Bilan

La rue du Rhône aiguise l’appétit des institutionnels

Qui possède les 73 immeubles bordant la célèbre artère genevoise? Présentation de ces propriétaires prêts à payer le prix fort.

A Genève, sur la rue du Rhône, on parle de la crème de l’immobilier de prestige, de valeurs sûres.

Zurich possède sa Bahnhofstrasse, Genève, sa rue du Rhône. Sur l’une et l’autre des artères, on parle de la crème de l’immobilier de prestige, de valeurs sûres. Raison pour laquelle les investisseurs institutionnels n’hésitent pas à s’emparer, même au prix fort, de ce type d’objet dont le rendement est très prévisible, comme le confirme Martin Dunning, directeur général de SPG Intercity. 

On peut citer la transaction du 8, rue du Rhône, soit un paquebot entièrement neuf rempli de locataires de qualité, acquis en janvier 2015 pour 535  millions de francs par Swiss Life (anciennement Rentenanstalt). Il s’agit de l’un des plus gros assureurs vie du pays avec pour près de 19  milliards de francs de primes encaissées. Quatre mois plus tard, Swiss Life récidivait en mettant la main sur un bloc d’immeubles situé au 62, rue du Rhône pour 170  millions de francs, cédé par des investisseurs espagnols. 

Parmi les assureurs, le groupe Zurich n’est pas en reste. Il a mis la main sur les cinq parcelles qu’occupait auparavant la Banque Lloyd TSB, dont les activités ont été reprises par l’Union Bancaire Privée.

A la suite d’un appel d’offres, l’assureur envisagerait de démolir avant de reconstruire afin d’offrir ce que recherchent les locataires actuels, soit des locaux adaptés aux nouvelles technologies, à l’image de ce que les Latsis ont réalisé au quai des Bergues pour convaincre la Banque HSBC de s’y installer. La Mobilière, Generali, Allianz ou encore AXA Vie possèdent tous au moins un immeuble dans cette artère en or. 

Des fondations de bienfaisance

Il faut aussi mentionner SPS Immobilien ou encore divers investisseurs étrangers, notamment KEAT (5 immeubles), le Chinois Samuel Tak Lee (via Wyatt Estate II), Talent Properties (aussi de Hongkong) ou encore Marchmont, en mains saoudiennes. Ce qui surprend, c’est le fait que 7 bâtiments sont possédés par des fondations de bienfaisance: celle de feu Edmond Safra, celle d’Hélène et Victor Barbour, et celle de Pierre et Andrée Haas. 

Outre les assureurs, c’est sans doute la Société genevoise d’investissements fonciers (contrôlée par Armen Deukmedjian) qui est la plus importante propriétaire dans cette artère avec pas moins de 7 allées différentes concentrées dans la partie plus proche du quartier de Rive. 

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin de cette année.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."