Bilan

Immobilier: les plus belles réalisations romandes

Le 25 septembre dernier, onze trophées de l’immobilier ont récompensé des œuvres de qualité, sélectionnées par un jury de professionnels. Découvrez-les en images.
  • Catégorie Logements résidentiels: Les Vergers, Delémont, par Comamala Ismail Architectes

    Il s’agit de la première maison collective Minergie-P du Jura. La façade est magnifique, entièrement réalisée en bardeaux de sapin blanc des Franches-Montagnes, non traité. A part pour l’étanchéité, aucun produit synthétique n’a été utilisé pour cette construction. L’intérieur est constitué de produits minéraux, comme de la pierre naturelle pour le plan de travail de cuisine. L’air filtré est sans pollen et préconditionné par un puits canadien (fraîcheur en été et air préchauffé en hiver). Les panneaux photovoltaïques sur le toit plat produisent suffisamment d’énergie électrique, non seulement pour le chauffage, mais aussi pour couvrir la consommation des trois ménages. Chaque appartement occupe un étage entier et bénéficie d’une vue sur les quatre points cardinaux.

    Crédits: Adrien Barakat
  • Catégorie Logements d’étudiants: EPFL Quartier Nord, par Richter Dahl Rocha & Associés

    Situé à l’angle nord-ouest du campus, un ensemble de bâtiments a vu le jour et vient compléter la panoplie d’infrastructures indispensables au rayonnement de l’EPFL. Outre le Centre de Congrès, également réalisé par le bureau Richter Dahl Rocha, le jury a apprécié le bâtiment de logements pour étudiants (lequel contient 516 lits) et tout particulièrement les façades des coursives entièrement revêtues de panneaux en fibres-ciment peints individuellement à la main par l’artiste Catherine Bolle, constituant «le Chromoscope».

    Crédits: Fernando Guerra
  • Les façades extérieures, avec leur revêtement de verre sérigraphié et leurs persiennes en aluminium éloxé, entretiennent un dialogue clair avec le SwissTech Convention Center.

    Crédits: Fernando Guerra
  • Ce bâtiment accueille au rez des commerces et des restaurants, abrités par une galerie couverte, surmontés par un hôtel et les logements pour étudiants.

    Crédits: Fernando Guerra
  • Catégorie Villas: Villa Erard, Nods (BE), par Andrea Pelati Architecte

    Réputé sur l’arc jurassien, ce bureau a notamment contribué au fameux immeuble résidentiel L’Ermitage. Ce qui frappe avec cette villa, d’une surface brute de plancher de 394 m², c’est qu’elle revisite complètement une forme traditionnelle, mais dans un vocabulaire contemporain. Andrea Pelati a réalisé, ces dernières années, une dizaine de villas marquantes: Schuler, Saiz, Cattin, Clottu, Sandoz, Fundoni ou encore Bolliger. A chaque fois, il innove, bouscule les tendances et parvient à réinventer les lignes standards.

    Crédits: Thomas Jantscher
  • Catégorie Logements sociaux (logements rénovés): Rue de la Borde 54-56, Lausanne, par AARC Architectes

    La Coopérative La Maison Ouvrière a confié le mandat de rénover complètement et de surélever ses trois immeubles locatifs datant de 1929-1931. En 2012, un premier bâtiment a été refait, et ainsi de suite chaque année. Auparavant chauffés au gaz, les immeubles sont désormais reliés au réseau de chauffage à distance issu de la combustion des ordures ménagères. La surélévation a permis de créer quatre nouveaux appartements en superstructure. Celle-ci a été faite avec une ossature en bois afin d’en limiter le poids sur la structure existante et de limiter d’autant les coûts liés à la surélévation. Les cuisines ont été repensées et les balcons existants démolis pour en recréer de plus généreux. Les façades arborent un look contemporain avec des lattes en sapin prégrisaillées et posées verticalement.

