de la demande de logements locatifs», indique l’étude. Le segment des logements avec un loyer entre 1000 francs et 2000 francs, ainsi que celui des logements de 2 et 3 pièces sont ceux qui ont enregistré les plus importants élargissements de l’offre en valeur absolue. Les durées d’annonce sont cependant restées pratiquement inchangées. Dans le segment des logements avec un loyer entre 2000 francs et 2500 francs et entre 2500 francs et 3500 francs, la durée d’annonce s’est raccourcie d’un jour dans les deux cas (pour passer à respectivement 22 et 29 jours), malgré un élargissement de l’offre de respectivement 72% et 53%. Là aussi, l’évolution montre que la demande connaît une forte hausse.

Neuchâtel: le volume des annonces n’a augmenté que 1% à 2623 objets, tandis la durée d’annonce moyenne ne s’est allongée que de 1 jour à 29 jours. Dans le segment des logements avec un loyer maximal de 1000 francs et dans celui  avec un loyer entre 1000 francs et 1500 francs, la durée d’annonce s’est allongée respectivement de 3 et 2 jours, passant ainsi à 22 et 28 jours. Dans le même temps, l’offre s’est élargie de 73 et 216 logements. Dans le segment des logements avec un loyer entre 1500 francs et 2000 francs, le volume de l’offre a augmenté de 42%, poussant la durée d’annonce de 13 jours à 50 jours.

1.Les douze villes étudiées sont Bâle, Berne, Coire, Fribourg, Genève, Lausanne, Lucerne, Lugano, Neuchâtel, St-Gall, Winterthur et Zurich.

Jean Philippe Buchs
Jean-Philippe Buchs

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Journaliste à Bilan depuis 2005.
Auparavant: L'Hebdo (2000-2004), La Liberté (1990-1999).
Distinctions: Prix Jean Dumur 1998, Prix BZ du journalisme local

Du même auteur:

Comment l’Institut de Glion se développe en Gruyère
Le nouveau défi de Bernard Lehmann

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."