    Crédits: Dr
  • Catégorie Bâtiments publics (formation): CV1, CV2, Genève, par 3BM3

    Ce site bordant le boulevard Carl-Vogt et faisant face au Musée d’ethnographie accueillait auparavant des locaux de la Radio Suisse romande bâtis à partir des années 1940. Le nouveau bâtiment respecte l’alignement du XIXe siècle, tout en constituant un parallélépipède évidé pour créer des patios intérieurs sur lesquels s’ouvrent les espaces de travail. Sur le boulevard, un écran de verre unifie le jeu de pleins et de vides qui définit la typologie du bâtiment et protège les espaces de travail des nuisances de la route. Les matériaux utilisés pourla façade sont les mêmes que ceux de la tour de la RTS, à savoir le verre et des parties miroitantes où des lettres ont été pixellisées pour créer des pastilles carrées.

    Crédits: Dr
  • Catégorie Logements sociaux (logements neufs): Route de Veyrier 46-58, Carouge, par Frundgallina

    Il s’agit d’une opération de grande ampleur. Dix petits immeubles comprenant 120 logements datant des années 1950 montraient des signes de vétusté évidents sur le site de la Fontenette à Carouge. Après avoir analysé l’option d’une rénovation qui s’est avérée peu concluante, la Fondation HBM Emma Kammacher a organisé un concours d’architecture pour la construction de 335 nouveaux logements économiques. Le projet réinterprète les principes urbanistiques d’origine, soit un habitat au milieu d’un parc. Sept nouveaux immeubles sont sortis de terre entre l’arborisation existante. Ils accueillent différents types d’appartements allant de deux à six pièces, ainsi qu’un restaurant scolaire, deux structures parascolaires et deux salles de quartier.

    Crédits: Dr
  • Catégorie Bâtiments publics (infrastructure): Gare Cornavin, par IttenBrechbühl

    La gare de Genève-Cornavin avait besoin d’une réhabilitation complète, le bâtiment datant de 1931. IttenBrechbühl s’est vu confier le mandat à l’issue d’un concours. Les bâtiments et passages réservés aux utilisateurs ont été transformés afin de créer une nouvelle organisation globale et parfaitement transparente de la gare. Par la même occasion, toutes les activitéset les flux de passagers ont été restructurés et harmonisés. La structure intérieure a été rendue plus aérienne, avec un gain significatif de luminosité. Rappelons que cette gare voit défiler près de 120 000 passagers quotidiennement, ce qui en fait l’une des plus grandes du pays. Elle a été mise en service en 2014.

    Crédits: Frundgallina
  • Catégorie Transformation d’une bâtisse historique: Résidence Les Narcisses, Les Avants (VD), par Jean-Luc Feurtet

    La résidence Les Narcisses, qui propose neuf luxueux appartements en PPE, était à l’origine un ancien hôtel qui a été entièrement transformé et rénové.

    Crédits: Dr
  • Cette résidence offre une vue imprenable sur la Dent-de-Jaman.

    Crédits: Dr
  • Les appartements sont pourvus de hauts plafonds avec spots intégrés, de sols en pierre naturelle et parquets en chêne massif, de murs en stucco, de cheminées imposantes ou de poêles suédois.

    Crédits: Dr
  • Cette transformation sur mesure a été effectuée par divers artisans compagnons.

    Crédits: Dr
  • Les appartements sont pourvus de hauts plafonds avec spots intégrés, de sols en pierre naturelle et parquets en chêne massif, de murs en stucco, de cheminées imposantes ou de poêles suédois.

    Crédits: Dr
  • Catégorie Aménagements urbains: Passage inférieur Tivoli, Lausanne, par Tardin & Pittet

    La Ville de Lausanne a récemment inauguré la nouvelle liaison de mobilité douce entre le parc de Tivoli et le quartier de Sévelin. Ce passage est l’une des premières réalisations majeures du projet d’agglomération Lausanne-Morges visant à améliorer le développement des mobilités durables. La construction en béton armé est conçue de façon à permettre un éventuel développement de la ligne avec l’ajout d’une nouvelle station ou un dédoublement de la voie ferrée. Le traitement architectural en plan et en coupe vise à éviter les zones sombres et étriquées. Les ouvertures généreuses en amont et en aval assurent un éclairage naturel optimal.

    Crédits: Tardin Pittet
  • Catégorie Immeuble administratif: Japan Tobacco Int., Genève, par Skidmore, Owings and Merrill (SOM)

    Le bureau de Londres des spécialistes mondiaux de la construction de gratte-ciel (citons à leur actif la Burj Khalifa à Dubaï) a gagné le concours international sur invitation lancé par Japan Tobacco International. Le projet a été géré sur place par les architectes de group8, puis dès juin 2012 par ceux de Burckhardt+Partner avec Implenia. La forme triangulaire aux angles relevés et la spectaculaire structure métallique de cette réalisation impressionnent et marquent dignement l’entrée est de Genève. Ce bâtiment a obtenu la plus importante dérogation de gabarit sur Genève: 51 mètres au point le plus haut, au lieu des 21 autorisés habituellement, cela en raison de la qualité exceptionnelle du projet. Les employés vont commencer à s’y installer ces prochains jours. Relevons encore que plus de 8000 m2 d’usage public ont été restitués.

    Crédits: Thierry Parel
  • Catégorie Transformation/rénovation: Centre commercial de la Gottaz, Morges, par Architecture and Retail Rites

    Le jury a été séduit par la nouvelle identité donnée à une structure existante avec une double peau, à laquelle s’ajoute une surélévation marquée. Cette construction s’inscrit dans un contexte de densification des zones urbaines et périurbaines. La charpente métallique du nouveau volume suit au maximum le gabarit constructible par un décrochement central en toiture qui permet d’amener de la lumière sur tout le nouveau plateau. L’ensemble du bâtiment est habillé par un garde-corps composé de lames verticales sur toute la hauteur qui donne une lecture uniforme à la totalité du volume.

    Crédits: Thomas Jantscher

Pour la 4e édition de ses Prix de l’immobilier, Bilan a composé ce printemps un nouveau jury de professionnels, lequel s’est réuni quatre fois afin de sélectionner les réalisations les plus intéressantes. Le jury avait pour ambition de mettre en avant une démarche qui permet l’émergence de la qualité: architecturale, économique et sociale. Afin d’avoir la meilleure vue possible sur les réalisations romandes, le jury comprenait cette année des représentants de quasiment tous les cantons romands, à l’exception du Valais, lequel avait été représenté dignement en 2014. 

Comment le choix s’est-il opéré? Chacun des huit membres du jury était invité à aller collecter un maximum de dossiers potentiellement intéressants, que cela soit auprès de bureaux d’architectes, de promoteurs, de maîtres d’ouvrage ou de collectivités. Seule condition incontournable: que les objets aient été achevés entre le 1er janvier 2014 et le 1er septembre 2015. Ayant analysé quelque 70 objets, il aura fallu pas moins de quatre séances afin de les départager.

Chaque membre du jury a attribué une note, afin de calculer une moyenne, puis de réexaminer les trois meilleurs de chaque catégorie. Dans un seul cas, un des membres du jury s’est abstenu de donner sa note et de s’exprimer, du fait que celui-ci était directement concerné par l’objet en question. Nous invitons d’ores et déjà toutes les entités intéressées à participer l’an prochain à envoyer à la rédaction de Bilan une présentation d’une à deux pages de chaque objet candidat à un prix.

Cette année, le jury a regretté le faible nombre d’immeubles industriels qui lui ont été transmis. Par contre, d’autres catégories, comme les villas ou les bâtiments publics, étaient bien représentées.

Les prix ont été remis au sein de la manufacture Vacheron Constantin, en partenariat avec Homegate. 

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin de cette année.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."